Nos extraits de C politique sur France 5

Revenir en haut
C politique sur France 5
#Cpolitique
Le dimanche à 17h40
C politique est une émission de télévision consacrée à la politique française diffusée sur France 5 à partir de septembre 2009 et qui succède à l’émission Ripostes présentée par Serge Moati sur la même chaîne. L’émission est diffusée en direct sur la chaîne chaque dimanche à 17 heures 40, excepté lors des élections et durant la saison estivale.

LES PRESENTATEURS & PRESENTATRICES

Karim Rissouli

LES PERSONNALITES DONT ON PARLE LE PLUS SOUVENT

Bernard Kouchner

27 fois

Arnaud Montebourg

24 fois

Paul Magnette

18 fois

Emmanuel Macron

17 fois

François Fillon

13 fois

Benoît Hamon

13 fois

François Hollande

7 fois

LES EXTRAITS DES EMISSIONS

C POLITIQUE DU 22 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Bernard Kouchner

Bernard Kouchner C politique du 22 janvier Bernard Kouchner C politique du 22 janvier Bernard Kouchner C politique du 22 janvier
...Il a fondé des ONG comme Médecins sans frontières et Médecins du monde. C'est

Bernard Kouchner

. Bonsoir. Vous avez entendu ce portrait? - B. Kouchner : Grosse erreur de pourcentage. - K. Rissouli : Corrigez-moi. - B. Kouchner : Ce n'est pas pareil. - K. Rissouli : Vous avez été ministre de gauche et de droite. - B. Kouchner: Beaucoup plus souvent sous Mitterrand. - K. Rissouli : J'ai hésité avant de vous donner 20 ou 30% Emmanuel Macron. On ne sait plus trop où vous vous situez politiquement. Vous savez où vous êtes ? - B. Kouchner : Si vous voulez me demander si je suis sectaire et que j'ai une étiquette, si vous voulez parler de projet, c'est mieux. Emmanuel Macron m'intéresse. Sa façon de se présenter, d'ouvrir le débat, d'être à l'écoute me paraît la meilleure. - K....
Bernard Kouchner C politique du 22 janvier Bernard Kouchner C politique du 22 janvier Bernard Kouchner C politique du 22 janvier
...Rissouli :

Bernard Kouchner

est atterré. Ily a une image qui vous a marqué ? - B. Kouchner : Tout cela est d'un niveau effroyablement bas. La dernière image est ridicule. Malheureusement, ça va être comme ça. Les Le Pen sont alliés politiquement avec la Russie de Poutine. Ce qui m'a marqué, c'est le discours de Macron, parce qu'il pose un problème qui n'estjamais réglé de bonnes manières en France. A-t-on le droit de parler à son voisin ? Faut-il être divisé en deux pour ne pas pouvoir régner et ne pas réformer ce pays qui en a besoin ? Iljoue à ça aussi en disant qu'il ne donnera pas de consigne. En réalité, de l'autre côté, le parti a dit que ceux qui voteraient Macron seraient exclus du Parti socialiste....
Bernard Kouchner C politique du 22 janvier Bernard Kouchner C politique du 22 janvier Bernard Kouchner C politique du 22 janvier
...Rissouli :

Bernard Kouchner

, vous faites une drôle de tête. - B. Kouchner : Ce n'est pas pareil. Le salaire est contrôlé. - K. Rissouli : Des populistes en France, partout dans le monde... - B. Kouchner : Ce n'est pas un délit. Le président Trump, on aime ou pas, il est élu. Il est président pour au moins 4 ans. Donc, s'il est passé devant le Sénat, il est élu. On pourra dire après qu'il y a éventuellement des relations absolument interdites... Pour le moment, il n'y a rien à dire, hélas. C'est fait selon les termes de la loi de la démocratie. - K. Rissouli : Il est 19h. Les bureaux de vote sont fermés. On va pouvoir parler librement de la primaire. Quelles sont les dernières infos ?...

Ce qu'on a dit sur Arnaud Montebourg

Arnaud Montebourg C politique du 22 janvier Arnaud Montebourg C politique du 22 janvier Arnaud Montebourg C politique du 22 janvier
...Un conseiller a bien noté ses interrogations et ses inquiétudes, mais ni

Arnaud Montebourg

ni son ministère ne l'ont rappelé. - K. Rissouli : Comme quoi, on peut dire beaucoup de choses pour gagner une campagne. - B. Kouchner : Ily avait un appel d'offres. - M. Darquier : C'était très compliqué pour l'entreprise française... - B. Kouchner: Les Allemands ont gagné. Si c'était moins cher, ou je ne sais pas quoi... Il faut quand même qu'on le sache. - K. Rissouli : Mais

Arnaud Montebourg

était au courant. - B. Kouchner :

