Nos extraits de Envoyé spécial sur France 2

Revenir en haut
Envoyé spécial sur France 2
#envoyespecial
Chaque jeudi à 20h50
Envoyé spécial est un magazine hebdomadaire de la rédaction de France 2 diffusé le jeudi en première partie de soirée de septembre à juin. L'émission est présentée par deux journalistes. En 1987, Antenne 2 lance un premier magazine Édition spéciale, présenté par Daniel Bilalian puis un deuxième le 18 janvier 1990 animé par Paul Nahon et Bernard Benyamin jusqu'en janvier 2001 et enfin par Françoise Joly et Guilaine Chenu.

LES PRESENTATEURS & PRESENTATRICES

Élise Lucet

LES PERSONNALITES DONT ON PARLE LE PLUS SOUVENT

Henri de Raincourt

15 fois

René Dosière

11 fois

Bruno Retailleau

5 fois

Gérard Larcher

5 fois

Jean-Claude Gaudin

4 fois

LES EXTRAITS DES EMISSIONS

ENVOYé SPéCIAL DU 12 OCTOBRE

Ce qu'on a dit sur Henri de Raincourt

Henri de Raincourt Envoyé spécial du 12 octobre Henri de Raincourt Envoyé spécial du 12 octobre Henri de Raincourt Envoyé spécial du 12 octobre
...plus ou moins importantes. Exemple avec le sénateur maire de Toulon, Hubert Falco. Entre 2011 et 2015, il aurait reçu chaque trimestre plus de 8.000 Le sénateur maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, aurait perçu lui 5.000 euros chaque trimestre. 20.000 euros par an pendant au moins quatre ans. Un autre nom attire notre attention:

Henri de Raincourt

, Il aurait aussi perçu de l'argent. Dans un document, les premiers chèques à son noms remontent à l'année 2008, jusqu'en 2012.

Henri de Raincourt

est d'ailleurs le président de l'URS, qui est même domicilié chez lui, à Saint-Valérien, petit village de l'Yonne. Ici, la famille est installée depuis...
Henri de Raincourt Envoyé spécial du 12 octobre Henri de Raincourt Envoyé spécial du 12 octobre Henri de Raincourt Envoyé spécial du 12 octobre
...- C'était la cour du roi Pétaud, chacun faisait ce qu'il voulait. - C'est à chaque sénateur de se retrouver en face de sa conscience et d'expliquer ce qu'éventuellement il faisait de cet argent. J'ai tout lieu de croire que c'était pour leur action politique. - Les virements suspects en provenance du Sénat dont aurait profité le ministre

Henri de Raincourt

ont alerté la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. L'institution de la rue de Richelieu contrôle alors les déclarations de patrimoine du sénateur

Henri de Raincourt

. Ses conclusions sont sans appel... En juillet 2016, la Haute autorité a transmis le dossier de

Henri de Rain...

Henri de Raincourt Envoyé spécial du 12 octobre Henri de Raincourt Envoyé spécial du 12 octobre Henri de Raincourt Envoyé spécial du 12 octobre
...- Il n'est pas resté longtemps, Fillon... C'était un homme très agréable. - Il se trouve que compte tenu du fait qu'il était ancien ministre, par égard pour sa personne, ce n'est pas le trésorier qui a signé les chèques mais le président de l'association,

Henri de Raincourt

. - Si on en croit la comptabilité de l'URS an 2006, le futur Premier ministre aurait encaissé une somme de 5.200 euros par trimestre. Dans nos documents, nous retrouvons aussi la photocopie d'un chèque de 5.221 euros signé par

Henri de Raincourt

, non daté. Et aussi trois talons de chèques sur lesquels...

