Nos extraits du Grand journal, la suite sur Canal+

Revenir en haut
Le grand journal, la suite sur Canal+
#lgj
Du lundi au vendredi à 20h30
Le Grand Journal est une émission , créée en septembre 2004. Elle est diffusée sur Canal+ en clair, du lundi au vendredi de 19 h 10 à 20 h 05 puis de 20 h 35 à 20 h 55, en direct (excepté le vendredi où l'émission est enregistrée). Elle est présentée par Michel Denisot accompagné depuis la rentrée 2012 par Daphné Bürki. Ils sont épaulés par plusieurs chroniqueurs et intervenants récurrents.

LES PRESENTATEURS & PRESENTATRICES

Michel Denisot

Daphné Bürki

Jean-Michel Aphatie

Mouloud Achour

Bruno Donnet

Vincent Glad

LES PERSONNALITES DONT ON PARLE LE PLUS SOUVENT

Victor Robert

55 fois

André Manoukian

11 fois

Elsa Zylberstein

3 fois

Robert Redford

3 fois

Augustin Trapenard

3 fois

Alice Belaïdi

2 fois

Omar Sy

2 fois

Armelle Deutsch

2 fois

LES EXTRAITS DES EMISSIONS

LE GRAND JOURNAL, LA SUITE D'HIER

Ce qu'on a dit sur Victor Robert

Victor Robert Le grand journal, la suite d'hier Victor Robert Le grand journal, la suite d'hier Victor Robert Le grand journal, la suite d'hier
...- Une part de pizz'. - Va te faire reculer. “enculer. - Merci d'accueillir le leader des ultras de l'OM. - C'est un incident isolé. On a toujours respecté les adversaires. - Dès qu'il essaie de réfléchir, ça chauffe.

Victor Robert

: Ils vont le faire avec Guyane. Vous êtes à l'affiche de la série "Guyane". Voici un extrait du making of où Mathieu décompresse. - La Guyane, c'est ce cri de vie. Je partais avec le fantasme Herzog, "Aguirre". C'est un peu devenu le cas. Tout le monde est devenu dingue. A la fin du tournage, je me suis retrouvé avec le chapeau traditionnel et un pagne. Je vivais le fantasme du plateau qui devient zinzin.

Victor Robert

: Kim Chapiron a un rôle important. Vous faites souvent ça sur les tournages ou c'est l'environnement? Mathieu Spinosi: J'essayais de lui piquer mais il me le laissait pas. - C'est le Sheitan.

Victor Robert

: Vous avez consommé des produits locaux?...
Victor Robert Le grand journal, la suite d'hier Victor Robert Le grand journal, la suite d'hier Victor Robert Le grand journal, la suite d'hier
...Olivier Rabourdin: Il faut pas exagérer. J'allais me baigner le soir.

Victor Robert

: Clémentine m'a dit que son arrière-arrière-grand père était chercheur d'or en Guyane. Clémentine Célarié: C'était le grand-père de ma maman. Enfin, je sais plus. J'ai une image de gens à cheval. Comme des aventuriers. C'était de grands aventuriers plutôt que des gens... Sinon, je serais aux Seychelles. J'aurais une gros...
Victor Robert Le grand journal, la suite d'hier Victor Robert Le grand journal, la suite d'hier Victor Robert Le grand journal, la suite d'hier
...e gravir les **l'Everest. C'est une comédie. Ahmed n'est pas monté jusqu'au sommet mais il a fait 5 000 m. Il a reçu le prix du public et le Grand prix du jury. - Pourquoi tu lui as dit de partir - Nadia, c'est moi. Je t'ai dit que je ferais n'importe quoi pour toi. Je passe un coucou à ma famille. Et un grand big up à mon quartier.

Victor Robert

: Super mec, Ahmed Sylla. Il va avoir beaucoup de succès. - Et Alice Belaïdi, qui joue dans WorkinGirls. Elle cartonne depuis quelques années au cinéma. Elle a été récompensée pour un 29 (a a été le festival Alice Belaïdi. Autre récompense pour "Sout le même toit", de Dominique Farrugia. C'est un couple qui divorce....

Ce qu'on a dit sur Alice Belaïdi

Alice Belaïdi Le grand journal, la suite d'hier Alice Belaïdi Le grand journal, la suite d'hier Alice Belaïdi Le grand journal, la suite d'hier
...sommet mais il a fait 5 000 m. Il a reçu le prix du public et le Grand prix du jury. - Pourquoi tu lui as dit de partir - Nadia, c'est moi. Je t'ai dit que je ferais n'importe quoi pour toi. Je passe un coucou à ma famille. Et un grand big up à mon quartier. Victor Robert: Super mec, Ahmed Sylla. Il va avoir beaucoup de succès. - Et

Alice Belaïdi

, qui joue dans WorkinGirls. Elle cartonne depuis quelques années au cinéma. Elle a été récompensée pour un 29 (a a été le festival

Alice Belaïdi

. Autre récompense pour "Sout le même toit", de Dominique Farrugia. C'est un couple qui divorce. Et vous connaissez l'enjeu économique. Crise. Gilles Lellouche ne p...