Arnaud

Montebourg était ministre des Finances, mais c'est l'armée. Je n'en sais rien. Je pense qu'on n'aurait pas pris un prestataire allemand pour nos s'est arrangé avec la vérité. C'est arrivé à tous les candidats dans cette campagne. - B....
Arnaud Montebourg C politique du 22 janvier Arnaud Montebourg C politique du 22 janvier Arnaud Montebourg C politique du 22 janvier
...Vous allez découvrir l'ambiance tendue au siège du PS. On va d'abord sur le terrain avec

Arnaud Montebourg

, qui faisait campagne dans le Nord. Au lendemain du 2e débat, il était persuadé d'avoir marqué des points. - A 6 jours du vote,

Arnaud Montebourg

y croit. Dans les sondages, il talonne désormais Manuel Valls. - A. Montebourg : Venez. Bonjour. Rapprochez-vous. Mesdames et messieurs, je m'adresse ici, comme je l'ai fait dans plusieurs villes de France, à la population lilloise. J'ai pris l'habitude de répondre directement aux questions de ceux qui participent à ce que j'appelle des stand-up. C'est un hommage à la chanson de Bob Marley. Vous allez avoir le micro. - Tout le monde parle de chômage, de baisse d'impôts. Je vais vous parler de la cause animale....
Arnaud Montebourg C politique du 22 janvier Arnaud Montebourg C politique du 22 janvier Arnaud Montebourg C politique du 22 janvier
...ManuelValls giflé en Bretagne,

Arnaud Montebourg

challengé sur sa gauche par Benoît Hamon. - McDo en grève pour

Arnaud Montebourg

. - Comme il fait froid, vous êtes les bienvenus à l'intérieur. - A gauche toute dans la dernière ligne droite. - Pas de prime de participation car les bénéfices sont délocalisés dans les paradis fiscaux. Les majorations sur le travail du dimanche et le travail de nuit, on ne sait pas ce que c'est. Nous sommes dans une impasse sociale au quotidien. - A. Montebourg : La question de votre lutte est importante. Elle doit être encouragée et soutenue. Je suis venu vous témoigner de mon soutien comme candidat. - Ce matin-là, il s'affiche avec une belle prise de guerre : Gérard Filoche, symbole de la gauche du - Il est le candidat de la fiche de paie, il parle des salaires. C'est pourquoi je le soutiens....

Ce qu'on a dit sur Benoît Hamon

Benoît Hamon C politique du 22 janvier Benoît Hamon C politique du 22 janvier Benoît Hamon C politique du 22 janvier
...Cette mesure est entrée en vigueur en octobre 2013. A cette époque, ce n'est pas

Benoît Hamon

le ministre de l'Education. Très vite, les critiques ont fusé contre ce dispositif. Le gouvernement a même été accusé d'enseigner la théorie du genre. Ça a été stoppé net en 2014. Et là, qui était ministre de l'Education ?

Benoît Hamon

. - K. Rissouli : Voilà pour l'amnésie de

Benoît

- M. Darquier: Le 2e cas, c'est l'affaire des Famas. Ce sont des fusils français qu'utilise l'armée depuis 40 ans. Ils vont être remplacés par des fusils allemands, alors que c'est une entreprise française qui les fabrique. - Ce sont des mesures de bon sens. Je reproche au gouvernement dirigé par Manuel Valls de n'avoir rien trouvé de mieux que de faire travailler une entreprise étrangère pour remplacer les Famas. - K....
Benoît Hamon C politique du 22 janvier Benoît Hamon C politique du 22 janvier Benoît Hamon C politique du 22 janvier
...Montebourg : Il faut que tu me donnes les moyens d'être au 2d - A Paris, les militants de

Benoît Hamon

se sentent pousser des ailes. Action collage d'affiches ce soir. Il faut former les nouvelles recrues. - Je sais coller, mais je conduis. - Tu militais, avant? - Non. - C'est chouette d'avoir plein de nouveaux pour la campagne. -

Benoît Hamon

, le candidat à gauche toute qui rêve de créer la surpr...
Benoît Hamon C politique du 22 janvier Benoît Hamon C politique du 22 janvier Benoît Hamon C politique du 22 janvier
...Les équipes de

Benoît Hamon

et d'Arnaud Montebourg se sont vues plusieurs fois pour organiser leurs forces sur l'ensemble des bureaux pour être sûres d'être représentées. On le voit, c'est une ambiance assez suspicieuse. - K. Rissouli : Dans un parti qui a été traumatisé par des fraudes dans le passé. Bernard Kouchner, on en reparle après, mais on vous emmène d'abord dans un bastion de la gauche populaire : le Pas-de-Calais. Les militants essayent de motiver les électeurs. Pas facile. Et fin de campagne des --, les deux favoris du début de la primaire ne sont pas simples non plus. ManuelValls giflé en Bretagne, Arnaud Montebourg challengé sur sa gauche par

Benoît Hamon

. - McDo en grève pour Arnaud Montebourg. - Comme il fait froid, vous êtes les bienvenus à l'intérieur. - A gauche toute dans la dernière ligne droite. - Pas de prime de participation car les bénéfices sont délocalisés dans les paradis fiscaux....