Ce qu'on a dit sur René Dosière

René Dosière Envoyé spécial du 12 octobre René Dosière Envoyé spécial du 12 octobre René Dosière Envoyé spécial du 12 octobre
...Lucet: Depuis des décennies, il traque les deniers publics mal

René Dosière

est notre invité. Vous avez été député pendant vingt-cinq ans. Vous êtes un pourfendeur des abus concernant la rémunération des parlementaires de la vie politique. Etiez-vous au courant? - R. Dosière : Vaguement mais pas de façon aussi claire que vous venez de l'exposer. C'est effrayant de voir qu'il y a eu au Sénat un système généralisé de transformation de l'argent public en argent privé et en enrichissement personnel pour la plupart des sénateurs de droite. - E. Lucet: Pourvous c'est illégal ou immoral? - R. Dosière : Les deux car cet argent public n'est pas utilisé conformément à son objet, qui consiste à payer les assistants parlementaires. Il est utilisé au contraire à réduire la rémunération de ses assistants au profit de parlementaires qui récupèrent ces sommes. C'est de l'enrichissement personnel qui en plus n'est pas déclaré aux - E....

Ce qu'on a dit sur Gérard Larcher

Gérard Larcher Envoyé spécial du 12 octobre Gérard Larcher Envoyé spécial du 12 octobre Gérard Larcher Envoyé spécial du 12 octobre
...u sénateur des Bouches-du-Rhône en Il n'a jamais répondu à nos demandes d'interview. Alors, ce jour-là, quand nous avons appris qu'il serait présent à un banquet républicain, nous nous sommes glissés parmi les convives pour l'interpeller devant notre caméra. - Il est clair qu'au Sénat aujourd'hui, sous l'autorité du président

Gérard Larcher

, il n'y a pas de choses qui ne marcheraient - Mais avant... - Avant peut-être, il y avait des habitudes s'emporte... - Mais vous, vous avez touché 20.000 euros par an? - Qu'est-ce que vous venez de dire? C'est un scandale! Le Sénat s'est toujours très bien comporté! Et sous l'autorité du président...
Gérard Larcher Envoyé spécial du 12 octobre Gérard Larcher Envoyé spécial du 12 octobre Gérard Larcher Envoyé spécial du 12 octobre
...Vous diriez que

Gérard Larcher

, le président actuel du Sénat qui entame son 5e mandat, a vraiment fait bouger les choses? - R. Dosière : Il a fait bouger les choses mais sur cette affaire d'organisation systématique d'enrichissement personnel, je trouve que son silence est assourdissant. Il lui faudra bien dire, en dehors de l'enquête judiciaire... Il ne peut pas ne pas dire son sentiment sur ce système. - E. Lucet : Vous parlez de silence assourdissant de

Gérard Larcher

, c'est intéressant car on l'avait invité sur ce plateau. On attend toujours sa réponse... Le président Macron a signé en septembre la loi de moralisation de la vie politique dans laquelle on retrouve certaines de vos propositions, et même beaucoup de vos propositions... Il y a des avancées réelles, notamment au sujet de l'emploi des proches des élus, qui a fait scandale. Qu'est-ce qu'il reste à faire désormais dans cette loi, d'après - R....
Gérard Larcher Envoyé spécial du 12 octobre Gérard Larcher Envoyé spécial du 12 octobre Gérard Larcher Envoyé spécial du 12 octobre
...ancien inspecteur des impôts n'a jamais été élu mais il a été chargé des questions financières du groupe UMP au Sénat jusqu'en 2015. Le deuxième homme, c'est François Thual. Entré au Sénat en 1984, lui non plus n'est pas un parlementaire. Spécialiste de géopolitique en il a terminé sa carrière comme conseiller du président du Sénat

Gérard Larcher

. Depuis novembre 2016, ils sont tous les deux mis en examen pour détournement de fonds. disent-ils, pour ne pas porter seuls la responsabilité de toute cette affaire. Tout démarre en 2002 avec la réélection du président Jacques Chirac. A droite, l'heure est au regroupement. Gaullistes, centristes et...

Ce qu'on a dit sur Bruno Retailleau

Bruno Retailleau Envoyé spécial du 12 octobre Bruno Retailleau Envoyé spécial du 12 octobre Bruno Retailleau Envoyé spécial du 12 octobre
...aussi la photocopie d'un chèque de 5.221 euros signé par Henri de Raincourt, non daté. Et aussi trois talons de chèques sur lesquels sont inscrits le nom Fillon. Plusieurs fois contacté, François Fillon n'a pas souhaité répondre à nos questions. La justice n'a pas à ce jour entendu l'ancien Premier ministre sur cette affaire.

