Nos extraits de C dans l'air sur France 5

Revenir en haut
C dans l'air sur France 5
#cdanslair
Du lundi au vendredi à 17h45 et 22h25
C dans l'air est une émission télévisée française de débat consacrée à l'actualité. Ce programme est diffusé du lundi au vendredi, à 17 h 45 et en direct sur France 5 (anciennement La Cinquième jusqu'en 2002) depuis le 17 septembre 2001. Produit par Jérôme Bellay, il est présenté par Yves Calvi, remplacé parfois par Thierry Guerrier (joker de 2006 à 2010), Axel de Tarlé (joker depuis 2008) ou Laurent Bazin (joker depuis 2011).

LES PRESENTATEURS & PRESENTATRICES

Caroline Roux

Bruce Toussaint

LES PERSONNALITES DONT ON PARLE LE PLUS SOUVENT

Benoît Hamon

107 fois

Manuel Valls

84 fois

Donald Trump

77 fois

Theresa May

43 fois

Arnaud Montebourg

40 fois

Christophe Barbier

40 fois

Emmanuel Macron

18 fois

Christine Ockrent

18 fois

Jean-Dominique Merchet

16 fois

François Fillon

14 fois

Guillaume Roquette

14 fois

Éric Fottorino

6 fois

Angela Merkel

6 fois

Vladimir Poutine

4 fois

Jean Fourquet

3 fois

Barack Obama

2 fois

Joe Biden

2 fois

Margaret Thatcher

2 fois

LES EXTRAITS DES EMISSIONS

C DANS L'AIR D'HIER

Ce qu'on a dit sur Benoît Hamon

Benoît Hamon C dans l'air d'hier Benoît Hamon C dans l'air d'hier Benoît Hamon C dans l'air d'hier
...Ces 6 points manquent terriblement à M.Valls. - C.Barbier: S'il n'y avait pas eu V.Peillon, M.Valls aurait probablement été Ce serait plus confortable pour lui. - E.Lecerf: Quand on regarde le profil des électeurs de V.Peillon, c'est 50/50. Les électeurs de V.Peillon avaient plutôt tendance à pencher du côté de

B.Hamon

. - C.Roux: Un mot sur M.Aubry? Elle apporte son soutien à

B.Hamon

. Elle a attendu qu'il soit sûr de l'emporter pour lui apporter son soutien? - G.Grunberg: C'était difficile de le soutenir avant. Il était très à gauche. Elle a toujours eu de très bons rapports avec

B.Hamon

. Elle le connaît depuis...
Benoît Hamon C dans l'air d'hier Benoît Hamon C dans l'air d'hier Benoît Hamon C dans l'air d'hier
...aux embrassades, non sans une certaine émotion. - Ça fait des années qu'il réfléchit à l'avenir de la gauche. - Ce lien avec les Français, cela fait plus de 20 ans qu'il le tisse, comme ici en 1995, pendant la campagne présidentielle de LJospin. Il a le CV idéal pour celui que l'on qualifie de "jeune apparatchik du PS". -

B.Hamon

: Je suis convaincu que le changement est possible et qu'il n'y a pas une fatalité à la mondialisation. - Retour à Trappes, le pas toujours aussi dynamique. Même candidat à la présidentielle,

B.Hamon

tient à rester simple. -

B.Hamon

: Des décorations dépouillées... - Pause café pour le candidat. Ses...
Benoît Hamon C dans l'air d'hier Benoît Hamon C dans l'air d'hier Benoît Hamon C dans l'air d'hier
...Ily a eu une mobilisation d'une partie de cet électorat pour se joindre et participer à la condamnation du quinquennat de F.Hollande et de M.Valls. - C.Roux: Le décompte de la participation a donné lieu à des cafouillages. Une faible mobilisation, en retrait par rapport à la primaire de 2011. Le résultat n'est pas mis en doute: 36 % pour

B.Hamon

et 31 % pour M.Valls. Un 2d tour avec

B.Hamon

comme favori. - Ily a quelques mois, personne n'aurait misé sur lui. Hier soir, pour approcher

B.Hamon

, il fallaitjouer des coudes. Le député des Yvelines veut faire battre le coeur de la France. En attendant, c'est le coeur de ses militants qui s'emball...

Ce qu'on a dit sur Manuel Valls

Manuel Valls C dans l'air d'hier Manuel Valls C dans l'air d'hier Manuel Valls C dans l'air d'hier
...Son positionnement était compliqué. On avait plus de mal à situer A.Montebourg que B.Hamon. Il a coché toutes les cases C'était le candidat de la gauche du Parti socialiste. Les sondages montrent que l'électorat de

M.Valls

est d'abord un électorat socialiste, proche du parti. L'électorat de B.Hamon est assez largement mâtiné d'électeurs à la gauche de la gauche. Ily a eu une mobilisation d'une partie de cet électorat pour se joindre et participer à la condamnation du quinquennat de F.Hollande et de

M.Valls

. - C.Roux: Le décompte de...
Manuel Valls C dans l'air d'hier Manuel Valls C dans l'air d'hier Manuel Valls C dans l'air d'hier
....Hamon et vous invite à faire de même. Nous avons quitté le gouvernement Nous avons veillé ensemble, malgré les désaccords, à ce que nos prises de position restent complémentaires et compatibles. - Une déclaration suivie de près par les militants vallsistes. La bataille sera rude. Quand l'ancien Premier ministre arrive, il frappe fort. -

M.Valls

: Un choix très clair se présente désormais à nous. Mes chers compatriotes, le choix entre la défaite assurée et la victoire possible. Le choix entre des promesses irréalisables et une gauche crédible qui assume la responsabilité du pays. - Le siège de

M.Valls

face à l'utopie de B.Hamon. Un angle d'attaque repris...
Manuel Valls C dans l'air d'hier Manuel Valls C dans l'air d'hier Manuel Valls C dans l'air d'hier
...Ces dernières semaines, il a expliqué que ce n'était pas raisonnable de choisir. Lui qui connaît les 2 préfère

M.Valls

. - C.Roux: Il ne les a pas beaucoup - C.Barbier: Non. - C.Nay: Il est allé sur la tombe d'un homme de gauche assassiné... Qui s'est suicidé. Le timing est assez extraordinaire. - E.Lecerf: A.Montebourg espérait avoir ce point d'appui fort que serait F.Hollande.

M.Valls

se retrouve avec les habits du présidentiable,...

Ce qu'on a dit sur Christophe Barbier

Christophe Barbier C dans l'air d'hier Christophe Barbier C dans l'air d'hier Christophe Barbier C dans l'air d'hier
...'Europe, notamment. M.Le Pen va en faire son sujet principal. Il faudrait que B.Hamon ait une position claire là-dessus. - C.Nay: Hier soir, je l'ai trouvé un peu sonné par le succès, curieusement. Là, il voit ce que va être une campagne présidentielle. C'est quelque chose de très violent. Il faut changer de registre. -

C.Barbier

: Mais personne ne l'a il était secrétaire national à l'Europe au PS et il a claqué la porte. Le traité de Lisbonne négocié par Sarkozy n'avait pas été assez combattu par le PS. - C.Roux: On rappelle qu'il peut y avoir une surprise au 2d tour. -

C.Barbier

: Une grosse surprise, - C.Roux: Question. - <...
Christophe Barbier C dans l'air d'hier Christophe Barbier C dans l'air d'hier Christophe Barbier C dans l'air d'hier
...-L.Mélenchon et B.Hamon. -

C.Barbier

: Ily a une différence de génération et quelques différences de position. Le programme de J.-L.Mélenchon est encore plus irréaliste économiquement. Mais je pense qu'ils iront au bout tous les 2. - E.Lecerf: Une partie, oui, pour ce qui reste de l'électorat communiste. Une partie de la gauche de la gauche a permis cette avance B.Hamon ne parle pas beaucoup de la sécurité. -

C.Barbier

: Sur le terrorisme, il a été à l'unisson des autres, c'est-à-dire plus de moyens, plus de fermeté. Il a été beaucoup moins audacieux que sur le cannabis, où il est transgressif. -

C.Barbier

: Il faut d'abord qu'il soit élu! - C.Nay: Dans le livre de G.Davet et F.Lhomme, F.Hollande dit: "Macron, c'est moi!"...
Christophe Barbier C dans l'air d'hier Christophe Barbier C dans l'air d'hier Christophe Barbier C dans l'air d'hier
...nge ily a encore quelques mois... Hier, B.Hamon s'est imposé en tête du 1er tour de la primaire, 5 points devant M.Valls. Un parcours à la F.Fillon, une ligne radicale assumée et une proposition phare: le revenu universel. Il a une longueur d'avance, les voix d'A.Montebourg et le soutien de M.Aubry. Après F.Fillon, B.Hamon. Bonsoir,

C.Barbier

. Vous êtes journaliste à L'Express. C.Nay, vous êtes éditorialiste politique sur Europe 1. G.Grunberg, vous êtes politologue et chercheur E.Lecerf, vous êtes le directeur politique de l'institut de sondage Kantar Public. Bonsoir à tous les 4. On a été surpris par l'élection de F.Fillon. Aujourd'hui, on commente une...

Ce qu'on a dit sur Arnaud Montebourg

Arnaud Montebourg C dans l'air d'hier Arnaud Montebourg C dans l'air d'hier Arnaud Montebourg C dans l'air d'hier
...niversel, mais il n'y a pas que cela. B.Hamon doit absolument compléter son programme. Il peut le compléter en allant puiser chez A.Montebourg. La réflexion sur l'Europe, la réflexion macro-économique, sur ces sujets, A.Montebourg l'a travaillée. Le manque de cadres et le manque d'idées dans ce domaine fait que la fusion avec

Montebourg

sera profitable pour lui. - E.Lecerf: C'est vrai que ce n'est pas complètement clair, aujourd'hui. Le rapport à l'Europe, notamment. M.Le Pen va en faire son sujet principal. Il faudrait que B.Hamon ait une position claire là-dessus. - C.Nay: Hier soir, je l'ai trouvé un peu sonné par le succès, curieusemen...