Ce qu'on a dit sur Emmanuel Macron

Emmanuel Macron C politique du 22 janvier Emmanuel Macron C politique du 22 janvier Emmanuel Macron C politique du 22 janvier
...Rissouli : J'ai hésité avant de vous donner 20 ou 30%

Emmanuel Macron

. On ne sait plus trop où vous vous situez politiquement. Vous savez où vous êtes ? - B. Kouchner : Si vous voulez me demander si je suis sectaire et que j'ai une étiquette, si vous voulez parler de projet, c'est mieux.

Emmanuel Macron

m'intéresse. Sa façon de se présenter, d'ouvrir le débat, d'être à l'écoute me paraît la meilleure. - K. Rissouli : Il casse les clivages. - B. Kouchner : Il faudrait qu'il dise comment il fait. On ne va pas échapper au fait que l'on fait des promesses et qu'après, on ne les tienne pas. - K. Rissouli : Avez-vous voté ? - B. Kouchner : Oui. - K. Rissouli : Je ne veux pas savoir pour qui. - B. Kouchner : C'est bien de ne pas me le demander. - K....
Emmanuel Macron C politique du 22 janvier Emmanuel Macron C politique du 22 janvier Emmanuel Macron C politique du 22 janvier
...On commence avec

Emmanuel Macron

. Il sera au Proche-Orient. - C. Girerd : Au Liban et en Jordanie. Dans une campagne présidentielle, les voyages à l'étranger comptent pour gagner en crédibilité.

Emmanuel Macron

va rencontrer le Premier ministre et le président libanais. Il se rendra dans un camp de réfugiés libanais. Il prend de l'avance dans le travail de sa présidenciabilité. Enfin, son rival socialiste sera encore dans l'entre-deux tours. François Fillon va rencontrer Alain Juppé pour une image de rassemblement. C'est nécessaire pour François Fillon. On l'a vu contesté dans son propre camp. C'est une semaine importante pour lui. Il sera dès demain à Berlin pour rencontrer Angela Merkel....
Emmanuel Macron C politique du 22 janvier Emmanuel Macron C politique du 22 janvier Emmanuel Macron C politique du 22 janvier
...Mardi matin, question :

Emmanuel Macron

, troisième homme dans les sondages, ferait-il peur à la droite ? - Il vous rend fébrile ? - Non. - Les Républicains matraquent un message. Présenter Macron comme un homme de gauche, voire un socialiste. - Macron, c'est un socialiste avec un visage plus avenant. - C'est un bébé Hollande. - Le but: empêcher le leader de En Marche de grappiller des voix à droite et au centre. - C'est un problème pour la gauche. - Ce matin-là, c'était aussi l'occasion de découvrir l'inconnu de la semaine. 5 infos sur Henri de Castres. On risque d'en entendre parler. Ce catholique libéral est pressenti pour devenir ministre auprès de François Fillon. - C'est l'homme qu'il faut pour redonner de l'espoir à ce pays. - Descendant du marquis de Sade, il a été PDG d'Axa pendant 2 ans et a fait l'ENA avec François Hollande....

Ce qu'on a dit sur François Fillon

François Fillon C politique du 22 janvier François Fillon C politique du 22 janvier François Fillon C politique du 22 janvier
...Il se rendra dans un camp de réfugiés libanais. Il prend de l'avance dans le travail de sa présidenciabilité. Enfin, son rival socialiste sera encore dans l'entre-deux tours.

François Fillon

va rencontrer Alain Juppé pour une image de rassemblement. C'est nécessaire pour

François Fillon

. On l'a vu contesté dans son propre camp. C'est une semaine importante pour lui. Il sera dès demain à Berlin pour rencontrer Angela Merkel. Il tiendra un grand meeting à Paris ensuite. - K. Rissouli :Vendredi, Marine Le Pen sera dans le Nord. - C. Girerd : Elle a avancé son entrée en campagne. C'était censé être début février. Finalement, Emmanuel Macron va beaucoup sur le terrain.

François Fillon

accélère. Elle aussi, elle essaye. Mais c'est un début compliqué pour elle. On a vu sa photo ratée avec Donald Trump. Plusieurs déplacements ont été annulés par son équipe de campagne. - K....
François Fillon C politique du 22 janvier François Fillon C politique du 22 janvier François Fillon C politique du 22 janvier
...Rissouli : Rachida Dati était énervée contre

François Fillon

. - B. Kouchner : Je ne veux pas commenter ça. - K. Rissouli : Sa colère, ce sont les investitures.

