Nos extraits de C à vous la suite sur France 5

Revenir en haut
C à vous la suite sur France 5
#cavous
Du lundi au vendredi à 20h25
C à vous est une émission de télévision présentée par Alessandra Sublet et diffusée sur France 5 du lundi au vendredi à 19 heures. De 230 000 téléspectateurs lors de la première diffusion le 7 septembre 2009, elle en réunit désormais 800 000 à 900 000 avec des pointes au-delà du million certains soirs. Se voulant conviviale, l'émission est tournée dans un loft.

LES PRESENTATEURS & PRESENTATRICES

Pierre Lescure

Patrick Cohen

Anne-Élisabeth Lemoine

Maxime Switek

Samuel Laurent

Anne-Laure Bonnet

Marion Ruggiéri

LES PERSONNALITES DONT ON PARLE LE PLUS SOUVENT

Pascal Demolon

23 fois

Josh Hartnett

22 fois

Agustín Galiana

20 fois

Suzanne Clément

15 fois

Alex Beaupain

4 fois

Rossy de Palma

3 fois

Adrienne Pauly

3 fois

Jacqueline Maillan

2 fois

Donald Trump

2 fois

Xavier Dolan

2 fois

Steven Spielberg

2 fois

LES EXTRAITS DES EMISSIONS

C à VOUS LA SUITE D'HIER

Ce qu'on a dit sur Agustín Galiana

Agustín Galiana C à vous la suite d'hier Agustín Galiana C à vous la suite d'hier Agustín Galiana C à vous la suite d'hier
...de ma vie. Depuis le paso doble qu'on a dansé en hommage à ma grand-mère, j'ai eu besoin de mettre en mots cet hommage et de lui dire combien je l'aime. C'est N.Khaled qui a poétisé mon histoire avec ma grand-mère. - Anne-Elisabeth: C'est le faiseur de tubes de K.Girac et d'Amir. Vous chantez, vous jouez la comédie, vous dansez... -

A.Galiana

: Je cuisine aussi. - Anne-Elisabeth: Vraiment bien? -

A.Galiana

: Oui. - Anne-Elisabeth: Aussi bien que vous portez? Vous avez bien aimé. - Anne-Elisabeth: Je me suis sentie C'est l'heure du live. Pour la 1re fois, exceptionnellement pour l'émission car il nous aime bien,

A.Galiana

interprète "Carmina"....
Agustín Galiana C à vous la suite d'hier Agustín Galiana C à vous la suite d'hier Agustín Galiana C à vous la suite d'hier
...- Anne-Elisabeth: A vos côtés,

A.Galiana

, grand gagnant de la dernière saison de "Danse avec les stars". Vous m'avez coûté une fortune en SMS. Au menu, Christian. - Christian: Une petite poularde avec des morilles et des légumes d'hiver, panais, butternut, carotte fane. - Anne-Elisabeth: Vous êtes en plein tournage de la saison 8 de "Clem". - V.Abril: Moi, j'ai fini. -

A.Galiana

: Elle a de la chance. C'est moi qui continue à tourner. - Anne-Elisabeth: Il danse, chante, joue la comédie. Il a d'autres qualités? - V.Abril: C'est un partenaire génial. -

A.Galiana

: Ça me fait - Anne-Elisabeth: Car drôle? - V.Abril: Attentif. Il est volontaire. Il ne passe pas sa vie avec les portables pendant les claquettes. - Anne-Elisabeth: C'est quoi?...
Agustín Galiana C à vous la suite d'hier Agustín Galiana C à vous la suite d'hier Agustín Galiana C à vous la suite d'hier
...-

A.Galiana

: Rigolote. - V.Abril: Chiante! -

A.Galiana

: Elle prend beaucoup soin d'elle. Elle travaille beaucoup le texte - V.Abril: On est payés pour ça, -

A.Galiana

: Les autres comédiens répètent moins. Elle et moi avons besoin de répéter plus. On est 2 chiants sur le tournage. - Anne-Elisabeth: Extravagante, forte, déterminée, assumant sa féminité, ce sont les qualités de votre personnage dans "Paprika". Elle vous ressemble un peu? - V.Abril: Le côté indépendant... Paprika est une conne... Elle me ressemble un peu. Pas d'argent... Laisse-moi tranquille... - Anne-Elisabeth: Parfois, on paye le prix fort de cette liberté. - V.Abril: Carrément, mais j'assume. - Anne-Elisabeth: "Paprika" signifie "celui qui pique". Vous piquez un peu, Victoria. - V.Abril: Oui. J'ai un fils joué parJ....