Ce qu'on a dit sur François Fillon

François Fillon C dans l'air d'hier François Fillon C dans l'air d'hier François Fillon C dans l'air d'hier
...- C.Roux: Bonsoir. Nous attendons vos questions Pour alimenter notre discussion. C'est la revanche du "petit Benoît". Celui dont on attendait qu'iljette l'éponge ily a encore quelques mois... Hier, B.Hamon s'est imposé en tête du 1er tour de la primaire, 5 points devant M.Valls. Un parcours à la

F.Fillon

, une ligne radicale assumée et une proposition phare: le revenu universel. Il a une longueur d'avance, les voix d'A.Montebourg et le soutien de M.Aubry. Après

F.Fillon

, B.Hamon. Bonsoir, C.Barbier. Vous êtes journaliste à L'Express. C.Nay, vous êtes éditorialiste politique sur Europe 1. G.Grunberg, vous ête...
François Fillon C dans l'air d'hier François Fillon C dans l'air d'hier François Fillon C dans l'air d'hier
...gauche vindicative était incarnée par A.Montebourg. B.Hamon lui a piqué sa place. La gauche a été déçue par le quinquennat. Cette gauche veut se redonner un horizon, rappeler ses valeurs. - C.Roux: C'est la revanche - C.Barbier: Il était un peu nouveau ou inconnu. Il était un peu dans l'ombre d'un autre leader. Ily a un bonus. Avec

F.Fillon

, ils ne sont pas responsables des échecs. On ne peut pas dire que B.Hamon ait laissé un parcours ministériel merveilleux. Cette impression de nouveauté a joué en sa faveur. - C.Nay: C'est l'effet de primaire pour

F.Fillon

et B.Hamon. Il y a eu l'effet de "L'Emission politique" de France 2. Il voulait parler...
François Fillon C dans l'air d'hier François Fillon C dans l'air d'hier François Fillon C dans l'air d'hier
...ramme de droite pour la droite, B.Hamon fait un vrai programme de gauche. Ily a la dépénalisation du cannabis, la réouverture des frontières aux migrants et le 49-3 citoyen, qui permet d'annuler une loi. le Mariage pour tous aurait été Ça a plu à la gauche de la gauche qui est venue voter pour lui. - C.Roux: Au lendemain de l'élection de

F.Fillon

, B.Hamon a dit que, puisque la droite avait choisi quelqu'un avec un programme de droite, il fallait donner un candidat de gauche. - E.Lecerf: L'ensemble de ce qu'il présente est cohérent. Ily a aussi une capacité à montrer de la conviction. On se dit qu'il a l'air convaincu. B.Hamon a montré une capacité à pouvoir répon...

Ce qu'on a dit sur Chili

Chili C dans l'air d'hier Chili C dans l'air d'hier Chili C dans l'air d'hier
...1,5 et 2 millions de votants, mais sans doute plus proche de 2 millions. - Plus de 4 millions de votants lors du 1er tour de la primaire de la droite. Un coup dur pour le PS, d'autant que la participation a été surestimée. Elle dépasserait tout juste 1,6 million. Ce scrutin, F.Hollande l'a suivi de loin, très loin. Il était au

Chili

, en voyage officiel. Il n'a pas souhaité faire de commentaires, mais a assuré qu'il s'intéressait à la vie politique de son pays. - C.Roux: F.Hollande est au

Chili

. Où sera-t-il la semaine prochaine? Peut-il aller plus loin pour échapper à la primaire? - C.Barbier: C'est la traversée du désert, au sens propre! Norm...

Ce qu'on a dit sur Grande-Bretagne

Grande-Bretagne C dans l'air d'hier Grande-Bretagne C dans l'air d'hier Grande-Bretagne C dans l'air d'hier
...- G.Grunberg: Je ne pense pas qu'il y aura une explosion. Je pense que le parti va perdre... En

Grande-Bretagne

, les socialistes sont devenus de plus en plus faibles. Il reste un petit parti. Je pense que tant qu'on n'a pas fait le 1er tour de l'élection présidentielle... Jusqu'à ce jour, ça peut tenir. - C.Roux: Nous passons aux questions. - C.Barbier: Il sera obligé de le faire car son programme est très incom...

Ce qu'on a dit sur Lisbonne

Lisbonne C dans l'air d'hier Lisbonne C dans l'air d'hier Lisbonne C dans l'air d'hier
...sus. - C.Nay: Hier soir, je l'ai trouvé un peu sonné par le succès, curieusement. Là, il voit ce que va être une campagne présidentielle. C'est quelque chose de très violent. Il faut changer de registre. - C.Barbier: Mais personne ne l'a il était secrétaire national à l'Europe au PS et il a claqué la porte. Le traité de

Lisbonne

négocié par Sarkozy n'avait pas été assez combattu par le PS. - C.Roux: On rappelle qu'il peut y avoir une surprise au 2d tour. - C.Barbier: Une grosse surprise, - C.Roux: Question. - C.Barbier: Je pense qu'ilva attendre la phase que décrivait G.Grunberg pourjouer sa carte jusqu'au bout. - E.Lecerf: Il appara...

C DANS L'AIR DU 21 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Donald Trump

Donald Trump C dans l'air du 21 janvier Donald Trump C dans l'air du 21 janvier Donald Trump C dans l'air du 21 janvier
...Snégaroff : D'abord, la presse américaine n'est pas tendre avec

Donald Trump

. On a entendu le discours d'investiture violent qui parle à ses partisans et non pas à tous les Américains. La grande question aujourd'hui, c'est:

Donald Trump

peut-il réunifier le P3Y5 pays ? Et le veut-il au moins ? Le candidat se gargarisait des divisions, mais le président incarne l'unité nationale. Sur la partie "l'Amérique est-elle divisée en deux", je me suis baladé dans la marche des femmes. C'est un mouvement massif. Ily a des bémols. Les gens qui sont dans la rue sont des gens qui ont voté contre Trump. Ce sont des gens qui sont dans les villes. Ce sont les gens à qui

Donald Trump

ne s'adresse pas. Les femmes noires considéraient qu'elles étaient à l'écart de ce mouvement....
Donald Trump C dans l'air du 21 janvier Donald Trump C dans l'air du 21 janvier Donald Trump C dans l'air du 21 janvier
...Toussaint : Sur la politique internationale de

Donald Trump

, faut-il s'attendre à tout? - A. Toulouse : Je lis la politique internationale de Donald travers l'économie. C'est sa spécialité. C'est un businessman. Avoir de bons rapports avec la Russie et de bons rapports avec la Chine... La Chine, c'est un peu sa bête noire.

Donald Trump

continue à appliquer ce qu'il définit dans son livre, "The art of the deal". "Je vais faire ce qui bénéficie aux Etats-Unis". Mais il n'y a pas de philosophie derrière. Ilveut restaurer l'image qui s'était un peu affadie avec Obama. - P. Boniface :

Donald Trump

est plus préoccupé par les aspects économiques que par la menace chinoise vis-à-vis du Japon. Si le défi le plus important est la Chine, il n'y a aucun intérêt à pousser les Russes dans les bras des Chinois, comme Obama et les Occidentaux l'ont fait depuis quelque temps. - B....
Donald Trump C dans l'air du 21 janvier Donald Trump C dans l'air du 21 janvier Donald Trump C dans l'air du 21 janvier
...Il faut aussi l'entendre et lui parler. Ni

Donald Trump

ni les mouvements contestataires ne lui parlent. - B. Toussaint: On va s'intéresser à cette grande journée de mobilisation que vous évoquiez dans votre intervention. C'est une grande journée de mobilisation des opposants au président. Dès hier soir, les anti-

Trump

étaient sur le pied de guerre. Reportage. -

Donald Trump

prononce son discours d'investiture. - D. Trump : Nous transférons le pouvoir de Washington pour vous le rendre à vous, le peuple. - Devant une Amérique divisée comme jamais. A quelques mètres de là, au pied des hauts parleurs, pas d'applaudissements. Les larmes dans les rues de Washington et la colère de certains Américains qui refusent de reconnaître leur nouveau président. 60% des Américains ont une mauvaise opinion de Donald Trump....

Ce qu'on a dit sur Éric Fottorino

Éric Fottorino C dans l'air du 21 janvier Éric Fottorino C dans l'air du 21 janvier Éric Fottorino C dans l'air du 21 janvier
...Votre ouvrage "Dans la tête de Donald Trump" est publié chez Stock.

Eric Fottorino

, vous avez dirigé l'ouvrage collectif "Pourquoi Trump ?" Nous sommes aussi en duplex avec Thomas Snégaroff, historien, spécialiste des Etats-Unis. Vous êtes en direct de Washington. Merci de participer à cette émission en direct. Nous attendons vos questions par SMS et sur Internet. Cette Amérique qui dit non à Trump, elle est dans la rue aujourd'hui. Est-ce qu'une manifestation importante au lendemain de l'investiture, c'est déjà arrivé ? - P. Boniface : C'est rarissime. Le P3Y5 pays est divisé. Il était déjà divisé après l'élection de Barack Obama. Il l'est encore aujourd'hui. Je doute que ces manifestations fassent impression sur Donald Trump. Il s'est nourri de l'opposition contre lui....
Éric Fottorino C dans l'air du 21 janvier Éric Fottorino C dans l'air du 21 janvier Éric Fottorino C dans l'air du 21 janvier
...Toussaint:

Eric Fottorino

, vous êtes d'accord ? Ces manifestations sont symboliques ? - E. Fottorino : Elles sont symboliques. Une histoire commence. On retiendra que le deuxième jour, on a manifesté. Je voudrais revenir sur l'impact de Donald Trump. Il est très susceptible. C'est quelqu'un qui est en quête de légitimité permanente. Il ne faudra jamais oublier qu'il a eu 2,8 millions de voix de moins qu'Hillary Clinton. Il a eu 1,5 million de voix de moins que Mitt Romney, qui avait perdu contre Obama. Les Américains sont très attachés à leur Constitution. C'est démocratique. Il n'empêche que pour Donald Trump, l'idée que sa présidence soit contestée au début n'est pas acceptable. - B. Toussaint: Thomas Snégaroff. Je voudrais savoir ce que dit la presse....