Ce qu'on a dit sur Omar Sy

Omar Sy Le grand journal, la suite d'hier Omar Sy Le grand journal, la suite d'hier Omar Sy Le grand journal, la suite d'hier
...ugia. C'est un couple qui divorce. Et vous connaissez l'enjeu économique. Crise. Gilles Lellouche ne peut pas habiter ailleurs donc il continue d'habiter sous le même toit que Louise Bourgoin. Prix d'interprétation féminine pour Alexandra Lamy. C'était une très bonne cuvée. Victor Robert: Le président du jury de ce festival, c'était

Omar Sy

. -Inutile de se battre pour accéder à l'Elysée. - Une nouvelle campagne commence. -Car la France a déjà un président. -Ça fait plaisir. -Et il sait très bien danser. -Etoile des neiges... -

Omar Sy

, président du festival de l'Alpe d'Huez. - Pendant 5 jours, je vais faire ce que je veux. -Il n'est pas équipé pour l...
Omar Sy Le grand journal, la suite d'hier Omar Sy Le grand journal, la suite d'hier Omar Sy Le grand journal, la suite d'hier
...- Il n'a pas pensé au champagne, qui a complètement gelé. Et le président Sy a fait son bilan. - C'était du lourd. -Un mandat qui aura laissé des traces. Vive

Omar Sy

président. Victor Robert: (a avait l'air sympa. Laurent ne skie pas, j'ai appris Clémentine Célarié: J'aime beaucoup Si on pouvait voter... On aurait un souffle nouveau. C'est un ami. Je me permets de dire qu'il est très important en ce moment par rapport à plein de choses. Alice Darfeuille: Vous devriez lui suggérer. Clémentine Célarié: Il ne ferait pas cette bêtise. Il a vraiment une lumière en lui exceptionnelle. Victor Robert: Omar président! On va y réfléchir. Autre festival, Augustin. Celui d'Angoulême. Augustin Trapenard: Jeudi, ouverture du 44e festival de BD d'Angoulême. C'est le plus important festival de BD dans le monde entier. C'est une pièce qui ouvre à l'imagination, à la poésie, à la lecture de la BD. Qui aura le Grand prix cette année?...

Ce qu'on a dit sur Augustin Trapenard

Augustin Trapenard Le grand journal, la suite d'hier Augustin Trapenard Le grand journal, la suite d'hier Augustin Trapenard Le grand journal, la suite d'hier
...On va y réfléchir. Autre festival, Augustin. Celui d'Angoulême.

Augustin Trapenard

: Jeudi, ouverture du 44e festival de BD d'Angoulême. C'est le plus important festival de BD dans le monde entier. C'est une pièce qui ouvre à l'imagination, à la poésie, à la lecture de la BD. Qui aura le Grand prix cette année? On le saura mercredi. Il en a 3 qui se battent. Allan Moore ne veut pas être l...
Augustin Trapenard Le grand journal, la suite d'hier Augustin Trapenard Le grand journal, la suite d'hier Augustin Trapenard Le grand journal, la suite d'hier
...On le saura mercredi. Il en a 3 qui se battent. Allan Moore ne veut pas être le Grand prix. Le favori, c'est le Frenchy. C'est l'auteur du "Combat ordinaire". On croise les doigts. Mais ily a aussi le meilleur album de l'année. C'est le Fauve d'or. Ily a 10 finalistes. Je vous l'offre. Catherine Meurisse, c'est une ancienne de Charlie Hebdo. Elle a perdu nombre de ses amis dans cette tragédie. Elle raconte sa renaissance avec une poésie inouïe par le prisme des Ily a des planches d'aquarelles saisissantes. Elle est toute petite dans un paysage rouge ou bleu. C'est somptueux. (a s'appelle "La légèreté". Olivier Rabourdin: C'est formidable. Mathieu Spinosi: Fabien, le scénariste de "Guyane", vient de la bande dessinée.

Augustin Trapenard

: Fabien Nourry. Victor Robert: Lisez et allez au Merci à tous. "Guyane", c'est tous les lundis à Sous-titrage live: BLUE ELEMENTS....

Ce qu'on a dit sur Ahmed Sylla

Ahmed Sylla Le grand journal, la suite d'hier Ahmed Sylla Le grand journal, la suite d'hier Ahmed Sylla Le grand journal, la suite d'hier
...est. C'est une comédie. Ahmed n'est pas monté jusqu'au sommet mais il a fait 5 000 m. Il a reçu le prix du public et le Grand prix du jury. - Pourquoi tu lui as dit de partir - Nadia, c'est moi. Je t'ai dit que je ferais n'importe quoi pour toi. Je passe un coucou à ma famille. Et un grand big up à mon quartier. Victor Robert: Super mec,

Ahmed Sylla

. Il va avoir beaucoup de succès. - Et Alice Belaïdi, qui joue dans WorkinGirls. Elle cartonne depuis quelques années au cinéma. Elle a été récompensée pour un 29 (a a été le festival Alice Belaïdi. Autre récompense pour "Sout le même toit", de Dominique Farrugia. C'est un couple qui divorce. Et vous connaissez l'enjeu...

Ce qu'on a dit sur Marseille

Marseille Le grand journal, la suite d'hier Marseille Le grand journal, la suite d'hier Marseille Le grand journal, la suite d'hier
...Générique. Victor Robert: De retour dans le Grand Journal avec Clémentine Célarié pour "Darius" et Olivier Rabourdin et Mathieu Spinosi pour Vous avez tourné en Guyane. Voici le Canalbus qui traverse toute la France. - Aujourd'hui, la fondation Canalbus est à

Marseille

. Objectif: lancer la chaîne cryptée du futur dédiée au peuple marseillais. Son nom: Canebière Plus. - C'est la chaîne des Marseillais. On va faire un doublage. - On va parler prix de la kalach. -Une bouillabaisse? Je m'en bats les couilles. -Retour au Kalach Fighting Club. -Les armes te coûtent plus cher que ce qu'ily a...