Ce qu'on a dit sur Pierre Palmade

Pierre Palmade C à vous la suite d'hier Pierre Palmade C à vous la suite d'hier Pierre Palmade C à vous la suite d'hier
...- Anne-Elisabeth: C'est le costume de "Paprika". Elle est meneuse de revues. - V.Abril: Oui. - Anne-Elisabeth: A la retraite. - V.Abril: Je garde quelques clients. - Anne-Elisabeth: On est ravis de vous avoir à la table. On vous adore. Vous êtes dans la série "Clem". On va vous applaudir au théâtre dans cette pièce écrite par

P.Palmade

. - V.Abril: Ce n'est pas pour moi. C'est une pièce qu'il avait écrite. Ily a pas mal de femmes. Ça a été J.Maillan. Après, ily a eu A.Lear. Je reçois une vague d'énergie. Ça me permet de m'éloigner de moi. C'est pour ça que je fais ce métier. Ce n'est pas pour être moi, mais pour être vous. Olé! - Anne-Elisabeth: A vos côtés, A...

Ce qu'on a dit sur Jacqueline Maillan

Jacqueline Maillan C à vous la suite d'hier Jacqueline Maillan C à vous la suite d'hier Jacqueline Maillan C à vous la suite d'hier
...Anne-Elisabeth: A la retraite. - V.Abril: Je garde quelques clients. - Anne-Elisabeth: On est ravis de vous avoir à la table. On vous adore. Vous êtes dans la série "Clem". On va vous applaudir au théâtre dans cette pièce écrite par P.Palmade. - V.Abril: Ce n'est pas pour moi. C'est une pièce qu'il avait écrite. Ily a pas mal de femmes. Ça a été

J.Maillan

. Après, ily a eu A.Lear. Je reçois une vague d'énergie. Ça me permet de m'éloigner de moi. C'est pour ça que je fais ce métier. Ce n'est pas pour être moi, mais pour être vous. Olé! - Anne-Elisabeth: A vos côtés, A.Galiana, grand gagnant de la dernière saison de "Danse avec les stars". Vous m'avez coûté une fortune en SMS....

Ce qu'on a dit sur Amanda Lear

Amanda Lear C à vous la suite d'hier Amanda Lear C à vous la suite d'hier Amanda Lear C à vous la suite d'hier
...- V.Abril: Je garde quelques clients. - Anne-Elisabeth: On est ravis de vous avoir à la table. On vous adore. Vous êtes dans la série "Clem". On va vous applaudir au théâtre dans cette pièce écrite par P.Palmade. - V.Abril: Ce n'est pas pour moi. C'est une pièce qu'il avait écrite. Ily a pas mal de femmes. Ça a été J.Maillan. Après, ily a eu

A.Lear

. Je reçois une vague d'énergie. Ça me permet de m'éloigner de moi. C'est pour ça que je fais ce métier. Ce n'est pas pour être moi, mais pour être vous. Olé! - Anne-Elisabeth: A vos côtés, A.Galiana, grand gagnant de la dernière saison de "Danse avec les stars". Vous m'avez coûté une fortune en SMS. Au menu, Christian. - Chr...