François Fillon

a dû trancher. Il a fallu servir ceux qu'il avait aidés dans la campagne, notamment sens commun. Ily a une candidate dont le profilvous a un peu interpellé. - C. Girerd : Oui. Elle a tenu des propos radicaux. Elle s'appelle Anne-Laure. Elle est militante et conseillère régionale Les Républicains. En juin prochain, elle pourrait être députée. C'étaient des propos très étonnants pour une candidate Les Républicains. Ces propos datent de la campagne des régionales, en 2015. On l'a contactée. Elles ne nie pas avoir écrit ces messages. Elle dit qu'elle était une femme libre à l'époque....
François Fillon C politique du 22 janvier François Fillon C politique du 22 janvier François Fillon C politique du 22 janvier
...Du côté de

François Fillon

, on rejette la responsabilité sur... Devinez qui? - B. Kouchner: Les journalistes. - C. Girerd : Non. Sur Nicolas Sarkozy. C'est lui qui était à la tête du parti Les Républicains à ce moment-là. L'entourage de

François Fillon

était embarrassé par le profil de cette candidate. - K. Rissouli : On revient sur l'événement mondial de la semaine : l'investiture de Donald Trump. Un président américain qui n'arrive pas seul à la Maison-Blanche. Trump est accusé de conflits d'intérêts voire de népotisme, de favoritisme familial. Que lui reproche-t-on ? - L. Hermann : On s'est penché sur trois cas qui font polémiquent dans l'entourage de Donald Trump. On commence par Scott Pruitt....

Ce qu'on a dit sur Bahamas

Bahamas C politique du 22 janvier Bahamas C politique du 22 janvier Bahamas C politique du 22 janvier
...Le consortium des journalistes de Washington a dit qu'il avait dirigé une filiale russe d'Exxon Mobile aux

Bahamas

. Ce qui pose problème, ce sont ses liens extrêmement forts avec la Russie, avec le gouvernement et surtout avec Vladimir Poutine. C'est la plus haute distinction qu'il a reçue de la part de Poutine. - K. Rissouli : Vincent Bolloré pourrait être nommé ministre des Affaires étrangères ? - L. Hermann : En France, le Premier ministre nomme les ministres comme il l'entend et sous le contrôle du chef de l'Etat. Le seul moyen, en France, d'empêcher la nomination, c'est une motion de censure qui doit être votée par la majorité des députés. Le gouvernement, s'il dispose d'une majorité suffisante, pourrait nommer même Vincent Bolloré au Quai d'Orsay. - K. Rissouli : Dernier choix controversé de Donald Trump : celui de son gendre. - L....

Ce qu'on a dit sur Berlin

Berlin C politique du 22 janvier Berlin C politique du 22 janvier Berlin C politique du 22 janvier
...Il sera dès demain à

Berlin

pour rencontrer Angela Merkel. Il tiendra un grand meeting à Paris ensuite. - K. Rissouli :Vendredi, Marine Le Pen sera dans le Nord. - C. Girerd : Elle a avancé son entrée en campagne. C'était censé être début février. Finalement, Emmanuel Macron va beaucoup sur le terrain. François Fillon accélère. Elle aussi, elle essaye. Mais c'est un début compliqué pour elle. On a vu sa photo ratée avec Donald Trump. Plusieurs déplacements ont été annulés par son équipe de campagne. - K. Rissouli : Le débat de l'entre-deux tours de la primaire à gauche, ce sera jeudi soir. Notre soirée spéciale se poursuit dans un instant, avec Bruce Toussaint. C'est l'avenir du PS qui est au programme. - B....

Ce qu'on a dit sur Florange

Florange C politique du 22 janvier Florange C politique du 22 janvier Florange C politique du 22 janvier
...Ça commence par un retour compliqué à

Florange

pour François Hollande. - Je vous demande de continuer à scander l'abrogation de la loi - Mon travail, - Mon travail, c'est - Mon travail, c'est de faire Travail. sorte que vous n'alliez pas sur la route, que vous n'arrêtiez pas le cortège. Comprenez. C'est ma mission. - Octobre 2016. A l'époque, François Hollande s'imagine encore candidat. Le président est de retour à

Florange

pour défendre son bilan.

Florange

, lieu symbole d'un début de quinquennat raté, symbole d'une industrie française en péril. - Il y a 4 ans, - Ily a 4 ans, Hollande est venu manger une merguez. Il n'estjamais revenu. On l'attend. - C'est la 4e fois que je viens ici, ici, dans cette vallée, depuis près de 5 ans....

C POLITIQUE DU 15 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Paul Magnette

Paul Magnette C politique du 15 janvier Paul Magnette C politique du 15 janvier Paul Magnette C politique du 15 janvier
...Rissouli : Une question :

Paul Magnette

n'aurait-il pas envie de se présenter en France ? - P. Magnette : Non, mais je pense qu'il est important d'avoir des contacts entre Belges, Français et Italiens. Ces contacts sont importants. - K. Rissouli : Bruce Toussaint, "C polémique", c'est dans quelques instants. Ce soir: Donald Trump au sommaire de l'émission. - B. Toussaint: On en parle avec nos invités : Cynthia Fleury, Hubert Védrine, Emmanuel Todd, Christine Ockrent et Thomas Snégaroff. - K. Rissouli : Merci à tous d'être venus sur ce plateau.