Ce qu'on a dit sur Seychelles

Seychelles Le grand journal, la suite d'hier Seychelles Le grand journal, la suite d'hier Seychelles Le grand journal, la suite d'hier
...er. J'allais me baigner le soir. Victor Robert: Clémentine m'a dit que son arrière-arrière-grand père était chercheur d'or en Guyane. Clémentine Célarié: C'était le grand-père de ma maman. Enfin, je sais plus. J'ai une image de gens à cheval. Comme des aventuriers. C'était de grands aventuriers plutôt que des gens... Sinon, je serais aux

Seychelles

. J'aurais une grosse fortune. Victor Robert: Vous n'avez pas de bijoux. -Mais un coeur en or. Clémentine Célarié: Je m'appelle Ma grand-mère s'appelait Myriem. Parce que ses parents qui étaient chercheurs d'or avaient des enfants un peu partout. Elle les appelait selon le pays où ils naissaient. Pardon d'avoir parlé de...

LE GRAND JOURNAL, LA SUITE DU 20 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Victor Robert

Victor Robert Le grand journal, la suite du 20 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 20 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 20 janvier
...- Ils ne sont pas dans les codes. Je n'ai pas connu le marketing. J'ai toujours eu ma liberté, c'est merveilleux. On va se changer. -Oui et tant mieux. Quand je présente une collection, j'y crois. Je fais toujours des choses en lesquelles je crois et je le montre. Augustin Trapenard: Merci, Jean-Paul.

Victor Robert

: Une courte pause et on se retrouve avec nos invités. A tout de suite. Les pires cuisiniers font parfois les meilleures rencontres aux ateliers cuisine Meetic. Découvrez nos nombreuses activités en téléchargeant notre appli. Générique.

Victor Robert

: retour sur le plateau du Grand journal. Titoff, Armelle Deu...
Victor Robert Le grand journal, la suite du 20 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 20 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 20 janvier
...te. Le journal prend le problème avec philosophie. -Le New York Times existe depuis 170 ans. De nombreux présidents ont été mécontents de ce que nous avons publié. Abraham Lincoln,, Franklin Roosevelt, Nixon. Monsieur Trump le sera aussi. - Depuis cette campagne, à chaque fois qu'un journal est critiqué il booste ses audiences.

Victor Robert

: bon business pour les journaux d'opposition. - Jean-Jacques Bourdin ne parlera de Donald Trumpdemain. ** Nous parlera de Donald Trump

Victor Robert

: Ce sera demain dans le Tube. Merci, Isabelle. L'autre mytho de l'équipe, je ne vise personne, c'est Serge. C'est un champion. - Il entre dans la chambre avec un...
Victor Robert Le grand journal, la suite du 20 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 20 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 20 janvier
...tival a choisi ce documentaire pour ouvrir le festival. Al Gore démontre les conséquences du réchauffement climatique. Alors qu'à Washington, Trump nie l'existence des changements climatiques. - De Robert Redford à Al Gore, ils ont tous parlé politiques sociales et environnement à Sundance. Donald Trump est président des Etats-Unis.

Victor Robert

: on sera au festival la semaine prochaine. Isabelle, du Donald Trump, ily en aura dans le Tube demain. - Il a de la mémoire. La majorité de la presse américaine était contre lui pendant la campagne, il s'en souvient, La guerre est déclarée. Lors de sa conférence de presse, il a interdit à un journaliste de CNN de lui pos...

Ce qu'on a dit sur Robert Redford

Robert Redford Le grand journal, la suite du 20 janvier Robert Redford Le grand journal, la suite du 20 janvier Robert Redford Le grand journal, la suite du 20 janvier
...les meilleures rencontres aux ateliers cuisine Meetic. Découvrez nos nombreuses activités en téléchargeant notre appli. Générique. Victor Robert: retour sur le plateau du Grand journal. Titoff, Armelle Deutsch. On va parler de Donald Trump. Lamine Lezghad: (a nous pourrit le ski. Victor Robert: de son côtéaux Etats-Unis, le festival de

Robert Redford

. Didier a rencontré Al Gore. - Sous la neige de Sundance, on ne pense qu'à l'investiture de Donald La politique est dans la tête de tout le monde dont

Robert Redford

. Il a créé le festival du cinéma indépendant dans l'Utah en 1984. Un festival très rebelle. -Et si l'étincelle de ce mouvementlaisser à Sundance?...

Ce qu'on a dit sur Armelle Deutsch

Armelle Deutsch Le grand journal, la suite du 20 janvier Armelle Deutsch Le grand journal, la suite du 20 janvier Armelle Deutsch Le grand journal, la suite du 20 janvier
...d: Merci, Jean-Paul. Victor Robert: Une courte pause et on se retrouve avec nos invités. A tout de suite. Les pires cuisiniers font parfois les meilleures rencontres aux ateliers cuisine Meetic. Découvrez nos nombreuses activités en téléchargeant notre appli. Générique. Victor Robert: retour sur le plateau du Grand journal. Titoff,

Armelle Deutsch

. On va parler de Donald Trump. Lamine Lezghad: (a nous pourrit le ski. Victor Robert: de son côtéaux Etats-Unis, le festival de Robert Redford. Didier a rencontré Al Gore. - Sous la neige de Sundance, on ne pense qu'à l'investiture de Donald La politique est dans la tête de tout le monde dont Robert Redford. Il a...
Armelle Deutsch Le grand journal, la suite du 20 janvier Armelle Deutsch Le grand journal, la suite du 20 janvier Armelle Deutsch Le grand journal, la suite du 20 janvier
...é ton âme.. Tes larmes.. Tu n'as plus.. A me chercher.. A parcourir la terre.. -Rome, Paris, Berlin.. New York et puis Bali.. Rome, Paris, Tokyo.. Berlin.. - San Francisco.. Santiago, Mexico.. Lima, Paris.. Berlin aussi.. Applaudissements. Victor Robert: merci, Burning Votre album est disponible. Merci

Armelle Deutsch

, Titoff. Votre pièce de théâtre à la Michodière. Merci, Sebastian Marx. Tout de suite, Catherine et Liliane et Le Petit Journal. A lundi. Sous-titrage live: BLUE ELEMENTS....