Ce qu'on a dit sur Christine Pascal

Christine Pascal C à vous la suite d'hier Christine Pascal C à vous la suite d'hier Christine Pascal C à vous la suite d'hier
...eiller dans la voiture et je profitais de la demi-heure ou de l'heure de transport pour dormir. - Pierre: On veut faire plaisir à ce public qui vous a donné tant d'amour. Vous étiez déjà venu en 2012. Vous vous appeliez The Garbo. Il chante en espagnol. - V.Abril: Je ne te connaissais - Pierre: Depuis, vous avez dansé vachement bien avec

C.Pascal

. Elle a un défi à vous lancer. - Je voulais te remercier pour cette très belle aventure que nous avons vécue tous les deux. Je voulais te défier de réaliser un porter avec Anne-Elisabeth. Vas-tu mériter un 10/10? Je ne sais pas. A toi de jouer. - Anne-Elisabeth: Pourquoi pas avec Victoria? - Pierre: Ce n'est pas le défi....

C à VOUS LA SUITE DU 17 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Steven Spielberg

Steven Spielberg C à vous la suite du 17 janvier Steven Spielberg C à vous la suite du 17 janvier Steven Spielberg C à vous la suite du 17 janvier
...Un film a marqué un tournant dans votre carrière. - Pierre: "La Liste de Schindler", miracle dans son histoire. Certains ont été sauvés par Schindler. C'est une histoire magnifique. La famille

Spielberg

est venue vous voir au théâtre... - L.Neeson: Ily a 2 histoires. J'ai travaillé avec S.Spielberg. Il était à la caméra. Je me suis habillé dans le style des années 40. J'avais fait quelques dialogues. Ça a duré 3 heures. Si je ne décroche pas le rôle, j'ai tout de même passé 3 heures avec l'un des plus grands artisans mo...

Ce qu'on a dit sur Donald Trump

Donald Trump C à vous la suite du 17 janvier Donald Trump C à vous la suite du 17 janvier Donald Trump C à vous la suite du 17 janvier
...encé à en parler en Espagne et on l'a évoqué en France. Partout en Europe, beaucoup de droits des femmes, que l'on pensait acquis, ont été remis en question. Avec Yodelice, on a écrit ce titre. Ce texte est sorti en quelques heures. On a fait une prise. - Marion: Bravo. Depuis une semaine... - L.Neeson: J'ai une question: quand

Trump

a été élu, est-ce que vous avez ressenti une colère féministe universelle? HollySiz parle en anglais. - L.Neeson: Je suis de Belfast. Là-bas, il y a eu cette réaction. - HollySiz: Je dois peut-être répondre en français. Excusez-moi. On a senti un mouvement... C'était fou de voir un homme élu à qui on prêtait des propos, sur...

Ce qu'on a dit sur Vera Farmiga

Vera Farmiga C à vous la suite du 17 janvier Vera Farmiga C à vous la suite du 17 janvier Vera Farmiga C à vous la suite du 17 janvier
...- Anne-Elisabeth: Dans "The Passenger", vous jouez aux côtés de

V.Farmiga

. Vous vouliez travailler avec elle. Ily a qui d'autre, sur votre liste? - L.Neeson: M.Streep, une vieille amie. Il y a des actrices formidables, en France. Juliette est fabuleuse. Je pense à I.Adjani. - Marion: Et Cschiffer? Elle n'est pas actrice, mais comme tout le monde, j'ai vu "Love Actually". J'ai été so...

Ce qu'on a dit sur Meryl Streep

Meryl Streep C à vous la suite du 17 janvier Meryl Streep C à vous la suite du 17 janvier Meryl Streep C à vous la suite du 17 janvier
...- L.Neeson:

M.Streep

, une vieille amie. Il y a des actrices formidables, en France. Juliette est fabuleuse. Je pense à I.Adjani. - Marion: Et Cschiffer? Elle n'est pas actrice, mais comme tout le monde, j'ai vu "Love Actually". J'ai été sous le charme. Les comédies romantiques, il paraît que ce n'est pas votre truc, sauf s'il y a C.Schiffer! C'est vrai? Ça pourrait me décevoir! - L.Neeson: On est comme des jumeaux, elle et moi. C'était intéressant. A la fin du film, tous les couples étaient censés s'embrasser. Claudia vient me voir. Son mari ne veut pas qu'elle m'embrasse. Pourtant, c'est dans le contrat. Je pensais qu'elle plaisantait, honnêtement. Je vais voir le producteur. Je lui dis qu'on a un problème. Je pouvais l'embrasser dans le cou. Elle est charmante. J'ai toujours ce pull. - Pierre: Vous avez parlé du cinéma français. Vous avez évoqué des personnages français, comme G.Depardieu, P.Noiret, J....