Ce qu'on a dit sur Barack Obama

Barack Obama C dans l'air du 21 janvier Barack Obama C dans l'air du 21 janvier Barack Obama C dans l'air du 21 janvier
...Il était déjà divisé après l'élection de

Barack Obama

. Il l'est encore aujourd'hui. Je doute que ces manifestations fassent impression sur Donald Trump. Il s'est nourri de l'opposition contre lui. Ça va plutôt le conforter. On a vu qu'il n'a pas fait évoluer ses actes et son discours en campagne en fonction des critiques qui lui étaient adressées. Ce ne sont pas les manifestations qui vont le faire changer d'avis. Ce qui pourra le faire changer d'avis, ce sont les réalités. Mais on peut se demander s'il n'éprouve pas un certain plaisir à voir des manifestants si nombreux contre lui. Ceux qui ont voté pour lui sont confortés dans ce choix. - B. Toussaint : Dans cette émission, on essaiera de prendre du recul. Pascal Boniface, on parlait de l'Amérique divisée après l'élection de Barack Obama....
Barack Obama C dans l'air du 21 janvier Barack Obama C dans l'air du 21 janvier Barack Obama C dans l'air du 21 janvier
...Pascal Boniface, on parlait de l'Amérique divisée après l'élection de

Barack Obama

. George Bush était aussi contesté. Mais c'est différent, selon vous, Pap - P. Ndiaye : Oui, - P. Ndiaye : Oui, George - P. Ndiaye : Oui, George Bush a Ndiaye ? contesté lors de son élection en 2000. Ily a eu aussi l'élection de Nixon en 1968. L'Amérique était en plein bouleversement social. Là, c'est un peu différent. Non pas que les manifestants espèrent faire changer Trump. Ils manifestent quelque chose dans la rue comme ils l'ont fait le 9 novembre, le 10 novembre. J'étais à Chicago à ce moment-là, je l'ai vu. Les manifestants vont devoir penser leur opposition dans le temps. On ne manifeste pas tous les jours pendant 4 ans. Là, ily a quelque chose d'inédit. Généralement, les présidents élus tiennent des discours assez consensuels....
Barack Obama C dans l'air du 21 janvier Barack Obama C dans l'air du 21 janvier Barack Obama C dans l'air du 21 janvier
...Toussaint: Pourquoi

Barack Obama

n'a-t-il pas réglé cette question raciale ? Il a eu le temps de le faire, non ? - P. Ndiaye : 8 ans, c'est peu au regard de siècles d'oppression, de domination, d'exploitation. Mais il est vrai qu'on lui reproche qu'il n'a pas fait suffisamment. - B. Toussaint: C'est une critique justifiée ? - P. Ndiaye : Oui, même si dans la 2e partie de son mandat, surtout à partir de 2013, il s'est quand même impliqué, notamment sur des questions relatives aux droits civiques. Ily a deux enjeux principaux avec l'arrivée au pouvoir de Trump. Le premier enjeu, c'est celui du droit à l'avortement, qui est sur la sellette aux Etats-Unis, avec la promesse faite par Trump de nommer un juge à la Cour suprême qui remettrait en cause le droit à l'avortement d'une manière qui fera que les différents Etats pourront interdire l'avortement dans les juridictions concernées....

Ce qu'on a dit sur Pascal Boniface

Pascal Boniface C dans l'air du 21 janvier Pascal Boniface C dans l'air du 21 janvier Pascal Boniface C dans l'air du 21 janvier
...Avec nous ce soir,

Pascal Boniface

. Vous dirigez l'Iris. Pap Ndiaye, vous êtes historien spécialiste des Etats-Unis, professeur à Sciences-Po. Anne Toulouse, vous êtes journaliste. Votre ouvrage "Dans la tête de Donald Trump" est publié chez Stock. Eric Fottorino, vous avez dirigé l'ouvrage collectif "Pourquoi Trump ?" Nous sommes aussi en duplex avec Thomas Snégaroff, historien, spécialiste des Etats-Unis. Vous êtes en direct de Washington. Merci de participer à cette émission en direct. Nous attendons vos questions par SMS et sur Internet. Cette Amérique qui dit non à Trump, elle est dans la rue aujourd'hui. Est-ce qu'une manifestation importante au lendemain de l'investiture, c'est déjà arrivé ? - P....
Pascal Boniface C dans l'air du 21 janvier Pascal Boniface C dans l'air du 21 janvier Pascal Boniface C dans l'air du 21 janvier
...Toussaint : Dans cette émission, on essaiera de prendre du recul.

Pascal Boniface

, on parlait de l'Amérique divisée après l'élection de Barack Obama. George Bush était aussi contesté. Mais c'est différent, selon vous, Pap - P. Ndiaye : Oui, - P. Ndiaye : Oui, George - P. Ndiaye : Oui, George Bush a Ndiaye ? contesté lors de son élection en 2000. Ily a eu aussi l'élection de Nixon en 1968. L'Amérique était en plein bouleversement social. Là, c'est un peu différent. Non pas que les manifestants espèrent faire changer Trump. Ils manifestent quelque chose dans la rue comme ils l'ont fait le 9 novembre, le 10 novembre. J'étais à Chicago à ce moment-là, je l'ai vu. Les manifestants vont devoir penser leur opposition dans le temps. On ne manifeste pas tous les jours pendant 4 ans....

Ce qu'on a dit sur Hillary Clinton

Hillary Clinton C dans l'air du 21 janvier Hillary Clinton C dans l'air du 21 janvier Hillary Clinton C dans l'air du 21 janvier
...On a voté à 60% pour

Hillary Clinton

dans cet Etat. De nombreuses voix s'élèvent pour réclamer une sécession qui semble improbable, mais ça en dit long sur le climat qui règne sur le pays. Avec nous ce soir, Pascal Boniface. Vous dirigez l'Iris. Pap Ndiaye, vous êtes historien spécialiste des Etats-Unis, professeur à Sciences-Po. Anne Toulouse, vous êtes journaliste. Votre ouvrage "Dans la tête de Donald Trump" est publié chez Stock. Eric Fottorino, vous avez dirigé l'ouvrage collectif "Pourquoi Trump ?" Nous sommes aussi en duplex avec Thomas Snégaroff, historien, spécialiste des Etats-Unis. Vous êtes en direct de Washington. Merci de participer à cette émission en direct. Nous attendons vos questions par SMS et sur Internet....
Hillary Clinton C dans l'air du 21 janvier Hillary Clinton C dans l'air du 21 janvier Hillary Clinton C dans l'air du 21 janvier
...Si

Hillary Clinton

avait été élue, elle aurait pu faire basculer à gauche la Cour suprême sur la durée. La durée moyenne d'un juge, c'est 26 ans, contre 4 ou 8 ans pour un président. Qu'est-ce qu'il reste à faire aux opposants, sinon manifester ? Ou attendre 2 ans pour inverser la tendance à la Chambre. - B. Toussaint: Eric Fottorino, vous êtes d'accord ? Ces manifestations sont symboliques ? - E. Fottorino : Elles sont symboliques. Une histoire commence. On retiendra que le deuxième jour, on a manifesté. Je voudrais revenir sur l'impact de Donald Trump. Il est très susceptible. C'est quelqu'un qui est en quête de légitimité permanente. Il ne faudra jamais oublier qu'il a eu 2,8 millions de voix de moins qu'Hillary Clinton....
Hillary Clinton C dans l'air du 21 janvier Hillary Clinton C dans l'air du 21 janvier Hillary Clinton C dans l'air du 21 janvier
...C'est quelqu'un qui est en quête de légitimité permanente. Il ne faudra jamais oublier qu'il a eu 2,8 millions de voix de moins

qu'Hillary Clinton

. Il a eu 1,5 million de voix de moins que Mitt Romney, qui avait perdu contre Obama. Les Américains sont très attachés à leur Constitution. C'est démocratique. Il n'empêche que pour Donald Trump, l'idée que sa présidence soit contestée au début n'est pas acceptable. - B. Toussaint: Thomas Snégaroff. Je voudrais savoir ce que dit la presse. J'aimerais aussi avoir votre avis sur ce qui a été dit, sur cette idée qu'on a, en France, d'une Amérique divisée. - T. Snégaroff : D'abord, la presse américaine n'est pas tendre avec Donald Trump. On a entendu le discours d'investiture violent qui parle à ses partisans et non pas à tous les Américains. La grande question aujourd'hui, c'est: Donald Trump peut-il réunifier le P3Y5 pays ?...

Ce qu'on a dit sur Californie

Californie C dans l'air du 21 janvier Californie C dans l'air du 21 janvier Californie C dans l'air du 21 janvier
...C'est en tout cas l'avis de ce professeur de droit à San Diego. - Tout cela va dépendre des actions de la présidence Trump. Il ne faut pas grand-chose pour transformer ces 16% d'adhésion à l'indépendance en une adhésion majoritaire en

Californie

. De nombreux dirigeants de la

Californie

sauteraient sur l'occasion pour défendre l'indépendance. - La

Californie

est déterminée à défendre son ADN face à l'administration Trump, notamment parce qu'elle en a les moyens. - B. Toussaint: Question SMS. - P. Ndiaye : L'économie californienne est tournée vers le monde. Les Californiens n'ont pas intérêt à ce que les mesures de Trump soient mises en place. Ne serait-ce que le mur entre la

Californie

et le Mexique. - B. Toussaint: Ça ressemble un peu à une blague. Est-ce qu'il faut le prendre comme ça, ou pas ? - P. Boniface : Pas du tout. Auparavant, il y avait des guerres de conquête. Maintenant, ce sont des guerres de sécession....
Californie C dans l'air du 21 janvier Californie C dans l'air du 21 janvier Californie C dans l'air du 21 janvier
...Toussaint: Et si la

Californie

déclarait son indépendance ? Ça paraît fou. La sécession n'est pas encore à l'ordre du jour, mais cela donne une idée du climat qui règne - Dans ce bar branché de San Diego, ily a comme une atmosphère de rébellion. Ici, on débat de l'indépendance de la

Californie

. Le mouvement a déjà son propre surnom : le "Calexit". - Est-ce que des gens sont déjà impliqués dans le Calexit ou est-ce nouveau ? - Depuis l'élection de Trump, ils sont de plus en plus nombreux à venir aux réunions publiques organisées par Yes California. - On doit expliquer que notre indépendance va nous servir à combattre les inégalités économiques, à défendre l'environnement et à lutter contre le racisme. - Le mouvement ne rassemble pas seulement des démocrates. - Dans les années 80, j'étais un républicain modéré....
Californie C dans l'air du 21 janvier Californie C dans l'air du 21 janvier Californie C dans l'air du 21 janvier
...Si vous êtes élu en

Californie

, ily a 40 millions d'habitants et 2 sénateurs. Dans le Wyoming, il n'y a que 600.000 habitants, et pourtant, 2 sénateurs également. Ça fait partie de la loi fondamentale. - A. Toulouse : C'est ce qui a permis de constituer les Etats-Unis. Que pèseraient les petits Etats, autrement? Toute la politique américaine serait...