Paul Magnette

, je rappelle le titre de votre livre : "La Gauche ne meurtjamais". Merci à vous de nous avoir suivis. A la semaine prochaine. Musique Pop -Vous entendez ça ?...
Paul Magnette C politique du 15 janvier Paul Magnette C politique du 15 janvier Paul Magnette C politique du 15 janvier
...Si vous êtes si courtisé, c'est grâce à ce feuilleton du mois d'octobre.

Paul Magnette

et la Wallonie contre le CETA. - P. Magnette : Les citoyens de Wallonie ne se reconnaissent pas dans l'Europe d'aujourd'hui. Ils ne se reconnaissent pas dans cette Europe des marchands et des banquiers, dans cette Europe de la concurrence effrénée, du dumping qui tire tout le monde vers le bas. Si on n'a rien à cacher dans ces accords commerciaux, si vraiment le CETA est bon pour les agriculteurs, s'il est bon pour les services publics, s'il est bon pour la croissance, alors pourquoi faut-il le négocier en secret? Pourquoi ne le fait-t-on pas devant les citoyens ? Ily a là une contradiction fondamentale. - K. Rissouli : Vous avez eu conscience d'avoir changé de statut tout d'un coup ?...
Paul Magnette C politique du 15 janvier Paul Magnette C politique du 15 janvier Paul Magnette C politique du 15 janvier
...Rissouli : Vous avez votre chaîne YouTube,

Paul Magnette

? - P. Magnette : Non. - K. Rissouli : Est-ce qu'ily a une actualité qui vous a marqué ? - P. Magnette : Comme beaucoup de gens, les images de Trump m'ont marqué. On avait déjà entendu Donald Trump tenir des propos misogynes, sexistes, racistes. Maintenant, il se moque de la presse. Au-delà de la presse, de la liberté d'expression et du pluralisme politique. Voir un président qui choisit lui-même à qui ilveut répondre... De Gaulle le faisait, mais avec humour. C'est saisissant de voir ça. - K. Rissouli : On va continuer à parler de Trump. La photo de la semaine, c'est Marine Le Pen attablée à la Trump Tower. En face d'elle, Louis Aliot. Les deux autres hommes, ce sont deux hommes quijouent qui jouent un rôle au sein du Front national. - T....

Ce qu'on a dit sur Emmanuel Macron

Emmanuel Macron C politique du 15 janvier Emmanuel Macron C politique du 15 janvier Emmanuel Macron C politique du 15 janvier
...Rissouli : Beaucoup de socialistes ont dû apprécier cette citation.

Emmanuel Macron

défie le PS. Est-ce que l'offensive Macron sur le PS fonctionne ? - C. Girerd : Elle fonctionne et inquiète. De plus en plus de députés sont séduits par

Emmanuel Macron

. Un exemple : le Pas-de-Calais. Plusieurs députés socialistes se sont montrés assez cotés. D'autres réfléchissent à le rejoindre. Ces députés veulent sauver leur peau. Le Pas-de-Calais, c'est 12 députés dont 10 socialistes. L'un d'entre eux m'a confié qu'en juin prochain, il ne pourrait être plus que 3 ou 4. Ces députés sont très inquiets. Aujourd'hui, ils ne croient pas en la primaire socialiste. Leur seul sauveur:

Emmanuel Macron

. - K. Rissouli : Comprenez-vous l'engouement pour

Emmanuel

Macron ? - P....
Emmanuel Macron C politique du 15 janvier Emmanuel Macron C politique du 15 janvier Emmanuel Macron C politique du 15 janvier
...Rissouli : Et si

Emmanuel Macron

était même soutenu par François Hollande ? C'est la deuxième info. Dans le Journal du dimanche, une interview d'un proche de Hollande disait "Hollande va probablement soutenir Macron". C'est la première fois qu'un proche du président dit ça aussi clairement. Dominique Villemot dément. Il affirme que le président n'a jamais dit ça. Mais des proches de François Hollande travaillent à ce rapprochement. Même Ségolène Royal n'est pas très loin de s'afficher avec

Emmanuel Macron

. Vous parliez de la mort du Parti socialiste. Si le président soutenait Macron, ce ne serait pas la mort du Parti socialiste ? - P. Magnette : Tout dépend. Ily a la crainte de Marine Le Pen. Si l'on se retrouvait dans une configuration Fillon-Le Pen, les chances que Marine Le Pen l'emporte sont importantes....
Emmanuel Macron C politique du 15 janvier Emmanuel Macron C politique du 15 janvier Emmanuel Macron C politique du 15 janvier
...Darquier:

Emmanuel Macron

était à Berlin cette semaine. C'est en anglais qu'il a rappelé que les Français devaient faire comme les Allemands. - K. Rissouli : "Le succès de l'Allemagne", dit

Emmanuel Macron

. Est-ce que les responsables politiques français ont raison de faire des complexes vis-à-vis de l'Allemagne ? - M. Darquier : Je me suis intéressé à trois idées reçues sur ce complexe vis-à-vis de l'Allemagne. On n'a pas de raisons de complexer. Première idée : les Français travaillent moins que les Allemands. Je me suis penché sur les derniers chiffres d'une organisation très sérieuse, l'OCDE. Pour calculer le temps de travail, on prend le temps partiel et le temps plein....