C à VOUS LA SUITE DU 16 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Josh Hartnett

Josh Hartnett C à vous la suite du 16 janvier Josh Hartnett C à vous la suite du 16 janvier Josh Hartnett C à vous la suite du 16 janvier
...me ça que j'ai découvert le cinéma français. J'ai regardé des films de réalisateurs inspirés par F.Truffaut, comme F.Coppola. Ily a eu "Ascenseur pour l'échafaud". J'avais 15 ans. Avec la musique de M.Davis, c'était incroyable. - Maxime: Il paraît qu'E.Green vous a appris quelques mots de français. Vous avez tourné avec elle. -

J.Hartnett

: C'est vrai! Enfin, elle ne m'a pas vraiment appris. Elle vous a dit qu'elle m'avait appris des mots? - Anne-Elisabeth: Maxime ne parle pas à E.Green toutes les semaines. -

J.Hartnett

: J'ai la chance de la côtoyer. - Anne-Elisabeth: Vous jouez le rôle d'un prof d'anglais dans votre dernier film. Vous transform...
Josh Hartnett C à vous la suite du 16 janvier Josh Hartnett C à vous la suite du 16 janvier Josh Hartnett C à vous la suite du 16 janvier
...- Anne-Elisabeth: "C à vous, la suite" avec toute notre équipe. Marion et Patrick sont en pleine forme au 2e jour de notre semaine hollywoodienne. Nous recevons un acteur qui a plus d'une trentaine de films à son actif, tourné avec les plus grands réalisateurs américains. Hollywood s'arrache

J.Hartnett

. Il est ce soir sur notre plateau. Bonsoir! Nous sommes ravis de vous accueillir. On est même charmés. Je parle pour Marion... Vous parlez français? -

J.Hartnett

: Malheureusement, pas un traître mot. Enfin, presque pas. Dans un restaurant, je peux commander. Qu'est-ce que je peux dire... Merci. Je peux demande...
Josh Hartnett C à vous la suite du 16 janvier Josh Hartnett C à vous la suite du 16 janvier Josh Hartnett C à vous la suite du 16 janvier
...-

J.Hartnett

: On le met légèrement de côté, c'est ça? Je me sens trop habillé. Je vais enlever le chapeau. Je le mets sous mon bras. Où est le fromage? Répétez: "Bonjour, je m'appelle Josh." Il répète la phrase. -

J.Hartnett

: Bonjour, suis très heureux de dîner avec vous." -

J.Hartnett

: Je suis très heureux... Je ne connaissais pas la phrase. - Anne-Elisabeth: "Mais j'aurais préféré un dîner aux chandelles." "Je regarde'C à vous' tous les soirs." Applaudissements. C'est la pire leçon de français, pardon! Merci beaucoup! Ce fut un plaisir de vous avoir sur notre plateau. Restez avec nous. C'est l'heure du live. elles sont soeurs et elles forment un groupe génial. Elles sont de retour avec leur voix angélique pour un 4e album folk et rock. Il sort ce mercredi. Elles seront en concert à La Cigale le 5 mars, mais c'est déjà complet. Ce soir, elles nous interprètent "It's a Shame". C'est First Aid Kit....

Ce qu'on a dit sur Sofia Coppola

Sofia Coppola C à vous la suite du 16 janvier Sofia Coppola C à vous la suite du 16 janvier Sofia Coppola C à vous la suite du 16 janvier
...- Anne-Elisabeth: Le plat est préparé par notre chef basque. Il parle très bien anglais. Christian s'exprime en anglais. - Christian: Ce sont des truffes. - Marion: Votre film fait penser à "Lost in translation" tourné aussi au Japon. Excusez-moi, je ne sais plus où j'en suis... Qui a réalisé ce film?