Ce qu'on a dit sur Chicago

Chicago C dans l'air du 21 janvier Chicago C dans l'air du 21 janvier Chicago C dans l'air du 21 janvier
...J'étais à

Chicago

à ce moment-là, je l'ai vu. Les manifestants vont devoir penser leur opposition dans le temps. On ne manifeste pas tous les jours pendant 4 ans. Là, ily a quelque chose d'inédit. Généralement, les présidents élus tiennent des discours assez consensuels. Ce n'est pas le cas avec Trump. - B. Toussaint: Anne Toulouse, diriez-vous que le discours d'investiture était un discours de candidat ou de président? - A. Toulouse : En tant que femme américaine, j'observe tout cela. C'était un recyclage des thèmes de campagne. Ce n'était pas un bon discours. Ce que je voudrais dire, c'est que finalement, en ce moment, les opposants au président Trump... En tant qu'Américaine, je n'ai pas le sentiment que le pays est divisé en deux....
Chicago C dans l'air du 21 janvier Chicago C dans l'air du 21 janvier Chicago C dans l'air du 21 janvier
...J'ai parlé à des habitants de

Chicago

qui ont dit qu'ils n'avaient pas vu un seul militant démocrate pendant la présidentielle. Ily a un énorme chantier politique si le Parti démocrate veut revenir au pouvoir. Ce qu'il fera un jour, mais peut-être pas dans l'immédiat. - P. Boniface : Une guerre civile n'est pas possible aux Etats-Unis, mais ily a quand même énormément d'armes à feu qui circulent dans le pays. Des médecins qui pratiquent l'avortement ont été assassinés. Le rôle d'un président n'est pas de mettre de l'huile sur le feu et d'exciter ses adversaires. Si Trump continue ce discours, ce ne sera pas une guerre civile, mais ily aura beaucoup de violence, qui existe - B. Toussaint: Pourrait-ily avoir un appel à boycotter les produits - E....

Ce qu'on a dit sur Chine

Chine C dans l'air du 21 janvier Chine C dans l'air du 21 janvier Chine C dans l'air du 21 janvier
...C'est un businessman. Avoir de bons rapports avec la Russie et de bons rapports avec la

Chine

... La

Chine

, c'est un peu sa bête noire. Donald Trump continue à appliquer ce qu'il définit dans son livre, "The art of the deal". "Je vais faire ce qui bénéficie aux Etats-Unis". Mais il n'y a pas de philosophie derrière. Ilveut restaurer l'image qui s'était un peu affadie avec Obama. - P. Boniface : Donald Trump est plus préoccupé par les aspects économiques que par la menace chinoise vis-à-vis du Japon. Si le défi le plus important est la

Chine

, il n'y a aucun intérêt à pousser les Russes dans les bras des Chinois, comme Obama et les Occidentaux l'ont fait depuis quelque temps. - B. Toussaint : Voici maintenant vos questions SMS et Internet. - P. Ndiaye : Sur les 20 millions d'Américains qui bénéficient de la loi d'assurance-maladie, plus de 50% sont blancs....
Chine C dans l'air du 21 janvier Chine C dans l'air du 21 janvier Chine C dans l'air du 21 janvier
...La

Chine

, c'est bien beau de dire qu'ils n'ont qu'à bien se tenir, les Chinois. Mais les Américains ne seraient pas les 1ers consommateurs au monde de biens sans les Chinois. Ily a un camp contre un autre, et en plus de ça, ilveut s'affranchir des règles du monde. - B. Toussaint: Est-ce que ça peut tenir ? Est-ce qu'il peut tenir comme ça et se dire qu'il parle à la moitié de l'Amérique ? - P. Ndiaye : Ce n'est pas l'héritier de Reagan, mais plutôt de Pat Buchanan, qui était très minoritaire dans les années 80. Le discours qu'il a fait est très critique. Boeing pourra se faire un peu de souci. vraiment construire ce mur ? Bien sûr, il ne sera jamais payé par les Mexicains....

C DANS L'AIR DU 20 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Christine Ockrent

Christine Ockrent C dans l'air du 20 janvier Christine Ockrent C dans l'air du 20 janvier Christine Ockrent C dans l'air du 20 janvier
...-

C.Ockrent

: Il l'a déjà tweeté. - T.Porcher: En passant de 30 % d'impôts sur les bénéfices plus proche d'un paradis fiscal, est-ce qu'il répond aux gens qui l'ont mis au pouvoir? Les inégalités vont continuer à augmenter. Les différences de salaire entre les super-patrons et la moyenne des salariés sont énormes. C'est autour...
Christine Ockrent C dans l'air du 20 janvier Christine Ockrent C dans l'air du 20 janvier Christine Ockrent C dans l'air du 20 janvier
...-

C.Ockrent

: La Russie. - B.Toussaint: On ne sait pas quel sera le 1er pays qu'ilva visiter. En France, quand un président est élu, il file à Berlin. C'est la tradition. - D.Mo' l'si: On dit qu'ilva rencontrer le président russe dans un pays européen neutre. - T.Porcher: L'alliance avec la Russie n'est pas économique. L...
Christine Ockrent C dans l'air du 20 janvier Christine Ockrent C dans l'air du 20 janvier Christine Ockrent C dans l'air du 20 janvier
...-

C.Ockrent

: Ily a quelque chose de savoureux dans la 1re cause qu'elle a souhaité défendre: la lutte contre le harcèlement des femmes. - T.Porcher: Elle a dit qu'elle voulait s'occuper de la lutte contre les agressions sur Internet. - N.Bacharan: Comment un homme imprévisible qui ne supporte pas la critique et qui surréagit, même quand c'est le discours d'une grande actrice hollywoodienne... -

C.Ockrent

: Il le dénoncera avec vigueur. Il aura les mots que tout homme de bon sens doit avoir. - B.Toussaint: Dernière question. - T.Porcher: Si. Vu la baisse de la taxe sur les bénéfices, oui. - B.Toussaint: D.Trump est officiellement président des Etats-Unis depuis 18h. Merci à tous les 4. Dans un instant, A....

Ce qu'on a dit sur Vladimir Poutine

Vladimir Poutine C dans l'air du 20 janvier Vladimir Poutine C dans l'air du 20 janvier Vladimir Poutine C dans l'air du 20 janvier
.... - N.Bacharan: Je ne crois pas que ce soit le projet de D.Trump. Jusqu'à présent, il s'est exprimé de manière instinctive, notamment en faveur du Brexit. Il a dit que d'autres pays européens allaient suivre parce que les pays voulaient avoir leur identité, leur nation, leurs frontières. Tout cela est encore assez fouilli. de

V.Poutine

.

V.Poutine

cherche à affaiblir l'Alliance atlantique et l'UE. La proximité de

V.Poutine

et des mouvements populistes européens est bien connue. et D.Trump, pour

V.Poutine

, c'est quelque chose de très prometteur. - C.Ockrent: C'est un pays où tout le monde ou presque est armé. Ily a un nombre d...

Ce qu'on a dit sur Joe Biden

Joe Biden C dans l'air du 20 janvier Joe Biden C dans l'air du 20 janvier Joe Biden C dans l'air du 20 janvier
...Il aura probablement une posture très intellectuelle. On lui reprochait de ne pas faire assez de politique politicienne par rapport au parti démocrate, qui est en miettes. Il est aussi question qu'il aille à Harvard pour enseigner. Il aura sûrement cette posture. Son admirable discours de Chicago était un discours d'intello.

J.Biden

, l'homme politique au verbe rapide, jouera la mouche du coche. Le parti démocrate n'a pas de patron. Il n'arrive pas à en désigner un. Je crois que

J.Biden

jouera un rôle plus important que B.Obama, au sens politicien du terme. - B.Toussaint: Les 100 premiers jours de D.Trump seront scrutés. Va- -il continu...

Ce qu'on a dit sur Emmanuel Macron

Emmanuel Macron C dans l'air du 20 janvier Emmanuel Macron C dans l'air du 20 janvier Emmanuel Macron C dans l'air du 20 janvier
...'il parle au peuple américain. - T.Porcher: J'ai une anecdote croustillante. Je pense qu'il parle à son peuple, mais il ne va pas faire du bien à une partie de cette Amérique pauvre... Il va couper l'Obamacare, couper une partie des prestations. Ce sera une catastrophe pour les classes modestes qui l'ont mis au pouvoir.

E.Macron

fait des discours sur la France entière, c'est inscrit sur son Twitter officiel. Ily a une phrase où il dit exactement la même chose: "Je vais prendre le pouvoir et vous le rendre." - B.Toussaint: D.Trump fait du

E.Macron

? Les 8 années de B.Obama ne conduisent-elles pas à D.Trump? - N.Bacharan: Autour de c...

Ce qu'on a dit sur Berlin

Berlin C dans l'air du 20 janvier Berlin C dans l'air du 20 janvier Berlin C dans l'air du 20 janvier
...- C.Ockrent: La Russie. - B.Toussaint: On ne sait pas quel sera le 1er pays qu'ilva visiter. En France, quand un président est élu, il file à

Berlin

. C'est la tradition. - D.Mo' l'si: On dit qu'ilva rencontrer le président russe dans un pays européen neutre. - T.Porcher: L'alliance avec la Russie n'est pas économique. Le but est d'éradiquer l'Etat islamique. Ily a déjà eu des alliances entre la Russie et les Etats-Unis, durant la Seconde Guerre mondiale....