Ce qu'on a dit sur François Hollande

François Hollande C politique du 15 janvier François Hollande C politique du 15 janvier François Hollande C politique du 15 janvier
...Rissouli : Et si Emmanuel Macron était même soutenu par

François Hollande

? C'est la deuxième info. Dans le Journal du dimanche, une interview d'un proche de Hollande disait "Hollande va probablement soutenir Macron". C'est la première fois qu'un proche du président dit ça aussi clairement. Dominique Villemot dément. Il affirme que le président n'a jamais dit ça. Mais des proches de

François Hollande

travaillent à ce rapprochement. Même Ségolène Royal n'est pas très loin de s'afficher avec Emmanuel Macron. Vous parliez de la mort du Parti socialiste. Si le président soutenait Macron, ce ne serait pas la mort du Parti socialiste ? - P. Magnette : Tout dépend. Ily a la crainte de Marine Le Pen. Si l'on se retrouvait dans une configuration Fillon-Le Pen, les chances que Marine Le Pen l'emporte sont importantes....
François Hollande C politique du 15 janvier François Hollande C politique du 15 janvier François Hollande C politique du 15 janvier
...Une rumeur persistante dans l'entourage de

François Hollande

et un recadrage de

François

Fillon. On commence avec la démonstration de force d'Emmanuel Macron à Lille. 4.000 personnes dans le fief de Martine Aubry pour l'écouter lui. Il a tout fait pour séduire les électeurs socialistes. - E. Macron : A force de croire obstinément à ses rêves, on finit par imposer sa réalité. Applaudissements - E. Macron : Cette phrase que vous venez d'applaudir, elle n'est pas de moi. Elle est de Pierre Mauroy. - K. Rissouli : Beaucoup de socialistes ont dû apprécier cette citation. Emmanuel Macron défie le PS. Est-ce que l'offensive Macron sur le PS fonctionne ? - C. Girerd : Elle fonctionne et inquiète. De plus en plus de députés sont séduits par Emmanuel Macron....
François Hollande C politique du 15 janvier François Hollande C politique du 15 janvier François Hollande C politique du 15 janvier
...Cette primaire était pensée pour prévenir un

François Hollande

. Ces petits candidats étaient là pour soutenir

François

Hollande et Manuel Valls dans les débats et au moment du second tour, pour avoir des forces de ralliement. On verra si Manuel Valls se qualifie au second tour. On leur a demandé de venir. - K. Rissouli : Troisième et dernière partie de nos coulisses. Nous sommes jeudi soir et le débat va commencer. Le soutien d'Arnaud Montebourg se prépare pour la bataille. - Le premier débat, un moment clé qui se joue aussi sur Internet. Le député Yann Gallic coache les jeunes militants d'Arnaud Montebourg. - Vous pouvez dire aux gens qu'ils peuvent retweeter et leur dire "bienvenue". - C'est parti pour plus de 2 heures d'autosatisfaction. heures dfiautosatisfaction. - A....

Ce qu'on a dit sur Arnaud Montebourg

Arnaud Montebourg C politique du 15 janvier Arnaud Montebourg C politique du 15 janvier Arnaud Montebourg C politique du 15 janvier
...Aujourd'hui, coup de projecteur sur

Arnaud Montebourg

, Vincent Peillon et François de Rugy. Plongée dans une campagne qui s'est accélérée avec le premier débat télévisé. - Dans son programme,

Arnaud Montebourg

avait oublié la culture. Séance de rattrapage à la Maison de la poésie. Pour se faire pardonner, il est venu avec un beau cadeau. - A. Montebourg : J'ai décidé d'intégrer dans le plan de relance d'augmenter le budget de la culture d'un demi milliard par an de manière à dédier cet argent à l'action culturelle et artistique du ministère de la culture. - Dans sa reconquête, il a un atout: sa compagne, ex-ministre de la Culture. - A. Montebourg : Je veux remercier Aurélie. Je l'ai vue se battre pour faire sortir de la négociation du fameux traité transatlantique la question des produits culturels qui devaient être exempts de marchandisation....
Arnaud Montebourg C politique du 15 janvier Arnaud Montebourg C politique du 15 janvier Arnaud Montebourg C politique du 15 janvier
...Sur la première, on voit

Arnaud Montebourg

très fier de tweeter sa rencontre avec vous. Hier soir, regardez. Benoît Hamon va égaliser. Il a tweeté également son dîner avec vous. Vous avez préféré votre petit-dej avec Montebourg ou votre dîner avec Benoît Hamon ? - P. Magnette : Ils ont amené des thèmes de campagne intéressants, notamment le thème de la relocalisation de la production, qui est un thème très important. C'est la meilleure manière d'éviter qu'on ait des Trump européens. La gauche ne peut pas laisser ce thème-là à la droite. Par ailleurs, on voit une série de thèmes importés par Benoît Hamon, les nouvelles formes de la protection sociale, la légalisation du cannabis. C'est plutôt réjouissant. - K....
Arnaud Montebourg C politique du 15 janvier Arnaud Montebourg C politique du 15 janvier Arnaud Montebourg C politique du 15 janvier
...Rissouli :