S.Coppola

. Elle vous avait engagé sur un autre film, "Virgin Suicides". - J.Hartnett: Ce 1er film m'a inspiré. Je voulais quelque chose qui se rapproche J'ai un peu repris cette voie. Dans les 2 cas, c'étaient des rédacteurs qui travaillaient pour leur 1er grand projet. - Marion: La réalisatrice dit que ce qui l'a poussée...

Ce qu'on a dit sur Bob Dylan

Bob Dylan C à vous la suite du 16 janvier Bob Dylan C à vous la suite du 16 janvier Bob Dylan C à vous la suite du 16 janvier
...- J.Hartnétt: Je n'allais pas chercher les célébrités, mais certains personnages me fascinaient, comme Prince et

B.Dylan

. J'ai eu la chance de les rencontrer. Je ne cherche pas les autographes. - Maxime: Quand vous étiez adolescent, vous avez travaillé pour un vidéoclub. Vous en profitiez pour regarder des films français. Lesquels? - J.Hartnett: J'ai commencé par la Nouvelle Vague. Dans le Minnesota, on n'avait pas accès à des films internationaux, sauf dans certaines cinémathèques. C'est comme ça que j'ai découvert le cinéma français. J'ai regardé des films de réalisateurs inspirés par F.Truffaut, comme F.Coppola. Ily a eu "Ascenseur pour l'échafaud". J'avais 15 ans. Avec la musique de M.Davis, c'était incroyable. - Maxime: Il paraît qu'E.Green vous a appris quelques mots de français. Vous avez tourné avec elle. - J.Hartnett: C'est vrai!...

Ce qu'on a dit sur François Truffaut

François Truffaut C à vous la suite du 16 janvier François Truffaut C à vous la suite du 16 janvier François Truffaut C à vous la suite du 16 janvier
...- J.Hartnett: J'ai commencé par la Nouvelle Vague. Dans le Minnesota, on n'avait pas accès à des films internationaux, sauf dans certaines cinémathèques. C'est comme ça que j'ai découvert le cinéma français. J'ai regardé des films de réalisateurs inspirés par

F.Truffaut

, comme F.Coppola. Ily a eu "Ascenseur pour l'échafaud". J'avais 15 ans. Avec la musique de M.Davis, c'était incroyable. - Maxime: Il paraît qu'E.Green vous a appris quelques mots de français. Vous avez tourné avec elle. - J.Hartnett: C'est vrai! Enfin, elle ne m'a pas vraiment appris. Elle vous a dit qu'elle...

Ce qu'on a dit sur Mackenzie Davis

Mackenzie Davis C à vous la suite du 16 janvier Mackenzie Davis C à vous la suite du 16 janvier Mackenzie Davis C à vous la suite du 16 janvier
...par la Nouvelle Vague. Dans le Minnesota, on n'avait pas accès à des films internationaux, sauf dans certaines cinémathèques. C'est comme ça que j'ai découvert le cinéma français. J'ai regardé des films de réalisateurs inspirés par F.Truffaut, comme F.Coppola. Ily a eu "Ascenseur pour l'échafaud". J'avais 15 ans. Avec la musique de

M.Davis

, c'était incroyable. - Maxime: Il paraît qu'E.Green vous a appris quelques mots de français. Vous avez tourné avec elle. - J.Hartnett: C'est vrai! Enfin, elle ne m'a pas vraiment appris. Elle vous a dit qu'elle m'avait appris des mots? - Anne-Elisabeth: Maxime ne parle pas à E.Green toutes les semaines. - J.Hartnett:...