Ce qu'on a dit sur Californie

Californie C dans l'air du 20 janvier Californie C dans l'air du 20 janvier Californie C dans l'air du 20 janvier
...- N.Bacharan: En

Californie

. - B.Toussaint: En vacances? - D.Mo' l'si: Ils ont une maison à Washington et il a dit qu'il se consacrerait à sa famille Il a dit qu'il serait présent politiquement. Ily a une forme de dissuasion de B.Obama au moment où il quitte le pouvoir. Il dit à D.Trump, sans le citer: "Je jugerai cet homme, celui qui vient d'arriver, sur ce qu'il fera. Si j'éprouve le sentiment qu'il viole les valeurs fondamentales de mon pays, j'interviendrai." - B.Toussaint: Il a eu des gestes assez chaleureux. Pourtant, ils se détestent. - C.Ockrent: Les femmes s'embrassent et les hommes se congratulent. Cela fait partie de l'hypocrisie de bon ton. Ce n'est pas seulement américain!...
Californie C dans l'air du 20 janvier Californie C dans l'air du 20 janvier Californie C dans l'air du 20 janvier
...Iljure qu'il ne reculera pas. Ce projet provoque une vive inquiétude. Reportage en

Californie

, à la frontière entre l'Amérique et le Mexique. - Treillis, armes de poing ou encore fusils d'assaut. Tous portent la panoplie complète d'un militaire professionnel, et pourtant, Ce ne sont que des volontaires. - On fait flipper les voisins. Ces gens-là sont tous des amis. Ils viennent régulièrement ici. Il...

C DANS L'AIR DU 19 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Manuel Valls

Manuel Valls C dans l'air du 19 janvier Manuel Valls C dans l'air du 19 janvier Manuel Valls C dans l'air du 19 janvier
...de M.Valls. Pour Margot, il est le seul à avoir les épaules d'un président. - Je l'ai découvert de loin durant la primaire de 2011. J'étais encore très jeune etje ne connaissais pas forcément tous les enjeux. Quand il est arrivé à Beauvau et à Matignon, je l'ai tout de suite soutenu. - Coordinatrice en chef des "Jeunes avec

Valls

", elle s'imagine aussi avoir une carrière politique. - J'aimerais revenir dans les Vosges. J'aimerais faire des choses concrètes là-bas. J'aimerais éventuellement être élue localement un jour. les candidats le savent bien, ces jeunes ambitieux et engagés sont indispensables à la réussite de leur campagne....

Ce qu'on a dit sur Benoît Hamon

Benoît Hamon C dans l'air du 19 janvier Benoît Hamon C dans l'air du 19 janvier Benoît Hamon C dans l'air du 19 janvier
...- B.Teinturier: L'enquête a été réalisée avant les débats Malgré tout, ça ne changera pas grand-chose. Pour les différents candidats à la primaire, les résultats sont assez catastrophiques. En gros, M.Valls est en baisse de 2 points mais se situe à des niveaux qui tournent autour de 9 ou 10 %. Pour

B.Hamon

et A.Montebourg, c'est encore plus bas. Ça n'évolue pas à la hausse depuis quelque temps. - C.Roux: D'où le titre de cette émission. Quand on lit votre étude dans le détail, elle est dévastatrice pour la gauche. - B.Teinturier: En même temps, c'étaient les niveaux que nous avions au mois de décembre. A.Montebour...
Benoît Hamon C dans l'air du 19 janvier Benoît Hamon C dans l'air du 19 janvier Benoît Hamon C dans l'air du 19 janvier
...Mais aujourd'hui, difficile de convaincre avec cette thématique alors que la croissance ne décolle pas. - C.Roux: Question. - B.Teinturier: Cette primaire a permis de poser cette question. Les positions sont très différentes entre les 3 principaux candidats. Vu de loin, on pensait qu'il y avait M.Valls d'un côté, A.Montebourg et

B.Hamon

de l'autre. Ce n'est pas le cas.

B.Hamon

considère que la mondialisation, la robotique et l'avenir de la société font qu'il y aura moins de quantité de travail, moins de croissance et qu'il faut partager tout cela. A.Montebourg n'est pas dans cette idée. Il valorise le travail et la production....
Benoît Hamon C dans l'air du 19 janvier Benoît Hamon C dans l'air du 19 janvier Benoît Hamon C dans l'air du 19 janvier
...M.Valls reçoit un accueil tout juste courtois, lui que les jeunes socialistes ont combattu à plusieurs reprises durant le quinquennat. Notamment, sur la déchéance de nationalité ou encore la loi Travail et le recours au 49-3. Margot sait bien que son candidat n'est pas en terrain conquis. - Ils sont tous acquis à la cause de

B.Hamon

. Les jeunes socialistes soutiennent surtout

B.Hamon

. -

B.Hamon

a été le 1er président des jeunes socialistes Ses partisans ne sont pas Au 1er rang, ily a Florent, 22 ans lui aussi. Il suit le discours de M.Valls avec attention. C'est un candidat qu'il refuse de soutenir, même s'il gagne la pr...

Ce qu'on a dit sur Arnaud Montebourg

Arnaud Montebourg C dans l'air du 19 janvier Arnaud Montebourg C dans l'air du 19 janvier Arnaud Montebourg C dans l'air du 19 janvier
...- Une aspiration partagée par son ami et désormais rival

A.Montebourg

. Le même soir, Il a rassemblé 2000 personnes dans un autre arrondissement parisien. Les 2 hommes sont au coude-à-coude Ils se disputent le statut de porte-drapeau de la gauche.

A.Montebourg

hausse le ton, quitte à en perdre la voix. -

A.Montebourg

: Ily a un désir rectiligne de transformer le pays, de le changer, de reprendre le drapeau du discours du Bourget tombé à terre... Nous le relevons ensemble! Faute de moyens, l'ancien ministre de l'Education enchaîne les déplacements modestes. Dans son agenda, un seul meeting prévu ce vendredi, à Paris. Il veutjouer les rassembleurs, le seul socialiste capable de sauver son parti. - V.Peillon: M.Valls pense qu'on ne peut s'allier qu'avec Macron. J'ai vu J.Delors et J....
Arnaud Montebourg C dans l'air du 19 janvier Arnaud Montebourg C dans l'air du 19 janvier Arnaud Montebourg C dans l'air du 19 janvier
...- B.Teinturier: L'enquête a été réalisée avant les débats Malgré tout, ça ne changera pas grand-chose. Pour les différents candidats à la primaire, les résultats sont assez catastrophiques. En gros, M.Valls est en baisse de 2 points mais se situe à des niveaux qui tournent autour de 9 ou 10 %. Pour B.Hamon et

A.Montebourg

, c'est encore plus bas. Ça n'évolue pas à la hausse depuis quelque temps. - C.Roux: D'où le titre de cette émission. Quand on lit votre étude dans le détail, elle est dévastatrice pour la gauche. - B.Teinturier: En même temps, c'étaient les niveaux que nous avions au mois de décembre.

A.Montebourg

...
Arnaud Montebourg C dans l'air du 19 janvier Arnaud Montebourg C dans l'air du 19 janvier Arnaud Montebourg C dans l'air du 19 janvier
...vraiment important. - C.Roux: Un petit point sur la campagne d'A.Montebourg. On parle des 3 candidats mais ily en a d'autres, bien entendu. On peut considérer que ce sont les 3 favoris. - B.Teinturier: Je le crois, mais pour revenir sur leur campagne, ils ont débuté en faisant l'inverse de ce qu'ils étaient, les trois.

A.Montebourg

avait moins d'impétuosité que ce qui pouvait le caractériser. M.Valls cherchait à arrondir les angles car il savait qu'il était très clivant. Sous l'effet des débats, ils ont vite compris qu'il fallait revenir à ce qu'ils étaient. M.Valls refait du M.Valls, du

A.Montebourg

... B.Hamon joue à fond la car...

Ce qu'on a dit sur Emmanuel Macron

Emmanuel Macron C dans l'air du 19 janvier Emmanuel Macron C dans l'air du 19 janvier Emmanuel Macron C dans l'air du 19 janvier
...-P.Chevènement dans un même gouvernement, et ça marchait. - Le PS sous la pression de cet homme:

E.Macron

. Il choisit bien sa date pour présenter son nouveau QG à la presse, avec ses toutes dernières recrues, comme l'ancienne correspondante de Canal+ à Washington, qui n'a pas peur des comparaisons. -

E.Macron

me fait vraiment penser aux débuts de B.Obama dans sa campagne. Peut-être que des gens peuvent critiquer ça,...
Emmanuel Macron C dans l'air du 19 janvier Emmanuel Macron C dans l'air du 19 janvier Emmanuel Macron C dans l'air du 19 janvier
...-L.Mélenchon et

E.Macron

attirent des gens du Parti socialiste, chacun - B.Teinturier: Certains élus qui soutiennent M.Valls iront soutenir

E.Macron

ensuite. A quoi sert le Parti socialiste s'ily a d'un côté

E.Macron

et de l'autre J.-L.Mélenchon? - B.Teinturier: C'est très clivant. A gauche, ily a un intérêt pour cette question...
Emmanuel Macron C dans l'air du 19 janvier Emmanuel Macron C dans l'air du 19 janvier Emmanuel Macron C dans l'air du 19 janvier
...e. On a vu les frondes que cela a suscité. Cela revient en boomerang. M.Valls a du mal à porter le sujet dans sa famille politique. - C.Roux: Certains pensent qu'on peut avoir une émancipation par le travail. C'est l'avis d'E.Macron. - D.Revault d'Allonnes: Ily a une sorte de 2e primaire qui va se jouer entre M.Valls et

E.Macron

sur la compétitivité. Là-dessus,

E.Macron

aura forcément une longueur d'avance. - C.Roux: On a énormément de questions de téléspectateurs. Ils ont l'air de se passionner pour le revenu universel, le fait qu'on change de modèle et qu'il faudra penser à la suite. Où se situe l'opinion? - B.Teinturier: Les Français...

Ce qu'on a dit sur Guillaume Roquette

Guillaume Roquette C dans l'air du 19 janvier Guillaume Roquette C dans l'air du 19 janvier Guillaume Roquette C dans l'air du 19 janvier
...Si on nous demande notre avis, on va le donner. -

G.Roquette

: Ily a une mode renversement de la table. On le voit partout. En Italie, on met dehors le Premier ministre sur un référendum. A droite, on renvoie A.Juppé et N.Sarkozy à leurs chères études. Ily a une espèce d'ivresse qui peut saisir les électeurs de gauche pour continuer le chamboule-tout. Et puis, ily a une forme de nihilisme. "Perdu pour perdu, restons fidèles à nos valeurs." C'est ahurissant de se dire que pour une élection au sein d'un même parti, on peut imaginer de voir B.Hamon ou M.Valls gagner alors qu'ils sont aux antipodes l'un de l'autre. - C.Roux: C'est le goût du débat. C'est une tradition de gauche. -

G.Roquette

: Mais cette gauche marche quand elle peut encore Quand F.Hollande faisait son discours du Bourget, plein de mesures démagogiques... - C.Roux: Ça l'a fait élire!...
Guillaume Roquette C dans l'air du 19 janvier Guillaume Roquette C dans l'air du 19 janvier Guillaume Roquette C dans l'air du 19 janvier
...'espoir d'une dynamique. B.Teinturier, vous êtes directeur général délégué de l'institut de sondages Ipsos. Vous enseignez à Sciences Po Paris. D.Revault d'Allonnes, vous êtes éditorialiste politique au JDD et sur Europe 1. F.Guinochet est journaliste au journal L'opinion. Vous êtes spécialiste des questions économiques et sociales.