Ce qu'on a dit sur Abraham Lincoln

Abraham Lincoln Le grand journal, la suite du 20 janvier Abraham Lincoln Le grand journal, la suite du 20 janvier Abraham Lincoln Le grand journal, la suite du 20 janvier
...il a interdit à un journaliste de CNN de lui poser une question. Le New York Times le met aussi hors de lui. Il a qualifié le journal d'un journal de fiction malhonnête. Le journal prend le problème avec philosophie. -Le New York Times existe depuis 170 ans. De nombreux présidents ont été mécontents de ce que nous avons publié.

Abraham Lincoln

,, Franklin Roosevelt, Nixon. Monsieur Trump le sera aussi. - Depuis cette campagne, à chaque fois qu'un journal est critiqué il booste ses audiences. Victor Robert: bon business pour les journaux d'opposition. - Jean-Jacques Bourdin ne parlera de Donald Trumpdemain. ** Nous parlera de Donald Trump Victor Robert: Ce ser...

Ce qu'on a dit sur Jean-Jacques Bourdin

Jean-Jacques Bourdin Le grand journal, la suite du 20 janvier Jean-Jacques Bourdin Le grand journal, la suite du 20 janvier Jean-Jacques Bourdin Le grand journal, la suite du 20 janvier
...w York Times existe depuis 170 ans. De nombreux présidents ont été mécontents de ce que nous avons publié. Abraham Lincoln,, Franklin Roosevelt, Nixon. Monsieur Trump le sera aussi. - Depuis cette campagne, à chaque fois qu'un journal est critiqué il booste ses audiences. Victor Robert: bon business pour les journaux d'opposition. -

Jean-Jacques Bourdin

ne parlera de Donald Trumpdemain. ** Nous parlera de Donald Trump Victor Robert: Ce sera demain dans le Tube. Merci, Isabelle. L'autre mytho de l'équipe, je ne vise personne, c'est Serge. C'est un champion. - Il entre dans la chambre avec un chocolat pour Huguette. Comment ça va? J'ai fait atterrir un avion....

Ce qu'on a dit sur Berlin

Berlin Le grand journal, la suite du 20 janvier Berlin Le grand journal, la suite du 20 janvier Berlin Le grand journal, la suite du 20 janvier
...erclées.. Me protègent. Par quel sortilège.. M'as-tu sauvée.. Tu n'as plus à me chercher.. Tu n'as plus à parcourir la terre.. Plus à naviguer sur la mer.. Je suis pas Pénélope.. Mais dans l'oeil.. Du cyclope.. J'ai retrouvé ton âme.. Tes larmes.. Tu n'as plus.. A me chercher.. A parcourir la terre.. -Rome, Paris,

Berlin

.. New York et puis Bali.. Rome, Paris, Tokyo..

Berlin

.. - San Francisco.. Santiago, Mexico.. Lima, Paris..

Berlin

aussi.. Applaudissements. Victor Robert: merci, Burning Votre album est disponible. Merci Armelle Deutsch, Titoff. Votre pièce de théâtre à la Michodière. Merci, Sebast...

Ce qu'on a dit sur New York

New York Le grand journal, la suite du 20 janvier New York Le grand journal, la suite du 20 janvier New York Le grand journal, la suite du 20 janvier
...n sera au festival la semaine prochaine. Isabelle, du Donald Trump, ily en aura dans le Tube demain. - Il a de la mémoire. La majorité de la presse américaine était contre lui pendant la campagne, il s'en souvient, La guerre est déclarée. Lors de sa conférence de presse, il a interdit à un journaliste de CNN de lui poser une question. Le

New York

Times le met aussi hors de lui. Il a qualifié le journal d'un journal de fiction malhonnête. Le journal prend le problème avec philosophie. -Le

New York

Times existe depuis 170 ans. De nombreux présidents ont été mécontents de ce que nous avons publié. Abraham Lincoln,, Franklin Roosevelt, Nixon. Monsieur T...
New York Le grand journal, la suite du 20 janvier New York Le grand journal, la suite du 20 janvier New York Le grand journal, la suite du 20 janvier
...Me protègent. Par quel sortilège.. M'as-tu sauvée.. Tu n'as plus à me chercher.. Tu n'as plus à parcourir la terre.. Plus à naviguer sur la mer.. Je suis pas Pénélope.. Mais dans l'oeil.. Du cyclope.. J'ai retrouvé ton âme.. Tes larmes.. Tu n'as plus.. A me chercher.. A parcourir la terre.. -Rome, Paris, Berlin..

New York

et puis Bali.. Rome, Paris, Tokyo.. Berlin.. - San Francisco.. Santiago, Mexico.. Lima, Paris.. Berlin aussi.. Applaudissements. Victor Robert: merci, Burning Votre album est disponible. Merci Armelle Deutsch, Titoff. Votre pièce de théâtre à la Michodière. Merci, Sebastian Marx. Tout de suite, Ca...

Ce qu'on a dit sur Panama

Panama Le grand journal, la suite du 20 janvier Panama Le grand journal, la suite du 20 janvier Panama Le grand journal, la suite du 20 janvier
...J'ai fait atterrir un avion. J'étais parti au

Panama

pour chercher une cargaison de chapeaus. “chapeaux. Ils nous servent des côtelettes d'agneau. Elles sont dégueulasses. Tout le monde mange les côtelettes. Et le pilote dit qu'il a des soucis. Il demande s'ily a un pilote pour conduire l'avion. Il n'y a même pas de turbulences. Il demande s'ily a un médecin. Il avait m...