C à VOUS LA SUITE DU 12 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Pascal Demolon

Pascal Demolon C à vous la suite du 12 janvier Pascal Demolon C à vous la suite du 12 janvier Pascal Demolon C à vous la suite du 12 janvier
...-Anne-Elisabeth: A notre table, ce soir, 2 comédiens qui nous ont émus dans un film qui est tout simplement notre coup de coeur de ce début d'année, "Le rire de ma mère", avec S.Clément et

P.Demolon

. Merci d'avoir accepté notre invitation. Tout va bien se passer, on n'a que du bien à dire de ce film. -

P.Demolon

: On va rester un peu, alors. -Anne-Elisabeth: Suzanne, on vous a découverte dans les films de X.Dolan et vous tournez de plus en plus en France, aujourd'hui. Ily a la série "La Forêt", mais aussi "Le Se...
Pascal Demolon C à vous la suite du 12 janvier Pascal Demolon C à vous la suite du 12 janvier Pascal Demolon C à vous la suite du 12 janvier
...d. Si j'ai passé quelques semaines au Québec, ça met du temps à se retravailler. Est-ce qu'ily a quelque chose de difficile, je ne sais pas, mais ily a un défi que j'aime, forcément. -Anne-Elisabeth: Pascal, vous êtes un acteur devenu incontournable depuis quelques années. Vous avez même eu un article dans Le Parisien avec un super jeu de mots: "

P.Demolon

n'a pas le melon". Je voulais qu'on en parle. C'est le jeu de mots qu'on vous fait tout le temps? -

P.Demolon

: On me l'a fait, oui, à une époque. Ily a longtemps, dans la cour d'école. J'ai trouvé ça mignon. -Anne-Elisabeth: C'est tentant. -

P.Demolon

: Oui. Ily en a certains qui le tentent, d'ailleurs. -Anne...
Pascal Demolon C à vous la suite du 12 janvier Pascal Demolon C à vous la suite du 12 janvier Pascal Demolon C à vous la suite du 12 janvier
...-

P.Demolon

: Il en parle tellement bien. Au niveau du film, de ce qu'il donne, c'est tellementjuste. -S.Clément: Pascal et Colombe sont derrière. C'est super pour eux aussi. -

P.Demolon

: On est venus aussi vous dire ça, on aime ce couple, ces artistes, ces réalisateurs, ces auteurs. C'est leur 1er film. -Anne-Elisabeth: Ils viennent du monde du cinéma. C'étaient des techniciens et ils se jettent dans la réalisation. -S.Clément: Pascal est technicien, mais Colombe... Elle est technicienne aussi, peut-être. -

P.Demolon

: Elle est multifonction. Elle fait très bien la cuisine, Elle est véritablement dans l'amour du cinéma. -Anne-Elisabeth: Ils racontent une partie de leur histoire. C'est la 1re fois que vous interprétez des personnages dont l'histoire a existé?...

Ce qu'on a dit sur Suzanne Clément

Suzanne Clément C à vous la suite du 12 janvier Suzanne Clément C à vous la suite du 12 janvier Suzanne Clément C à vous la suite du 12 janvier
...rien, le petit Adrien qui estjoué par I.van Dessel, insensé de naturel. Les personnages de ce film ne sont pas près de nous quitter dans les jours, les semaines et les mois qui viennent. Quand on sort du cinéma en se disant qu'on ne quittera pas les personnages, c'est que le film est vraiment top. Voilà ce que je voulais vous dire. -

S.Clément

: Merci beaucoup. -Anne-Elisabeth: Qu'est-ce qui vous émeut le plus dans ce que vient de dire Pierre? -P.Demolon: Il en parle tellement bien. Au niveau du film, de ce qu'il donne, c'est tellementjuste. -

S.Clément

: Pascal et Colombe sont derrière. C'est super pour eux aussi. -P.Demolon: On est venus aussi vo...
Suzanne Clément C à vous la suite du 12 janvier Suzanne Clément C à vous la suite du 12 janvier Suzanne Clément C à vous la suite du 12 janvier
...-C'est dans 6 mois. -Ouais, j'aime bien prévoir. -Le mieux, c'est que t'ailles les acheter. Si c'est toi, c'est plus original. -Original, pas trop voyant... -T'as tout compris. -

S.Clément

: Quel talent! J'allais dire que c'était le plus professionnel. -P.Demolon: Tu peux le dire. -

S.Clément

: C'est un métronome. Il est impressionnant. Même dans son rapport avec les autres acteurs, il sait qu'il doit créer du lien. -Anne-Elisabeth: Il ne vous donnait pas des conseils, quand même? -P.Demolon: Moi, si. -