G.Roquette

est directeur de la rédaction du Figaro Magazine. Bonsoir et merci de participer à ce "C dans l'air" en direct. Vous publiez une grande enquête dans Le Monde, datée de demain, d'ailleurs. Cette enquête fait le point sur les forces en présence à la veille de la présidentielle. On est à la veille du 1er tour de la primaire....
Guillaume Roquette C dans l'air du 19 janvier Guillaume Roquette C dans l'air du 19 janvier Guillaume Roquette C dans l'air du 19 janvier
...-

G.Roquette

: M.Valls pourrait arriver en tête parce qu'il incarne la continuité. Il assume le plus franchement l'héritage de F.Hollande. En même temps, on se dit que ce n'est peut-être pas lui qui Va gagner. En face, les challengers pourraient se coaliser contre lui et l'emporter. C'est dire qu'il n'y a pas de candidat naturel. F.Fillon s'est révélé être l'homme de la synthèse. Il correspondait le mieux aux attentes, à un électorat conservateur. M.Valls est très fortement C'est pour ça que cette histoire apparemment anecdotique de la claque a eu un tel écho. Il a résonné chez les gens qui se sont dit que c'était une manifestation violente et condamnable d'une forme de rejet assez forte. Tous les autres candidats veulent se différencier de lui. Sur les 7, 5 sont des anciens ministres de F.Hollande. Ils ne peuvent pas casser la baraque. J....

Ce qu'on a dit sur Grande-Bretagne

Grande-Bretagne C dans l'air du 19 janvier Grande-Bretagne C dans l'air du 19 janvier Grande-Bretagne C dans l'air du 19 janvier
...- B.Teinturier: Le travail leur permet de gagner leur vie. En tout cas, c'est le cas en

Grande-Bretagne

. En France, on y implique aussi l'épanouissement. Ily a aussi une inquiétude forte sur l'avenir et la place du travail. Les propositions de B.Hamon font écho à cela. Tous les candidats se sont engagés à soutenir le gagnant à l'issue de la primaire. Avec des différences aussi marquées comme celle-ci, im...

Ce qu'on a dit sur Grèce

Grèce C dans l'air du 19 janvier Grèce C dans l'air du 19 janvier Grèce C dans l'air du 19 janvier
...stion. - B.Teinturier: Dans nos enquêtes présidentielles, c'est M.Valls, incontestablement. Il est dans une zone à 10 %, là où B.Hamon ou A.Montebourg sont à 6 ou 7 %. C'est quand même M.Valls qui est devant. La présidentialité joue. - D.Revault d'Allonnes: Si le PS atterrit sur un score tel, cela va faire penser au Pasok, en

Grèce

. On aurait une vraie recomposition de la gauche et un éclatement du Parti socialiste tel qu'on le connaît. - C.Roux: Et c'est le pari de J.-L.Mélenchon. - B.Teinturier: Il peut y avoir à l'issue de la désignation du candidat du Parti socialiste un décollage... Ce que nous mesurons aujourd'hui n'est pas gravé dan...

Ce qu'on a dit sur Pau

Pau C dans l'air du 19 janvier Pau C dans l'air du 19 janvier Pau C dans l'air du 19 janvier
...me s'il gagne la primaire. - On n'est pas dupes de ce qu'il a fait, des valeurs qu'il a portées durant 5 ans, l'affaire du burkini, le 49-3, la loi Travail. Certes, ici, il a été rassembleur, mais ce n'est pas représentatif de ce qu'il ferait s'il était élu. - Pour convaincre de voter pour son candidat, Florent, étudiant en droit à

Pau

, a fait le déplacementjusqu'à Paris. - Bonjour, votez pour B.Hamon... Ce n'est pas facile. - Même sous la pluie, il remplit sa mission: mobiliser. Devant le peu de succès de ses tracts, le jeune militant n'en doute pas: B.Hamon est le sauveur du PS. - Dès le début, il a porté des idées fortes. Cela va permettre d'...

C DANS L'AIR DU 18 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Theresa May

Theresa May C dans l'air du 18 janvier Theresa May C dans l'air du 18 janvier Theresa May C dans l'air du 18 janvier
...rexit et l'idée d'une sorte de libération de la Grande-Bretagne de l'UE. Le discours était scruté dans toutes les capitales. Le chemin pour y arriver est encore semé d'embûches. - "A l'acier de la nouvelle Dame de fer" pour le Daily Mail. "Un bon accord ou on s'en va" titre le Daily Mirror. Le Guardian synthétise. Il dit que le Brexit de

T.May

est une menace pour l'Europe. Ce matin, la presse anglaise s'accorde sur un point. Le Brexit voulu par la Première ministre sera dur. Hier, à Lancaster House,

T.May

a détaillé sa ligne de conduite pour le Brexit. Sortie de la Cour de justice européenne, renégociation de l'union douanière et surtout, la Grande-Breta...
Theresa May C dans l'air du 18 janvier Theresa May C dans l'air du 18 janvier Theresa May C dans l'air du 18 janvier
...able de porter ses projets européens et de faire en sorte que la France soit forte, compétitive, crédible dans l'Europe. - Le sujet principal qui sera à la charge du président, c'est que cette négociation fasse en sorte que les Britanniques restent nos amis. Ce ne sont plus des partenaires, mais des concurrents. - Avec son discours,

T.May

a séduit l'extrême droite française, M.Le Pen en tête. - M.Le Pen: J'ai trouvé ce discours très courageux et lucide. Voilà enfin un dirigeant de l'UE qui dit la vérité. La vérité, c'est que l'immigration, comme l'a rappelé

T.May

, est aujourd'hui insupportable. - La stratégie de Londres, désormais définie, le Brexit...
Theresa May C dans l'air du 18 janvier Theresa May C dans l'air du 18 janvier Theresa May C dans l'air du 18 janvier
...ue la promesse qui avait été faite de tentative de reprise en main du contrôle migratoire avec le fait que la Grande-Bretagne est surtout exposée à des flux migratoires qui viennent de l'intérieur de l'Europe, notamment des pays de l'Est. - C.Roux: Ce n'est pas un discours de plus. On a franchi une étape. - C.Mathieu: Effectivement.

T.May

, à qui on a beaucoup reproché depuis 6 mois ne pas dire quelle serait la stratégie britannique, s'est trouvée à devoir dire ce qu'elle allait faire. Le poids des Européens a été très important. De ce côté de l'UE, on a dit à

T.May

qu'il ne serait pas possible qu'elle reste dans le marché commun si elle décidait de...

Ce qu'on a dit sur Donald Trump

Donald Trump C dans l'air du 18 janvier Donald Trump C dans l'air du 18 janvier Donald Trump C dans l'air du 18 janvier
...ans une situation tendue. Nous avons des tensions fortes au Proche-Orient. Il y a énormément de tensions au nord de l'Europe, en particulier les pays baltes ou les pays du Nord. Ils sont sans cesse en butte à des incursions de sous-marins, d'avions russes. Nous sommes dans une situation de tensions géopolitiques. L'arrivée de

Trump

au pouvoir aux Etats-Unis brouille les cartes. R.T.Erdogan s'est fait voter les pleins pouvoirs, ily a quelques heures, en Turquie. T.May a envoyé un message, de ce point de vue. Les questions qui vont se poser sont des questions économiques. Du point de vue britannique, elle a déjà évoqué le fait qu'on puisse négocie...
Donald Trump C dans l'air du 18 janvier Donald Trump C dans l'air du 18 janvier Donald Trump C dans l'air du 18 janvier
...e quelques heures après l'annonce britannique de quitter le marché commun. La banque HSBC va transférer 1000 emplois à Paris. Les Britanniques guettent d'autres changements, à commencer par les incertitudes sur la livre, qui a perdu 14 % depuis le 23 juin. Les Anglais gardent leur flegme et regardent du côté de Washington, où

Trump

leur promet une entente commerciale et des lendemains qui chantent. - Le monde entier a les yeux rivés sur ces fluctuations. Le cours de la livre, une source d'incertitudes et de fébrilité outre-Manche. Hier, à la suite du discours de T.May, la monnaie est remontée face au dollar et à l'euro. Un léger mieux, même si d...

Ce qu'on a dit sur Jean Fourquet

Jean Fourquet C dans l'air du 18 janvier Jean Fourquet C dans l'air du 18 janvier Jean Fourquet C dans l'air du 18 janvier
...Le service national de santé catastrophique. Ily a beaucoup de grèves dans les transports. Le fait de vouloir renforcer les chances sociales peut être compromis. - C.Roux: Question. -

J.Fourquet

: Dans le brouillard qui s'est installé au lendemain du Brexit, quelque chose T.May a dit que la frontière resterait à Calais. C'est peut-être pour ça que le gouvernement français a massé des policiers pour procéder au démantèlement de la Jungle. - P.Dessertine: L'autre problème de la frontière britannique, c'est...
Jean Fourquet C dans l'air du 18 janvier Jean Fourquet C dans l'air du 18 janvier Jean Fourquet C dans l'air du 18 janvier
...très court terme se sont brutalement dégradés. Le taux de change a baissé. La bourse a baissé. Début août, la Banque centrale est intervenue pour soutenir 'économie britannique. Très vite, le gouvernement a dit qu'il allait prendre des mesures budgétaires pour soutenir la croissance, et l'économie britannique est repartie. -

J.Fourquet

: Ily a aussi la baisse de la livre. Ça a permis une hausse des importations. - C.Roux: Dans le reportage, on a pris une personne au hasard. Il y a tout un tas de gens contents que le Brexit soit appliqué. Ce monsieur disait qu'il avait voté pour des questions d'immigration et qu'il a maintenant une incertitude su...
Jean Fourquet C dans l'air du 18 janvier Jean Fourquet C dans l'air du 18 janvier Jean Fourquet C dans l'air du 18 janvier
...-

J.Fourquet

: Ça a été beaucoup martelé au moment du vote, que le consensus disait que ça allait être une mauvaise affaire. On a peut-être aussi l'idée qu'on est sur des situations économiques européennes relativement dégradées. Tout ce qui vient fragiliser les choses n'est pas de bon aloi. C'est en Pologne que le sentiment e...