LE GRAND JOURNAL, LA SUITE DU 19 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Victor Robert

Victor Robert Le grand journal, la suite du 19 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 19 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 19 janvier
...- Un pneu crevé ne sera plus une excuse. Nouvelle révision Renault avec pack assistance 1 an inclus. Générique.

Victor Robert

: De retour dans le Grand Journal. On fonce à l'Alpe d'Huez. -L'Alpe d'Huez a son président depuis mardi dernier. Tu l'as dit à la cérémonie d'ouverture, "beaucoup de bienveillance". - C'est pour continuer ce qu'il se passe depuis longtemps à l'Alpe d'Huez. Il y a du stress à présenter un On a peur d'être jugé....
Victor Robert Le grand journal, la suite du 19 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 19 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 19 janvier
...ats-Unis c'est plutôt un spectacle total. -Nous, on est allés au bout de notre spectacle parce qu'on l'a fait avec passion et pour des bonnes raisons. On l'a fait parce qu'on voulait rassembler les gens. André Manoukian: ce qui pouvait être casse-gueule. Normalement on parle ni de religion, ni de politique. Mais vous, ça fonctionne.

Victor Robert

: le créer aujourd'hui, ça aurait eu du -Ça marche. -On commence ce spectacle avec une musique de Pascal Obispo, "les prières du monde. " Tout est dans le noir et on entend toutes les religions. Ily a un silence Une atmosphère qui s'installe que je n'ai jamais ressenti dans qu'une salle. Ily a toujours des appla...
Victor Robert Le grand journal, la suite du 19 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 19 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 19 janvier
...our moi. Je suis un électron libre. Ce serait pas mon truc. Il a peut-être voulu aller trop vite. Aurélie Dupont a pris la main. Benjamin, que je connais un peu, je sais que c'était un peu compliqué pour lui. Il voulait que les choses aillent plus vite. Il était audacieux. Alice Darfeuille: vous n'êtes pas candidat. - Non.

Victor Robert

: je vous propose la visite d'une expo très réussie. -A 24h du grand débarquement de Donald, le showbiz s'est réuni hier -Sur le tapis rouge, du sourire. Pendant la cérémonie, ça dégoulinait de partout. - Si, il est positif. -Priorité à l'actu. On a mis notre journaliste dehors. Qui a décidé de faire une expo -Ça...

Ce qu'on a dit sur André Manoukian

André Manoukian Le grand journal, la suite du 19 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 19 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 19 janvier
...-Quand j'ai commencé "les 10 commandements", je n'étais pas un grand fan des comédies musicales. Aujourd'hui, je vais voir les spectacles qui me plaisent.

André Manoukian

: Y a qu'en France qu'on crée les comédies musicales sur les chansons. Aux Etats-Unis c'est plutôt un spectacle total. -Nous, on est allés au bout de notre spectacle parce qu'on l'a fait avec passion et pour des bonnes raisons. On l'a fait parce qu'on voulait rassembler les gens.

André Manoukian

: ce qui pouvait...

Ce qu'on a dit sur Jean-Jacques Goldman

Jean-Jacques Goldman Le grand journal, la suite du 19 janvier Jean-Jacques Goldman Le grand journal, la suite du 19 janvier Jean-Jacques Goldman Le grand journal, la suite du 19 janvier
...bert: a demain. Vous êtes des pros des comédies musicales. -Reprendre un classique de la littérature. -On peut aussi faire dans l'historique. - C'est un opéra rock. -Voire le religieux. Faire dans le vintage. Autre exemple, "les choristes". Réunir des pointures. Comme cette comédie musicale dont les chansons ont été écrites par

Jean-Jacques Goldman

ou encore Charles Aznavour. Aux USA, ça donne Bob l'Eponge. Dernier commandement, faire un spectacle avec des chansons de David Bowie. Un tour de force pour les critiques. Victor Robert: vous allez voir les autres? -Oui. Alice Darfeuille: A Londres ou à New York? -Quand j'ai commencé "les 10 command...

Ce qu'on a dit sur Charles Aznavour

Charles Aznavour Le grand journal, la suite du 19 janvier Charles Aznavour Le grand journal, la suite du 19 janvier Charles Aznavour Le grand journal, la suite du 19 janvier
...ros des comédies musicales. -Reprendre un classique de la littérature. -On peut aussi faire dans l'historique. - C'est un opéra rock. -Voire le religieux. Faire dans le vintage. Autre exemple, "les choristes". Réunir des pointures. Comme cette comédie musicale dont les chansons ont été écrites par Jean-Jacques Goldman ou encore

Charles Aznavour

. Aux USA, ça donne Bob l'Eponge. Dernier commandement, faire un spectacle avec des chansons de David Bowie. Un tour de force pour les critiques. Victor Robert: vous allez voir les autres? -Oui. Alice Darfeuille: A Londres ou à New York? -Quand j'ai commencé "les 10 commandements", je n'étais pas un gran...