S.Clément

: Pas du tout. Il n'est pas chiant. -P.Demolon: Non, c'est un amour. Il a une écoute extraordinaire. Il a un tel désir d'être là... -Anne-Elisabeth: Il est épatant, dans ce film. Il était formidable dans "L'Echange des princesses". Je ne sais pas si vous l'avez vu. Il était bluffant. -Marion: Dans cet article du Parisien, désormais célèbre, vous racontez que vous avez un petit mot de votre fille qui ne vous quitte pas. Que dit-il?...
Suzanne Clément C à vous la suite du 12 janvier Suzanne Clément C à vous la suite du 12 janvier Suzanne Clément C à vous la suite du 12 janvier
...-

S.Clément

: Moi, ce n'est pas la 1re fois. -Anne-Elisabeth: Ça change quelque chose dans la façon qu'on a d'aborder le film? -

S.Clément

: On a eu le plaisir de pouvoir rencontrer les médecins de cette femme, de qui est inspiré le personnage. On est allé ensemble, à l'hôpital. Ily a des choses qu'on aurait probablement fait de toute façon ou que la personne soit inspirée d'une personne réelle, mais ily a un truc très fort quand on rencontre le médecin qui nous parle de cette femme et de son rapport à la maladie, des anecdotes très précises. On n'a pas à devenir cette femme en particulier. On a essayé de s'en éloigner aussi, mais ce sont des racines très fortes après. -Anne-Elisabeth: C'est l'ex-épouse du réalisateur P.Ralite. Cette femme déborde d'énergie. Elle a une personnalité très forte. Elle vous ressemble un peu?...

Ce qu'on a dit sur Adrienne Pauly

Adrienne Pauly C à vous la suite du 12 janvier Adrienne Pauly C à vous la suite du 12 janvier Adrienne Pauly C à vous la suite du 12 janvier
...ux... Finalement, ma 1re expérience à l'image, c'était violeur. -Anne-Elisabeth: Merci à vous 2 d'être venus nous parler de ce film. On pense très fort à Ingrid. On passe au live. On l'a découverte en 2006 avec "J'veux un mec", qui lui a valu 2 nominations aux Victoires de la musique. Depuis, elle a tourné dans plusieurs films.

A.Pauly

est de retour sur scène avec un nouvel album, "A vos amours!". Elle sera en tournée dans toute la France.

A.Pauly

, bienvenue. C'est à vous. -

A.Pauly

: C'est une excusemoihiste, une désolée. C'est triste. Elle dit toujours: "Pardon, je m'excuse encore, c'est con. Excuse-moi!" Une excusemoihiste q...

Ce qu'on a dit sur Xavier Dolan

Xavier Dolan C à vous la suite du 12 janvier Xavier Dolan C à vous la suite du 12 janvier Xavier Dolan C à vous la suite du 12 janvier
...mus dans un film qui est tout simplement notre coup de coeur de ce début d'année, "Le rire de ma mère", avec S.Clément et P.Demolon. Merci d'avoir accepté notre invitation. Tout va bien se passer, on n'a que du bien à dire de ce film. -P.Demolon: On va rester un peu, alors. -Anne-Elisabeth: Suzanne, on vous a découverte dans les films de

X.Dolan

et vous tournez de plus en plus en France, aujourd'hui. Ily a la série "La Forêt", mais aussi "Le Sens de la fête". On est ravis de vous accueillir de plus en plus souvent en France. C'est quoi, le plus difficile, en France? C'est de gommer votre accent? Quand vous êtes arrivée, vous m'avez dit "gros baisers" avec un accent québécois...
Xavier Dolan C à vous la suite du 12 janvier Xavier Dolan C à vous la suite du 12 janvier Xavier Dolan C à vous la suite du 12 janvier
...néma. ne nous forcentjamais la main. L'émotion ne leur fait absolument pas peur, mais ils la créent avec ce ton doux-amer, ce sourire de douce extravagance qui souvent traverse le film. C'est même drôle, parfois. C'est tendre, très souvent. Et c'est toujours attachant. On vous le doit sacrément à tous les 2 aussi. On le doit aussi à

X.Dolan

, qui nous a fait découvrir S.Clément. Vous n'êtes jamais la même. Votre extravagance, votre folie douce masque la douleur et la tristesse. C'est inimaginable de devoir quitter les vôtres. Pascal, vous êtes tellement généreux, comme Suzanne. "Générosité", c'est un mot qui collé bien au film. Bon Dieu, Pascal, quel bonheur...