Ce qu'on a dit sur Margaret Thatcher

Margaret Thatcher C dans l'air du 18 janvier Margaret Thatcher C dans l'air du 18 janvier Margaret Thatcher C dans l'air du 18 janvier
...- P.Martin-Genier: C'est ce que dit la presse britannique. C'est une réincarnation de

M.Thatcher

. Dans le Daily Mail, on parle de la renaissance d'une grande nation. Ily a un retour national ou nationaliste. Elle a parlé du Commonwealth. Cela regroupe les pays de l'ancien empire britannique. Une autre partie disait ce matin qu'elle avait été obligée de se ranger vers le camp plus fort des gens qui voulaient l...
Margaret Thatcher C dans l'air du 18 janvier Margaret Thatcher C dans l'air du 18 janvier Margaret Thatcher C dans l'air du 18 janvier
...ce n'est pas possible. La politique commerciale, c'est de la responsabilité exclusive de l'UE. - J.Fourquet: Tout est imbriqué. Il y a Erasmus. La Grande-Bretagne contribue au budget. Ily a la question des quotas Des navires français vont pêcher en mer d'Irlande. On a la PAC. On se souvient des coups de colère de

M.Thatcher

, qui voulait en avoir pour son argent. Tout cela a été pensé. C'est comme quand il y a des scissions dans les entreprises. Les systèmes informatiques sont imbriqués. Cela n'a pas été pensé pour une sortie. - P.Dessertine: C'est comme un divorce. - P.Martin-Genier: Ily a eu un appel solennel des présid...

Ce qu'on a dit sur Manuel Valls

Manuel Valls C dans l'air du 18 janvier Manuel Valls C dans l'air du 18 janvier Manuel Valls C dans l'air du 18 janvier
...en et on laisse les autres venir. Les Britanniques sont de fins négociateurs. T.May est une vraie Britannique. - En France, droite et gauche ne comptent pas laisser les coudées franches aux Anglais pour négocier ce divorce. En pleine campagne présidentielle, c'est l'occasion pour certains de rappeler la mission du futur président. -

M.Valls

: Il s'agit, dans les semaines qui viennent, d'élire un président de la République capable de porter ses projets européens et de faire en sorte que la France soit forte, compétitive, crédible dans l'Europe. - Le sujet principal qui sera à la charge du président, c'est que cette négociation fasse en sorte que les Britanniqu...
Manuel Valls C dans l'air du 18 janvier Manuel Valls C dans l'air du 18 janvier Manuel Valls C dans l'air du 18 janvier
..., la belle et rebelle D.Barrymore vient dîner avec nous. Elle ne vient pas seule. Elle est accompagnée de T.Olyphant, son mari dans la série événement de Netflix, "Santa Clarita Diet", une série drôle et légèrement gore dans laquelle D.Barrymore joue une espèce de zombie qui a un grand appétit de chair fraîche. Nous recevrons le journaliste S.Moati qui s'interroge dans un livre sur les Juifs de France. Il est allé à la rencontre de ceux qui, nombreux, partent en Israël, pour fuir l'antisémitisme. Nous reviendrons sur la claque reçue par

M.Valls

avec un spécialiste en sécurité. Nous finirons en musique avec L.Nottet, découvert dans "The Voice" en Belgique. L'an dernier, il était vainqueur de "Danse avec les stars". Il chantera pour nous. - Anne-Sophie: Si on le pousse un peu, il peut danser pour nous....

Ce qu'on a dit sur Angleterre

Angleterre C dans l'air du 18 janvier Angleterre C dans l'air du 18 janvier Angleterre C dans l'air du 18 janvier
...d'achat, certaines conséquences sont déjà bien visibles. A l'image du géant Apple, qui a augmenté de 25 % les tarifs de ses applications au Royaume-Uni. L'Américain avait ainsi compensé la dépréciation de la livre. Des mauvaises nouvelles pour les ménages et des perspectives incertaines pour les entreprises. Dans le centre de

l'Angleterre

, cette société de distribution des marchandises fournit 20 pays de l'UE en palettes de bois. - La marchandise que vous voyez sera distribuée demain matin. aux clients. - Ily a un an déjà, ce patron redoutait la sortie du marché commun et les nouveaux accords douaniers qui pourraient mettre en péril son activité...

Ce qu'on a dit sur Calais

Calais C dans l'air du 18 janvier Calais C dans l'air du 18 janvier Calais C dans l'air du 18 janvier
...Le service national de santé catastrophique. Ily a beaucoup de grèves dans les transports. Le fait de vouloir renforcer les chances sociales peut être compromis. - C.Roux: Question. - J.Fourquet: Dans le brouillard qui s'est installé au lendemain du Brexit, quelque chose T.May a dit que la frontière resterait à

Calais

. C'est peut-être pour ça que le gouvernement français a massé des policiers pour procéder au démantèlement de la Jungle. - P.Dessertine: L'autre problème de la frontière britannique, c'est le mur d'Hadrien, l'Ecosse. Ily a eu aussi la crise nord-irlandaise. - J.Fourquet: Les catholiques ont voté pour le maintie...

Ce qu'on a dit sur Chine

Chine C dans l'air du 18 janvier Chine C dans l'air du 18 janvier Chine C dans l'air du 18 janvier
...politiques et économiques, il profite de cette tribune. Une première pour un président chinois à Davos. Il étrille le protectionnisme si cher à D.Trump. - Suivre le protectionnisme, c'est comme s'enfermer dans le noir. mais la lumière et l'air aussi. Personne ne sortira vainqueur d'une guerre commerciale. - Le libre-échange pour la

Chine

, des mots, mais aussi des actes. Arrivé le 21 avril dernier à Lyon, ce train de marchandises est parti 2 semaines plus tôt de

Chine

. C'est la 1re fois qu'une telle liaison ferroviaire est assurée. Elle est directe, plus rapide et moins chère qu'auparavant. - Pour l'instant, nous acheminons uniquement des produits c...
Chine C dans l'air du 18 janvier Chine C dans l'air du 18 janvier Chine C dans l'air du 18 janvier
...affaire D.Trump va nous aider. B.Obama était un redoutable concurrent de l'Europe. D.Trump, dans le monde, va faire des dégâts des relations entre son pays et beaucoup de pays du monde. Ily a une grande opportunité pour nous. Il faut la saisir, surtout en Asie. - L'Asie et ses 4,5 milliards d'habitants, dont le tiers La

Chine

contribue à 30 % de la croissance mondiale. - C.Roux: Ce qui est en train de se passer, c'est fascinant. La Grande-Bretagne parle de droits de douane. La

Chine

se fait le défenseur de la mondialisation et du libre-échange. Que vont faire les Européens dans ce nouvel ordre économique? - P.Dessertine: Dans le d...
Chine C dans l'air du 18 janvier Chine C dans l'air du 18 janvier Chine C dans l'air du 18 janvier
...r, ily a une dizaine d'années. C'est quelque chose qui est là depuis plusieurs années, du côté des Britanniques. Nous restons dans notre zone de faible croissance. Ailleurs dans le monde, ily a un grand dynamisme. Ily a des marchés à conquérir, nous diront les Britanniques. C'est très difficile d'entrer en concurrence avec la

Chine

. La position de D.Trump, très dure vis-à-vis de la

Chine

, montre qu'il y a des déséquilibres importants. - J.Fourquet: Ily a différentes choses. Les Britanniques ont reconstitué une industrie automobile en faisant venir des constructeurs asiatiques. Il faut repenser cela aujourd'hui. Concernant la défense, da...

C DANS L'AIR DU 17 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Donald Trump

Donald Trump C dans l'air du 17 janvier Donald Trump C dans l'air du 17 janvier Donald Trump C dans l'air du 17 janvier
...rview, mais il parle sans concession du Brexit et des migrants. - Dans les rues de New York, ils trépignent d'impatience. D.Trump A choisi ces journalistes pour sa 1re interview avec la presse européenne depuis qu'il a été élu. 2 journaux conservateurs pour un entretien de 50 minutes sur son territoire, son bureau au 26e étage de la

Trump

Tower. Au menu: l'Europe vue par D.Trump, une attaque en règle saupoudrée de phrases choc. En guise d'entrée, le Brexit. - D.Trump: Le Brexit s'avérera être une chose géniale. Le Royaume-Uni a réellement été intelligent de sortir. Vous l'avez écrit à la une. J'ai dit que le Brexit allait arriver. C'est arrivé! - D.Trum...
Donald Trump C dans l'air du 17 janvier Donald Trump C dans l'air du 17 janvier Donald Trump C dans l'air du 17 janvier
...- A.Toulouse: Pas particulièrement. - C.Roux: Je termine ma question. Ily a eu des réactions rudes au lendemain de la victoire de D.Trump. Ceux qui sont en poste actuellement ne se félicitent pas de la méthode

Trump

. - A.Toulouse: Je relisais ce que disait R.Reagan quand il a quitté le pouvoir. Il disait qu'il s'était bien entendu sur la fin avec les dirigeants européens mais qu'il avait été snobé lors du 1er sommet du G8. Il disait qu'il était le cow-boy qui arrivait là. Il y avait du mépris. Il a fallu qu'il devienne...
Donald Trump C dans l'air du 17 janvier Donald Trump C dans l'air du 17 janvier Donald Trump C dans l'air du 17 janvier
...n a besoin de continuer à travailler avec les Britanniques. Il ne peut pas y avoir d'autonomie stratégique de l'Europe en matière militaire sans les Britanniques, les Allemands et les Français. Ça ne peut pas marcher ainsi. Il faut réfléchir à ça, en dehors du cadre de l'UE. - C.Roux: Il faut réfléchir à ça avec les déclarations de

Trump

. Voici une question. - J.-D.Merchet: Il a partiellement raison. C'est une structure lourde. Il doit y avoir 13 000 fonctionnaires à l'OTAN. C'est peut-être beaucoup. C'est bureaucratique. C'est tourné contre la Russie. L'OTAN retrouve une nouvelle jeunesse. Elle a été construite contre la Russie....