Ce qu'on a dit sur David Bowie

David Bowie Le grand journal, la suite du 19 janvier David Bowie Le grand journal, la suite du 19 janvier David Bowie Le grand journal, la suite du 19 janvier
...ue. - C'est un opéra rock. -Voire le religieux. Faire dans le vintage. Autre exemple, "les choristes". Réunir des pointures. Comme cette comédie musicale dont les chansons ont été écrites par Jean-Jacques Goldman ou encore Charles Aznavour. Aux USA, ça donne Bob l'Eponge. Dernier commandement, faire un spectacle avec des chansons de

David Bowie

. Un tour de force pour les critiques. Victor Robert: vous allez voir les autres? -Oui. Alice Darfeuille: A Londres ou à New York? -Quand j'ai commencé "les 10 commandements", je n'étais pas un grand fan des comédies musicales. Aujourd'hui, je vais voir les spectacles qui me plaisent. André Manoukian: Y a qu'en Fr...

Ce qu'on a dit sur Japon

Japon Le grand journal, la suite du 19 janvier Japon Le grand journal, la suite du 19 janvier Japon Le grand journal, la suite du 19 janvier
...Musique asiatique -Avec le kit sushi Tanoshi, j'ajoute du poisson cru, il n'y a qu'à rouler, couper, c'est prêt. Tanoshi, le

Japon

vous sourit. - Ce soir, pennes au poulet et courgettes à l'italienne. Et allez, hop ! Mon petit Mélanges Parfaits. Tomates, origan, basilic... J'imagine déjà mon mec: "(a vient du petit traiteur italien d'en-bas ?" "Non, chéri, ça vient de là-haut." - On risque de rester coincés là un bon moment. - Oh ! Le coup de la crevai...

Ce qu'on a dit sur Londres

Londres Le grand journal, la suite du 19 janvier Londres Le grand journal, la suite du 19 janvier Londres Le grand journal, la suite du 19 janvier
...-Oui. Alice Darfeuille: A

Londres

ou à New York? -Quand j'ai commencé "les 10 commandements", je n'étais pas un grand fan des comédies musicales. Aujourd'hui, je vais voir les spectacles qui me plaisent. André Manoukian: Y a qu'en France qu'on crée les comédies musicales sur les chansons. Aux Etats-Unis c'est plutôt un spectacle total. -Nous, on est allés...

Ce qu'on a dit sur New York

New York Le grand journal, la suite du 19 janvier New York Le grand journal, la suite du 19 janvier New York Le grand journal, la suite du 19 janvier
...-Oui. Alice Darfeuille: A Londres ou à

New York

? -Quand j'ai commencé "les 10 commandements", je n'étais pas un grand fan des comédies musicales. Aujourd'hui, je vais voir les spectacles qui me plaisent. André Manoukian: Y a qu'en France qu'on crée les comédies musicales sur les chansons. Aux Etats-Unis c'est plutôt un spectacle total. -Nous, on est allés au bout de n...

LE GRAND JOURNAL, LA SUITE DU 18 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Victor Robert

Victor Robert Le grand journal, la suite du 18 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 18 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 18 janvier
...On n'a pas changé Elodie. Toujours aussi bordélique. On est loin d'être parfaites. Mais c'est justement ça qui lui plaît. A nos événements ou sur l'appli Meetic, où se fera votre rencontre ?

Victor Robert

: la suite du Grand journal. Ce soir, sera diffusé Pornocratie. - L'industrie pornographique en perdition? - Ces sites proposent à des mineurs de regarder du contenu adulte. - (a ressemble pas du tout à une entreprise pour adultes. - Ovidie vous dévoile le côté obscur du business du X. - Les gens sont devenus fous. <...
Victor Robert Le grand journal, la suite du 18 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 18 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 18 janvier
...Il pouvait arriver sur un plateau et dire qu'il avait couché avec des milliers de femmes. Si une femme disait ça, ce serait la dernière des serpillières. Elsa Zylberstein: je suis marraine d'une association qui met en garde sur les dangers d'Internet et de la violence. On aura tout notre quart d'heure de notoriété comme disait Andy Warhol.

Victor Robert

: elle aussi est accro aux réseaux sociaux. -C'était bien, cette soirée. J'y vais. Tu veux pas rentrer avec moi? - Non. - (a dépasse. - Pourquoi t'es pas partie avec lui - Il revient pas avec ma carte. - Le mec est trop fort. - Il me fait craquer. - Je te mets sur haut-parleur. J'ai un mal de tête... -Tu es souv...
Victor Robert Le grand journal, la suite du 18 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 18 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 18 janvier
...fic plus ils peuvent vendre la pub cher. Les producteurs à l'ancienne ont été complètement dépassés par cette situation. La boîte était domiciliée dans le monde entier. On ne sait pas qui se trouve derrière ces boîtes-là. Ily a des journalistes allemands qui ont essayé de tracer la piste de l'argent. Ils se sont retrouvés face à un

Victor Robert

: Ily a la mafia Ovidie: on parle même d'un milliardaire qui avait une équipe de foot... André Manoukian: Donald Trump? Ovidie: si ça se trouve! Vous parliez de héros. Tous ces gens-là sont bien planqués.

Victor Robert

: un héros, un vrai, Ben Affleck. -On n'en a vu, des choses, ces derniers jours...

Ce qu'on a dit sur André Manoukian

André Manoukian Le grand journal, la suite du 18 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 18 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 18 janvier
...-Ce type de Tube...

André Manoukian

: c'est les plates-formes Youporn -Ils ont inventé un nouveau modèle économique. Ils génèrent du trafic pour avoir du contenu publicitaire. Ce qu'on a connu avant avec les cassettes vidéo, c'est fini. Il n'y a même plus de bandeaux " j'ai plus de 18 ans".

André Manoukian

: ça dit quelque chose de terrifiant....
André Manoukian Le grand journal, la suite du 18 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 18 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 18 janvier
...qu'aucun producteur sérieux n'aurait osé leur proposer il y a quelques années. Ily a une escalade dans la violence extrêmement rapide. Victor Robert: l'inacceptable est devenu acceptable quotidiennement. Ovidie: Ily a une incitation à des rapports violents. Si c'était codifié, pourquoi pas. Mais c'est le tout venant. C'est la norme.