Arnaud Montebourg

dit qu'il veut que les sénateurs soient tirés au sort. - P. Magnette : Si c'est pour qu'ils en fassent autant que les sénateurs élus, ce n'est pas utile. Il faut que ce soit sur des sujets et de grands projets de société. Ça permet à l'élu d'être confronté au regard de quelqu'un. Ça permet aux citoyens non élus de comprendre la politique qui n'est pas si simple. - K. Rissouli : Ce qui pourrait donner un peu de fraîcheur: la fin du cumul des mandats. C'est prévu en France pourjuillet prochain. Beaucoup font pression sur François Fillon pour qu'il revienne dessus en cas de victoire. - L. Hermann : On a été poser la question à plusieurs barons locaux qui se rebiffent....

Ce qu'on a dit sur François Fillon

François Fillon C politique du 15 janvier François Fillon C politique du 15 janvier François Fillon C politique du 15 janvier
...Beaucoup d'électeurs de gauche étaient allés voter pour Jacques Chirac est contre Jean-Marie Le Pen, mais ils n'ont pas voté pour

François Fillon

. La classe ouvrière ne se jettera pas dans les bras de Fillon. Ily a un véritable risque que Marine Le Pen l'emporte. Ce serait un désastre absolu pour la France et l'Europe. Je comprends qu'à gauche, ce soit un débat existentiel. - K. Rissouli : Troisième info : à droite, le recadrage de

François Fillon

devant les ténors des Républicains. Il a aussi ses frondeurs. Il a voulu rappeler que le patron, c'était lui. - F. Fillon :J'ai la certitude que mon projet de redresser notre pays... Expliquer ce projet, le préciser, l'enrichir de vos meilleurs idées, mais pas de zigzag... Je m'appelle

François Fillon

, pas

François

Hollande. - K. Rissouli : Au-delà de cette attaque, on verra si ce recadrage est payant....
François Fillon C politique du 15 janvier François Fillon C politique du 15 janvier François Fillon C politique du 15 janvier
...Une rumeur persistante dans l'entourage de François Hollande et un recadrage de

François Fillon

. On commence avec la démonstration de force d'Emmanuel Macron à Lille. 4.000 personnes dans le fief de Martine Aubry pour l'écouter lui. Il a tout fait pour séduire les électeurs socialistes. - E. Macron : A force de croire obstinément à ses rêves, on finit par imposer sa réalité. Applaudissements - E. Macron : Cette phrase que vous venez d'applaudir, elle n'est pas de moi. Elle est de Pierre Mauroy. - K. Rissouli : Beaucoup de socialistes ont dû apprécier cette citation. Emmanuel Macron défie le PS. Est-ce que l'offensive Macron sur le PS fonctionne ? - C. Girerd : Elle fonctionne et inquiète. De plus en plus de députés sont séduits par Emmanuel Macron. Un exemple : le Pas-de-Calais....
François Fillon C politique du 15 janvier François Fillon C politique du 15 janvier François Fillon C politique du 15 janvier
...La fronde concerne surtout le cumul des mandats.

François Fillon

subit des pressions pour ne pas appliquer la loi. - L. Hermann : On a enquêté sur ces barons locaux et publics qui se rebiffent. Ils sont cumulards et fiers de l'être. - K. Rissouli : Si vous n'avez pas eu le temps de suivre l'actualité politique française, on l'a fait pour vous. C'est la semaine politique. - Lundi matin, étrange. Florian Philippot réveille un vague sentiment de déjà-vu. - Florian Philippot, - Bonjour. - La semaine dernière, Florian Philippot a donné 7 interviews en 3 jours. Florian Philippot a fait 100 passages médiatiques depuis... En marge d'un déplacement dans le Puy-de-Dôme, questionné sur les difficultés de sa campagne, Manuel Valls utilise la stratégie du "taper sur les journalistes". - Vous posez les mêmes questions. Vous ne savez pas faire autre chose....