Ce qu'on a dit sur Christophe Barbier

Christophe Barbier C dans l'air du 17 janvier Christophe Barbier C dans l'air du 17 janvier Christophe Barbier C dans l'air du 17 janvier
...itannique. Parfois, ça nous rendait service. Maintenant que nous n'avons plus ces freins, il faut décider entre nous de quelle Europe on veut. - C.Roux: Ce qui est intéressant dans cette séquence, c'est que T.May dit qu'ils vont y arriver. Elle est aidée par D.Trump. D'autres pays vont quitter l'Europe, selon D.Trump. -

C.Barbier

: Lesquels? - C.Roux: J'allais vous poser la question! -

C.Barbier

: On nous a dit qu'avec le Brexit, il y aurait une contagion. L'Italie va-t-elle partir? La Hongrie? Non! Il n'y a pas d'épidémie en Europe. - C.Roux: Parce qu'on attend de voir comment ça va se passer. -

C.Barbier

: Peut-être....
Christophe Barbier C dans l'air du 17 janvier Christophe Barbier C dans l'air du 17 janvier Christophe Barbier C dans l'air du 17 janvier
...- P.Turle: La reine devra le recevoir. C'est une certitude. Elle ne se laissera pas faire. - C.Roux: Elle ne se laisse pas faire par grand monde... Question. -

C.Barbier

: Non. Tous les Etats membres n'ont pas les mêmes liens historiques avec les Etats-Unis. Ils sont moins demandeurs Les accords, c'est du donnant-donnant. Ce ne seront pas des cadeaux pour le Royaume-Uni. Il faut y trouver un intérêt. Le Royaume-Uni a décidé de devenir un nouvel Etat américain. C'est une forme de vengeance de l'Histoire. Peu de pays dans l'Europe du Sud ont envie de le faire. Il était plus pro-Américains, même s'il parlait français. -

C.Barbier

: Il a fait la guerre en Irak, en 2003, alors que la France ne voulait pas. - J.-D.Merchet: Bien sûr. -

C.Barbier

: Economiquement et militairement, plus forte, oui. Il ne respecte que la force. - J....
Christophe Barbier C dans l'air du 17 janvier Christophe Barbier C dans l'air du 17 janvier Christophe Barbier C dans l'air du 17 janvier
...une guerre commerciale. Il se félicite du Brexit et pronostique d'autres départs de l'UE. Il fait ça le jour où T.May confirme la sortie de l'UE. C'est un festival de la part de D.Trump. Les réactions européennes ont été immédiates et vives. M.Valls a parlé de déclaration de guerre contre l'Europe. Pour en parler, nous recevons

C.Barbier

. Vous êtes éditorialiste à L'Express. J.-D.Merchet est journaliste spécialiste des questions internationales et de défense à L'opinion. Vous êtes l'auteur d'un blog. A.Toulouse estjournaliste franco-américaine. Vous vivez aux Etats-Unis depuis 20 ans. Vous êtes correspondant pour de nombreux médias français et...

Ce qu'on a dit sur Theresa May

Theresa May C dans l'air du 17 janvier Theresa May C dans l'air du 17 janvier Theresa May C dans l'air du 17 janvier
...rance, on ne pourra pas vraiment réagir. Au lendemain de l'élection de D.Trump, les principaux dirigeants européens auraient dû faire une concertation minimale et non officielle. Il aurait fallu un sommet de Bratislava plus réussi après le Brexit, de la même façon. - C.Roux: Ily a le Brexit. D.Trump a rendu un grand service à

T.May

en qualifiant le Brexit de génial. Il veut un nouvel accord commercial avec la Grande-Bretagne. La Première ministre a dû préciser sa conception du Brexit, à midi. Elle a détaillé une sortie dure de l'UE, mais avec des étapes et des mises en garde à l'égard de ses anciens partenaires. -

T.May

commence son discours...
Theresa May C dans l'air du 17 janvier Theresa May C dans l'air du 17 janvier Theresa May C dans l'air du 17 janvier
...nous depuis l'Europe. C'est ce que nous mettrons en place. Ce que je propose ne peut pas signifier être membre du marché unique. Nous reprendrons le contrôle de nos lois et nous mettrons fin à la juridiction de la Cour européenne de justice en Grande-Bretagne. - Devant son gouvernement et certains ambassadeurs de l'UE,

T.May

clarifie enfin sa vision du Brexit, un Brexit dur. D'abord, elle souhaite renforcer le contrôle de l'immigration en provenance de l'UE. Elle ajoute que son pays ne sera plus membre de la Cour européenne de justice. Elle annonce la sortie du marché unique européen. Cela signifie la fin des accords commerciaux privilégi...
Theresa May C dans l'air du 17 janvier Theresa May C dans l'air du 17 janvier Theresa May C dans l'air du 17 janvier
...ci depuis un mois a peur que les démarches administratives deviennent de plus en plus compliquées pour se former à Londres. - S'il n'y a plus de bourse ou s'ily a des problèmes de visa, je peux me tourner vers une autre ville, comme Dublin ou Berlin. Ily a le coût de la vie. Si, en plus, il faut des démarches administrative -

T.May

n'a fait que creuser des divisions dans son pays. Elle rassure les partisans d'un Brexit dur et inquiète encore un peu plus le reste des Anglais. - C.Roux: Ce qui a peut-être rassuré les Anglais, ce sont les propos de D.Trump. Il leur a souhaité la bienvenue, avec ce Brexit. Il veut signer un traité commercial....

Ce qu'on a dit sur Angela Merkel

Angela Merkel C dans l'air du 17 janvier Angela Merkel C dans l'air du 17 janvier Angela Merkel C dans l'air du 17 janvier
...peu d'intérêt... M.Le Pen a fait un coup d'image, en allant se faire photographier au rez-de-chaussée de la Trump Tower. - C.Roux: Question. C'est ce que vous pensez, - C.Barbier: Le Brexit et cette élection sont des défis pour l'Europe. On ne peut plus s'abriter derrière l'Obamania. Je suis surpris et déçu de voir que

Merkel

et Hollande n'ont pas saisi ces occasions pour renforcer l'Europe. - C.Roux: Et sur l'Europe de la défense? - J.-D.Merchet: Je fais le même constat. Le réalisme me conduit à penser que ça ne se fera pas. Je ne vois pas les dynamiques, en Europe, aller dans ce sens. Oui, mais... - J.-D.Merchet: L'Allemagne ne pe...

Ce qu'on a dit sur Afghanistan

Afghanistan C dans l'air du 17 janvier Afghanistan C dans l'air du 17 janvier Afghanistan C dans l'air du 17 janvier
...re lourde. Il doit y avoir 13 000 fonctionnaires à l'OTAN. C'est peut-être beaucoup. C'est bureaucratique. C'est tourné contre la Russie. L'OTAN retrouve une nouvelle jeunesse. Elle a été construite contre la Russie. Pendant 20 ans, la Russie n'était plus un problème. On a fait des expéditions en Yougoslavie et en

Afghanistan

. Ily a à nouveau une menace russe. Ily a une montée de sève. - C.Roux: Le président américain ne donne pas le sentiment d'être très enthousiaste vis-à-vis de l'OTAN. Il veut rendre service à son ami Poutine. - A.Toulouse: D.Trump n'est pas le 1er à dire que les Européens ne paient pas assez pour leur propr...

Ce qu'on a dit sur Angleterre

Angleterre C dans l'air du 17 janvier Angleterre C dans l'air du 17 janvier Angleterre C dans l'air du 17 janvier
...ce avec l'Europe. Nous pourrons toujours faire du commerce avec le reste du monde. Nous aurons toute la liberté de mettre en place des réglementations fiscales qui nous permettront d'attirer les meilleures entreprises du monde et les plus grands investisseurs. Applaudissements. - De la fermeté dans le mot et une formule: "Une

Angleterre

universelle", pour tenter de rassurer une partie des Anglais qui redoutent les conséquences économiques du Brexit. D'après ce spécialiste des questions européennes, T.May n'est pas encore en mesure de rassurer qui que ce soit. - On reste au stade des formules. Les négociations ne sont pas commencées. On peu...

Ce qu'on a dit sur Berlin

Berlin C dans l'air du 17 janvier Berlin C dans l'air du 17 janvier Berlin C dans l'air du 17 janvier
...son plaisir. - BJohnson: C'est une bonne nouvelle que les Etats-Unis veuillent conclure un accord de libre-échange avec nous rapidement. C'est génial d'entendre ça de la part du président élu. Cet accord devra être dans l'intérêt des 2 parties. Je n'ai aucun doute sur le fait que ce sera le cas. - D.Trump a choisi Londres plutôt que

Berlin

. Pendant sa campagne, le candidat avait fustigé la politique dé la chancelière allemande à l'égard des réfugiés. Le président élu enfonce le clou. - D.Trump: Elle a fait une erreur catastrophique en accueillant tous ces migrants illégaux. Elle a accueilli ces gens, d'où qu'ils viennent... On ne sait pas vraiment d'où ils v...
Berlin C dans l'air du 17 janvier Berlin C dans l'air du 17 janvier Berlin C dans l'air du 17 janvier
...Ils vont plus à Dublin ou à

Berlin

. - Elle pourrait quitter Londres et installer sa société dans une autre capitale européenne. Cette étudiante française en stage ici depuis un mois a peur que les démarches administratives deviennent de plus en plus compliquées pour se former à Londres. - S'il n'y a plus de bourse ou s'ily a des problèmes de visa, je peux me tourner vers une autre ville, comme Dublin ou

Berlin

. Ily a le coût de la vie. Si, en plus, il faut des démarches administrative - T.May n'a fait que creuser des divisions dans son pays. Elle rassure les partisans d'un Brexit dur et inquiète encore un peu plus le reste des Anglais. - C.Roux: Ce qui a peut-être rassuré les Anglais, ce sont les propos de D.Trump. Il leur a souhaité la bienvenue, avec ce Brexit. Il veut signer un traité commercial. Il ne peut pas lâcher la main du Royaume-Uni. Ce message tombait bien, à la veille du discours de T.May. C'était fait exprès?...