André Manoukian

: On a eu Rocco ici. Il nous disait qu'il était le premier à avoir donné des baffes. Cette surenchère ne lui posait pas de problème. -Une des femmes parle de lui comme d'un homme violent. Ovidie: Oui. Le terme héros est intéressant. J'ai pas vu le film.

André Manoukian

: il parle de sa tragédie. C'est presq...
André Manoukian Le grand journal, la suite du 18 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 18 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 18 janvier
...situation. La boîte était domiciliée dans le monde entier. On ne sait pas qui se trouve derrière ces boîtes-là. Ily a des journalistes allemands qui ont essayé de tracer la piste de l'argent. Ils se sont retrouvés face à un Victor Robert: Ily a la mafia Ovidie: on parle même d'un milliardaire qui avait une équipe de foot...

André Manoukian

: Donald Trump? Ovidie: si ça se trouve! Vous parliez de héros. Tous ces gens-là sont bien planqués. Victor Robert: un héros, un vrai, Ben Affleck. -On n'en a vu, des choses, ces derniers jours. Un gros 4X4 qui transporte - Il est allé à l'avant-première de son nouveau film. - Vous avez l'air tellement...

Ce qu'on a dit sur Elsa Zylberstein

Elsa Zylberstein Le grand journal, la suite du 18 janvier Elsa Zylberstein Le grand journal, la suite du 18 janvier Elsa Zylberstein Le grand journal, la suite du 18 janvier
...tragédie. C'est presque comme une pénitence qu'il s'inflige. Ovidie: C'est intéressant, le traitement médiatique. Quand il arrivait sur les plateaux, ily avait une grande admiration. Il pouvait arriver sur un plateau et dire qu'il avait couché avec des milliers de femmes. Si une femme disait ça, ce serait la dernière des serpillières.

Elsa Zylberstein

: je suis marraine d'une association qui met en garde sur les dangers d'Internet et de la violence. On aura tout notre quart d'heure de notoriété comme disait Andy Warhol. Victor Robert: elle aussi est accro aux réseaux sociaux. -C'était bien, cette soirée. J'y vais. Tu veux pas rentrer avec moi? - Non. - (a dépas...
Elsa Zylberstein Le grand journal, la suite du 18 janvier Elsa Zylberstein Le grand journal, la suite du 18 janvier Elsa Zylberstein Le grand journal, la suite du 18 janvier
...e François. Le public est ravi. L'hologramme de Mike Brandt a un gros paquet. -C'est super bien. - Les artistes ne meurentjamais. Comme nos handballeurs. Le mondial parfait des Bleus continue. Ils s'entraînent à d'autres trucs. Natation, jonglage... Victor Robert: le feuilleton de nos handballeurs français. Merci,

Elsa Zylberstein

. Le film est en salle depuis ce matin. Ovidie, Pornocratie. Vous allez faire d'autres films. Ovidie: C'était pas mon premier documentaire. Ily en a d'autres en cours. -C'est ce soir sur Canal. On se retrouve très bientôt. Vous allez chez Cyril. Tout de suite, le Petitjournal. Sous-titrage live: BLUE E...

Ce qu'on a dit sur Donald Trump

Donald Trump Le grand journal, la suite du 18 janvier Donald Trump Le grand journal, la suite du 18 janvier Donald Trump Le grand journal, la suite du 18 janvier
...La boîte était domiciliée dans le monde entier. On ne sait pas qui se trouve derrière ces boîtes-là. Ily a des journalistes allemands qui ont essayé de tracer la piste de l'argent. Ils se sont retrouvés face à un Victor Robert: Ily a la mafia Ovidie: on parle même d'un milliardaire qui avait une équipe de foot... André Manoukian:

Donald Trump

? Ovidie: si ça se trouve! Vous parliez de héros. Tous ces gens-là sont bien planqués. Victor Robert: un héros, un vrai, Ben Affleck. -On n'en a vu, des choses, ces derniers jours. Un gros 4X4 qui transporte - Il est allé à l'avant-première de son nouveau film. - Vous avez l'air tellement joyeux. -Pa...

Ce qu'on a dit sur Ben Affleck

Ben Affleck Le grand journal, la suite du 18 janvier Ben Affleck Le grand journal, la suite du 18 janvier Ben Affleck Le grand journal, la suite du 18 janvier
...Vous parliez de héros. Tous ces gens-là sont bien planqués. Victor Robert: un héros, un vrai,

Ben Affleck

. -On n'en a vu, des choses, ces derniers jours. Un gros 4X4 qui transporte - Il est allé à l'avant-première de son nouveau film. - Vous avez l'air tellement joyeux. -Patrick Bruel était très content de nous voir. - Depuis Toy Story, j'avais pas eu cette émotion. -Il y a même Scal'Iett Johansson. - (a doit...

Ce qu'on a dit sur Zimbabwe

Zimbabwe Le grand journal, la suite du 18 janvier Zimbabwe Le grand journal, la suite du 18 janvier Zimbabwe Le grand journal, la suite du 18 janvier
...fleck. -On n'en a vu, des choses, ces derniers jours. Un gros 4X4 qui transporte - Il est allé à l'avant-première de son nouveau film. - Vous avez l'air tellement joyeux. -Patrick Bruel était très content de nous voir. - Depuis Toy Story, j'avais pas eu cette émotion. -Il y a même Scal'Iett Johansson. - (a doit être le PIB du

Zimbabwe

. -Demandons-lui quel est son rôle. - Je joue Rosita. La maman cochonne. - Retour vers le futur avec Claude François. Le public est ravi. L'hologramme de Mike Brandt a un gros paquet. -C'est super bien. - Les artistes ne meurentjamais. Comme nos handballeurs. Le mondial parfait des Bleus continue....