Ce qu'on a dit sur Claire Chazal

Claire Chazal C à vous la suite du 12 janvier Claire Chazal C à vous la suite du 12 janvier Claire Chazal C à vous la suite du 12 janvier
...Vous pouvez revoir cette émission Tout de suite,

C.Chazal

. Demain, A.Baddou. Lundi, on dîne avec M.Streep et T.Hanks. Eh oui! C'est tout! Ne vous étranglez pas! On va parler des Panama Papers... Non, "Pentagone Papers", le film de S.Spielberg. D'ici là, excellente soirée et excellent week-end. On se retourne vers John pour vous souhaiter un bon week-end. A lundi! -P.Demolon: Et une bonne année!...

C à VOUS LA SUITE DU 11 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Alex Beaupain

Alex Beaupain C à vous la suite du 11 janvier Alex Beaupain C à vous la suite du 11 janvier Alex Beaupain C à vous la suite du 11 janvier
...era. Cette région est pleine de vie, ça se voit dans le film. Elle a une énergie particulière. Ca, on ne peut pas le lui enlever. C'était vraiment important pour moi. - Anne-Elisabeth: Il y a aussi la musique. - M.Laroque: D'A.Beaupain. J'ai eu beaucoup de chance. - Anne-Elisabeth: La B0 de "Brillantissime" d'A.Beaupain. Ce soir,

A.Beaupain

, M.Laroque et O.Deschamps nous interprètent, avec des mouvements gracieux, "Une vie au ras du sol". - M.Laroque: J'ai les semelles qui collent. Le bitume a dû fondre, j'ai les semelles qui collent. - O.Deschamps: Y a plus rien qui décolle, - M.Laroque: Sûrementj'ai dû confondre, Mélanger les alcools....

Ce qu'on a dit sur Jacqueline Maillan

Jacqueline Maillan C à vous la suite du 11 janvier Jacqueline Maillan C à vous la suite du 11 janvier Jacqueline Maillan C à vous la suite du 11 janvier
...- F.Fabian: C'est un rôle tellement bien écrit. - Marion: Vous jouez une mère un peu égoïste. - F.Fabian: Sans être antipathique. Ça aurait pu être

J.Maillan

. - M.Laroque: Depuis le début, Françoise, tu te souviens? - F.Fabian: Elle m'a dit que si elle faisait un film, elle m'écrirait un rôle. - Marion: Vous aviez le trac pour la première scène? - F.Fabian: J'étais fatiguée. Je revenais de Moldavie. Mais j'avais le trac, bien sûr. Je n'étais pas en pleine forme. La première...

Ce qu'on a dit sur Jacques Villeret

Jacques Villeret C à vous la suite du 11 janvier Jacques Villeret C à vous la suite du 11 janvier Jacques Villeret C à vous la suite du 11 janvier
...un peu stressée. C'est pour ça que tu dis ça. Oriane est très exigeante et perfectionniste. Je voulais qu'elles soient heureuses en se voyant. soient contentes de ce qu'elles avaient fait. Ça a été un délice. - Pierre: Vous vous êtes connues - M.Laroque: Oui, au Théâtre des Variétés. Tu es venue voir notre pièce, que je jouais avec

J.Villeret

. - F.Fabian: Oui. Elle joue une réceptionniste. Je me suis dit qu'elle avait une présence, qualité extraordinaire. Elle bougeait tellement bien. Je suis allée la voir etje lui ai dit: "Vous allez avoir une carrière parce que vous avez beaucoup de présence." - Pierre: On a retrouvé des images de cette pièce. - "Qu'...