Ce qu'on a dit sur Belgique

Belgique C politique du 15 janvier Belgique C politique du 15 janvier Belgique C politique du 15 janvier
...Magnette : On a en

Belgique

une pratique de cordon sanitaire qui fait que l'extrême droite n'a jamais eu accès aux médias nationaux. C'est un choix du monde des journalistes de ne pas donner la parole à des gens qui tiennent des propos contraires aux valeurs constitutionnelles. Ça nous a permis de contenir le phénomène. Ici, on voit un phénomène qui s'enracine. C'est inquiétant. - K. Rissouli : Mais est-ce que vous comprenez les électeurs attirés par Marine Le Pen ? - P. Magnette : Je comprends que beaucoup d'électeurs ont le sentiment d'être exposés à la mondialisation libérale et qu'ils en ont subi les conséquences. Ils voient que leurs enfants ont peu de chances de s'en sortir en subissant une concurrence très forte....
Belgique C politique du 15 janvier Belgique C politique du 15 janvier Belgique C politique du 15 janvier
...Rissouli : On parlait de Donald Trump qu'on qualifiait de "populiste". En

Belgique

, on vous a aussi qualifié de ce terme. C'est un gros mot pour vous ? - P. Magnette : Non. La politique a besoin de confrontation. On doit pouvoir dire que l'on incarne les demandes qui sont celles de certains groupes sociaux. Je défends principalement la jeunesse et la jeunesse qui n'a pas eu de chance au départ. Je défends les catégories sociales qui vivent de leurs revenus et qui ont moins que le revenu médian. - K. Rissouli : Vous assumez être populiste de gauche ? - P. Magnette : C'est malvu de le dire comme ça. Il faut que les gens de gauche soient au contact avec leurs concitoyens. Il faut qu'ils parlent comme leurs concitoyens. Si on appelle ça du populisme, je l'assume tel quel. - K....
Belgique C politique du 15 janvier Belgique C politique du 15 janvier Belgique C politique du 15 janvier
...Connaissez-vous la place de la

Belgique

? - P. Magnette : On n'est pas très - M. Darquier : Vous êtes le quatrième pays le plus productif au monde. - P. Magnette : Les femmes travaillent beaucoup plus qu'en Allemagne. L'Allemagne est un pays très sexiste. Ily a beaucoup de femmes qui ne travaillent pas et qui ne sont pas comptabilisées dans la population active. - K. Rissouli : Troisième idée reçue. - M. Darquier: Les entreprises françaises seraient moins innovantes qu'en Allemagne. Cette semaine, a été dévoilé le top 100 des entreprises les plus innovantes au monde. On retrouve 10 entreprises françaises qui figurent dans ce classement. Ce qui fait de la France le troisième pays le plus innovant au monde....

Ce qu'on a dit sur Berlin

Berlin C politique du 15 janvier Berlin C politique du 15 janvier Berlin C politique du 15 janvier
...Il était à

Berlin

cette semaine pour vanter l'Europe et rassurer l'Allemagne. Le bureau de vérif chasse cette semaine les idées reçues. Les Allemands sont-ils vraiment plus performants que les Français ? La réponse dans "C politique". On ira à la rencontre d'un lanceur d'alerte : Daniel Ibanez. Il dénonce le coût faramineux de la ligne à grande vitesse Lyon-Turin. soutient ce projet. vitesse Lyon-Turin. L'Etat français soutient ce projet. Il sera l'invité de "C politique". - K. Rissouli : Voilà pour le programme. Comme chaque dimanche, je suis bien entouré. Bonsoir, Camille Girerd. Thomas Snégaroff, notre historien préféré. Et notre enquêteur Luc Hermann. On accueille notre premier invité. Si on devait faire son portrait en pourcentage, il serait 20% pour Jean-Claude Van Damme....
Berlin C politique du 15 janvier Berlin C politique du 15 janvier Berlin C politique du 15 janvier
...Darquier: Emmanuel Macron était à

Berlin

cette semaine. C'est en anglais qu'il a rappelé que les Français devaient faire comme les Allemands. - K. Rissouli : "Le succès de l'Allemagne", dit Emmanuel Macron. Est-ce que les responsables politiques français ont raison de faire des complexes vis-à-vis de l'Allemagne ? - M. Darquier : Je me suis intéressé à trois idées reçues sur ce complexe vis-à-vis de l'Allemagne. On n'a pas de raisons de complexer. Première idée : les Français travaillent moins que les Allemands. Je me suis penché sur les derniers chiffres d'une organisation très sérieuse, l'OCDE. Pour calculer le temps de travail, on prend le temps partiel et le temps plein. Un Français travaille en moyenne 1.482 heures par an....

Ce qu'on a dit sur Bordeaux

Bordeaux C politique du 15 janvier Bordeaux C politique du 15 janvier Bordeaux C politique du 15 janvier
...Au programme de cette campagne improvisée en quelques semaines, un passage express à

Bordeaux

, 4 heures à peine. - Bienvenue. Est-ce que vous pensez que sur ces dernières années, avec Manuel Valls, la gauche a perdu ses valeurs ? - V. Peillon :Vous commettez une erreur profonde à penser que mon ami est Manuel Valls. Je pense plutôt aux 30% de gens... On est loin, là ? - Qu'est-ce qui est le plus difficile dans cette campagne express - V. Peillon : On a très peu de temps pour parler du fond. On est toujours dans le commentaire des campagnes plutôt que dans le projet. - Entretien avec la presse locale, visite d'un centre de formation et pour finir, cette entreprise de nouvelles technologies. - V. Peillon :Je vois le train. Qu'est-ce que je fais avec ?...