Bruno Retailleau

était son directeur de campagne. Ces documents pouvaient-ils nuire au candidat de la droite? - Incontestablement, quand

Bruno Retailleau

est devenu président du groupe, il avait intérêt à mettre la main sur les traces de restitution à Monsieur Fillon. -

Bruno Retailleau

aurait bénéficié lui auss...
Bruno Retailleau Envoyé spécial du 12 octobre Bruno Retailleau Envoyé spécial du 12 octobre Bruno Retailleau Envoyé spécial du 12 octobre
...s la mention "remboursements de frais" serait apparue sur les tableaux comptables le mentionnant. - J'ai effectivement vu ce genre de documents. Je ne m'explique pas cette mention "remboursements de frais". Sur tous les états mensuels, jamais aucun sénateur n'a bénéficié de cette mention. Cela apparaît en 2012 à partir du moment où

Bruno Retailleau

adhère au groupe. -

Bruno

Retailleau non plus n'a pas répondu à nos demandes d'interview, en revanche il a parlé à une journaliste de Médiapart. - Quand je lui pose la question, il me dit que c'était pour du matériel informatique. Mais les sénateurs disposent déjà d'un crédit informatique... Il me...

Ce qu'on a dit sur Jean-Claude Gaudin

Jean-Claude Gaudin Envoyé spécial du 12 octobre Jean-Claude Gaudin Envoyé spécial du 12 octobre Jean-Claude Gaudin Envoyé spécial du 12 octobre
...du président Jacques Chirac. A droite, l'heure est au regroupement. Gaullistes, centristes et républicains indépendants se retrouvent sous la bannière de l'UMP. *- L'Union pour un mouvement populaire, le nouveau parti de la droite élargie. - Vous venez de donner votre confiance pour deux ans à l'équipe que nous formons,

Jean-Claude Gaudin

, Philippe Douste-Blazy et - Au Sénat aussi, c'est l'union politique. Pourtant, gaullistes, républicains indépendants ou centristes, tous veulent conserver pour eux leur propre financement d'argent public attribué par le ministère de l'Intérieur. Alors, selon François Thual, certains sénateurs vont faire a...
Jean-Claude Gaudin Envoyé spécial du 12 octobre Jean-Claude Gaudin Envoyé spécial du 12 octobre Jean-Claude Gaudin Envoyé spécial du 12 octobre
...des gens qui ne sont plus là. - Dans les tableaux de la comptabilité secrète de l'URS apparaissent les noms de ces sénateurs et en face, des sommes plus ou moins importantes. Exemple avec le sénateur maire de Toulon, Hubert Falco. Entre 2011 et 2015, il aurait reçu chaque trimestre plus de 8.000 Le sénateur maire de Marseille,

Jean-Claude Gaudin

, aurait perçu lui 5.000 euros chaque trimestre. 20.000 euros par an pendant au moins quatre ans. Un autre nom attire notre attention: Henri de Raincourt, Il aurait aussi perçu de l'argent. Dans un document, les premiers chèques à son noms remontent à l'année 2008, jusqu'en 2012. Henri de Raincourt est d'ailleur...
Jean-Claude Gaudin Envoyé spécial du 12 octobre Jean-Claude Gaudin Envoyé spécial du 12 octobre Jean-Claude Gaudin Envoyé spécial du 12 octobre
...unération supplémentaire des son arrivée au Sénat en 2004. A l'issue du conseil municipal, nous tenterons de l'interpeller à ce propos. Mais sa responsable de la communication est revenue vers nous et nous éconduit. - Il ne souhaite pas répondre à vos questions... - Aurons-nous plus de réponse avec le vice-président du Sénat,

Jean-Claude Gaudin

? Dans nos documents, nous avons repéré quatre photocopies de chèques adressés à Certaines années, il aurait touché 20.000 euros. Le maire de Marseille est devenu sénateur des Bouches-du-Rhône en Il n'a jamais répondu à nos demandes d'interview. Alors, ce jour-là, quand nous avons appris qu'il serait prése...