Nos extraits de C dans l'air d'hier sur France 5

Revenir en haut
C dans l'air sur France 5
#cdanslair
Du lundi au vendredi à 17h45 et 22h25
C dans l'air est une émission télévisée française de débat consacrée à l'actualité. Ce programme est diffusé du lundi au vendredi, à 17 h 45 et en direct sur France 5 (anciennement La Cinquième jusqu'en 2002) depuis le 17 septembre 2001. Produit par Jérôme Bellay, il est présenté par Yves Calvi, remplacé parfois par Thierry Guerrier (joker de 2006 à 2010), Axel de Tarlé (joker depuis 2008) ou Laurent Bazin (joker depuis 2011).

LES PRESENTATEURS & PRESENTATRICES

Caroline Roux

Bruce Toussaint

LES PERSONNALITES DONT ON PARLE LE PLUS SOUVENT

Donald Trump

41 fois

Lucien Mandeville

13 fois

Thomas Snégaroff

10 fois

Barack Obama

6 fois

Jacques Chirac

5 fois

LES EXTRAITS DES EMISSIONS

C DANS L'AIR D'HIER

Ce qu'on a dit sur Donald Trump

Donald Trump C dans l'air d'hier Donald Trump C dans l'air d'hier Donald Trump C dans l'air d'hier
...Il a évoqué la menace russe. On s'était dit qu'il n'en parlerait Il en a parlé. C'est de nature à rassurer - B.Toussaint: 1re rencontre entre E.Macron et D.Trump. Un entretien chaleureux, même si les 2 hommes ont évoqué des sujets qui fâchent, à commencer par le climat. - C'est à l'ambassade américaine de Bruxelles que

Donald

et Melania

Trump

accueillent à 13h E.Macron, venu sans son épouse. Une 1re rencontre entre les 2 présidents, pour un déjeuner de travail. Durée prévue pour le tête-à-tête: 1 heure 15. - D.Trump: Je suis très honoré d'être avec le nouveau président français. Nous avons beaucoup de sujets à aborder ensem...

Ce qu'on a dit sur Lucien Mandeville

Lucien Mandeville C dans l'air d'hier Lucien Mandeville C dans l'air d'hier Lucien Mandeville C dans l'air d'hier
...Il a ce côté incontrôlable. -

L.Mandeville

: Ily a ce côté imprévisible. Sa parole a une portée relative. La parole que D.Trump a portée pendant sa campagne... Il est revenu sur la plupart de toutes ses déclarations scandaleuses, qui ont beaucoup ému les Européens, notamment la question de la garantie de l'article 5 de la charte de l'alliance atlantique. - B.Toussaint: Rappelons ce que c'est. -

L.Mandeville

: C'est la clause de solidarité immédiate... - B.Toussaint: Si un pays de l'OTAN est agressé... -

L.Mandeville

: Tous les autres se portent à son secours. Trump avait dit, pendant sa campagne: "Si vous continuez à ne pas payer votre contribution à l'alliance, peut-être qu'on ne respectera pas l'article 5."...
Lucien Mandeville C dans l'air d'hier Lucien Mandeville C dans l'air d'hier Lucien Mandeville C dans l'air d'hier
...ement de rendez-vous internationaux. Il a rencontré le pape François et sera bien sûr au G7 dès demain. L'hypothèse d'un impeachment plane toujours sur sa présidence. P.Boniface, vous êtes directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques. N.Bacharan, vous êtes historienne, politologue, spécialiste des Etats-Unis.

L.Mandeville

, vous êtes correspondante à Washington pour Le Figaro. -

L.Mandeville

: Je ne suis plus correspondante. Je suis rentrée en septembre, mais je couvre encore la région. Je suis toujours au Figaro. - B.Toussaint: T.Snégaroff, vous êtes historien, Vous enseignez à Sciences Po. Bonsoir et merci de participer à l'é...
Lucien Mandeville C dans l'air d'hier Lucien Mandeville C dans l'air d'hier Lucien Mandeville C dans l'air d'hier
...la diplomatie, des armées. Il se présidentialise. Il prend une position régalienne immédiatement après sa prise de fonction. - B.Toussaint: Juste avant d'entrer dans le détail, je ne sais pas si on peut revoir cette image incroyable. Imaginez, ily a un an... Si on nous avait dit et le président américain seraient ces deux-là, -

L.Mandeville

: C'était impossible Ce sont les seules choses qu'ils ont en commun. C'est un point commun. Ce sont des outsiders de la politique, des nouveaux venus en politique. D.Trump n'était pas le candidat naturel et favori des républicains. E.Macron a eu beaucoup d'habileté. D.Trump a applaudi le Brexit, souhaité l'élection de...

Ce qu'on a dit sur Thomas Snégaroff

Thomas Snégaroff C dans l'air d'hier Thomas Snégaroff C dans l'air d'hier Thomas Snégaroff C dans l'air d'hier
...ons internationales et stratégiques. N.Bacharan, vous êtes historienne, politologue, spécialiste des Etats-Unis. L.Mandeville, vous êtes correspondante à Washington pour Le Figaro. - L.Mandeville: Je ne suis plus correspondante. Je suis rentrée en septembre, mais je couvre encore la région. Je suis toujours au Figaro. - B.Toussaint:

T.Snégaroff

, vous êtes historien, Vous enseignez à Sciences Po. Bonsoir et merci de participer à l'émission. Nous attendons vos questions. L'image du jour: D.Trump et E.Macron à Bruxelles, à l'ambassade des Etats-Unis. Une rencontre minutée de 1 heure et 15 minutes. Le président français est bilingue. - P.Boniface: Il parle...
Thomas Snégaroff C dans l'air d'hier Thomas Snégaroff C dans l'air d'hier Thomas Snégaroff C dans l'air d'hier
...Il reviendra aux Etats-Unis avec une certaine auréole qui durera le temps qu'elle durera, de chef d'Etat. Ses homologues le traitent Aux Etats-Unis, beaucoup de gens disent: "Ce n'est pas mon président". C'est peut-être plus une affaire de diplomatie et de protocole que de conviction, mais il est traité comme un chef d'Etat. -

T.Snégaroff

: Il arrive avec le poids de l'histoire, mais c'est la 1re fois que le rapport est à ce point inversé entre l'Europe et les Etats-Unis. Les Européens craignent que les Etats-Unis ne s'éloignent de l'OTAN. Ils craignent un désalignement. Avec les déclarations de la campagne, au contraire, les Européens at...
Thomas Snégaroff C dans l'air d'hier Thomas Snégaroff C dans l'air d'hier Thomas Snégaroff C dans l'air d'hier
...Vous disiez que D.Trump ne veut pas parler à l'Europe entière. A.Merkel est en quelque sorte la super patronne de l'Europe. -

T.Snégaroff

: Très honnêtement, j'ai le sentiment qu'E.Macron n'est pas contre un dialogue constructif et une bipolarité européenne avec l'Allemagne. Les Etats-Unis, depuis les débuts de la construction européenne, n'ont eu de cesse de vouloir une Europe suffisamment unie pour soutenir le fameux "fardeau européen" depuis la...

Ce qu'on a dit sur Barack Obama

Barack Obama C dans l'air d'hier Barack Obama C dans l'air d'hier Barack Obama C dans l'air d'hier
...ir une Europe suffisamment unie pour soutenir le fameux "fardeau européen" depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Mais il ne faut pas une Europe suffisamment unie pour contrebalancer le poids des Etats-Unis. A mon avis, c'est comme ça que Trump choisit de parler aux uns et aux autres, aux uns plutôt qu'aux autres.

B.Obama

a beaucoup mis de poids Ce n'est pas Trump qui a inventé ça. C'est un passage obligé pour les présidents européens. - B.Toussaint: E.Macron a dit qu'il avait parlé du climat et de l'accord de Paris à D.Trump. Il a dit qu'il demandait à Washington de ne pas se précipiter. Pourquoi D.Trump est-il opposé à l'acco...
Barack Obama C dans l'air d'hier Barack Obama C dans l'air d'hier Barack Obama C dans l'air d'hier
...de 2 personnalités si contrastées. Le président français saisit souvent le moindre de ses mots et défend une économie libérale. Beaucoup plus incontrôlable, son homologue américain veut le retour des barrières douanières. Ces derniers mois, D.Trump semble préférer la candidature de M.Le Pen alors qu'E.Macron recevait le soutien de

B.Obama

. E.Macron parle en anglais. - Durant la campagne présidentielle française, E.Macron n'a pas hésité à s'adresser directement à D.Trump, notamment débutjanvier, quand ce dernier s'est réjoui publiquement des conséquences du Brexit et a critiqué la politique d'accueil des migrants en Europe. - E.Macron: Je veux dire ce...
Barack Obama C dans l'air d'hier Barack Obama C dans l'air d'hier Barack Obama C dans l'air d'hier
...D.Trump est obligé de se rapprocher de l'0TAN. E.Macron devient président de la France. Son approche ne peut pas être la même. Il est attendu sur les questions du terrorisme et de l'islam radical. Peut-être que D.Trump est susceptible de mieux comprendre les problèmes français que son prédécesseur. N'oublions pas que

B.Obama

, sur ces questions, a beaucoup sous-estimé la question Un certain nombre d'impairs se sont produits quand, après Charlie Hebdo, il n'est pas venu en France. Il y a une sensibilité Trump, au-delà de toutes ses folies, sur cette question, qui peutjouer un rôle pour les Français, sur leur approche en matière de l...

Ce qu'on a dit sur Jacques Chirac

Jacques Chirac C dans l'air d'hier Jacques Chirac C dans l'air d'hier Jacques Chirac C dans l'air d'hier
...ont des responsabilités à assumer. Ils sont trop profondément attachés au même idéal, de liberté, de progrès et de paix, pour ne pas avoir la volonté d'y parvenir. - Ensemble, V.Giscard d'Estaing et G.Ford réformeront le système monétaire mondial et instaureront le sommet du G7. Un quart de siècle plus tard, après le 11-Septembre,

J.Chirac

est le 1er chef d'Etat étranger à se rendre aux Etats-Unis. Il engage les troupes françaises en Afghanistan dans la lutte contre le terrorisme. -

J.Chirac

: Les symboles de la puissance américaine auraient été visés. Non. Ce n'est pas la puissance américaine qui a été atteinte, mais la dignité de l'homme,...
Jacques Chirac C dans l'air d'hier Jacques Chirac C dans l'air d'hier Jacques Chirac C dans l'air d'hier
...oment est venu de mettre fin à cette situation. C'est l'intérêt de l'Europe. En concluant ce long processus, la France sera plus forte, plus influente. Les absents ont toujours tort. - Entre ces 2 discours, près d'un demi-siècle de relations franco-américaines parfois tumultueuses. La plus grave crise a eu lieu en 2003, quand

J.Chirac

, par la voix de D.de Villepin, dit "non" à la volonté américaine d'envahir l'Irak, lors d'un discours mémorable à l'ONU. - D.de Villepin: En tant que membre permanent du Conseil de sécurité, la France ne laissera pas passer une résolution qui autoriserait le recours automatique à la force. - C'est le point de dépar...