LE GRAND JOURNAL, LA SUITE DU 17 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Victor Robert

Victor Robert Le grand journal, la suite du 17 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 17 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 17 janvier
...Générique.

Victor Robert

: De retour dans le Grand Journal. Avec Lambert Wilson, Monsieur le - La marque du président c'est de ne pas rater les génies de demain. Ce serait fâcheux de laisser passer des génies. S'ils n'ont pas été dans ma sélection... Ily a eu des gens incroyables. - (a vous est déjà arrivé de passer à côté d'un génie? -J'ai déjà donné tous les prix au même film. C'était la seule délégation qui n'était pas représentée. Il faut aussi étaler ses récompenses. Quand on est président d'un jury, on subit une pression. J'ai toujours été dans des jurys ou les gens étaient assez unanimes. A Cannes, on a déjà donné un prix à un film qui n'a pas eu de carrière, mais tant pis. -J'ai fait pareil, on a donné un prix à un film incroyable. Il n'est jamais sorti. - Sur un film à Cannes, c'était la première fois que j'ai vu des gens siffler en dormant. Victor Robert: vous pensez que c'est plus dur pour les jeunes qui débutent?...
Victor Robert Le grand journal, la suite du 17 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 17 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 17 janvier
...pression. J'ai toujours été dans des jurys ou les gens étaient assez unanimes. A Cannes, on a déjà donné un prix à un film qui n'a pas eu de carrière, mais tant pis. -J'ai fait pareil, on a donné un prix à un film incroyable. Il n'est jamais sorti. - Sur un film à Cannes, c'était la première fois que j'ai vu des gens siffler en dormant.

Victor Robert

: vous pensez que c'est plus dur pour les jeunes qui débutent? - J'ai l'impression que c'est plus facile d'une manière générale de faire son premier film. On est un pays qui subventionne la création. Le 2e film c'est l'épreuve. Ily a une sorte de confiance accordée au primo réalisateur. - Aujourd'hui, on peut faire un...
Victor Robert Le grand journal, la suite du 17 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 17 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 17 janvier
...température dans leur pays. Alice Darfeuille: Vous dites que ce qui est important c'est d'entendre un scénario lu. Avoir un acteur qui lit votre scénario sans interruption. Les faiblesses de l'écriture apparaissent quand on lit devant un C'est une chose qu'on devrait faire film par film. J'ai fait ça à Angers. C'était extraordinaire.

Victor Robert

: exercice sévère. Vous reprenez aussi la tournée où il sonne. Wilson. Pourquoi Yves Montand? -J'adore. Il a laissé une oeuvre qui est celle de ses choix musicaux. On a la même tessiture. Il a laissé derrière lui des oeuvres extraordinaires. Dans le spectacle, on raconte sa vie. C'est un spectacle de théâre plus...

Ce qu'on a dit sur André Manoukian

André Manoukian Le grand journal, la suite du 17 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 17 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 17 janvier
...- J'ai l'impression que c'est plus facile d'une manière générale de faire son premier film. On est un pays qui subventionne la création. Le 2e film c'est l'épreuve. Ily a une sorte de confiance accordée au primo réalisateur. - Aujourd'hui, on peut faire un film avec un appreil photo.beaucoup de gens s'y essayent.

André Manoukian

: est-ce que ça dit des choses sur l'Europe? -Je pourrai vous répondre dans une dizaine de jours. Je pense que les gens prennent la température dans leur pays. Alice Darfeuille: Vous dites que ce qui est important c'est d'entendre un scénario lu. Avoir un acteur qui lit votre scénario sans interruption. Les faiblesses d...
André Manoukian Le grand journal, la suite du 17 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 17 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 17 janvier
...un tour de chant. On raconte Yves Montand. En 30 chansons et 17 textes. L'idée de départ c'est parce que c'est un rêve d'assimilation par le dépassement de soi-même. Son père allait au cours du soir de français pour s'élever. -Nous étions quelques bons copains. On était tous amoureux d'elle. On se sentait pousser des ailes. A bicyclette.

André Manoukian

: il faut le faire, Vous le faites très bien. C'est pas dans l'imitation. - Je sais pas imiter. (a fait 15 fois qu'on l'a fait. Même les fans sont surpris par la teneur du spectacle. Il n'y a pas d'imitation. - T'es célibataire? - J'ai quelqu'un. -T'es fidèle? Ou des fois tu t'en On pourrait bosser ensemble. -Pourq...

Ce qu'on a dit sur Yves Montand

Yves Montand Le grand journal, la suite du 17 janvier Yves Montand Le grand journal, la suite du 17 janvier Yves Montand Le grand journal, la suite du 17 janvier
...un scénario lu. Avoir un acteur qui lit votre scénario sans interruption. Les faiblesses de l'écriture apparaissent quand on lit devant un C'est une chose qu'on devrait faire film par film. J'ai fait ça à Angers. C'était extraordinaire. Victor Robert: exercice sévère. Vous reprenez aussi la tournée où il sonne. Wilson. Pourquoi

Yves Montand

? -J'adore. Il a laissé une oeuvre qui est celle de ses choix musicaux. On a la même tessiture. Il a laissé derrière lui des oeuvres extraordinaires. Dans le spectacle, on raconte sa vie. C'est un spectacle de théâre plus qu'un tour de chant. On raconte

Yves Montand

. En 30 chansons et 17 textes. L'idée d...

Ce qu'on a dit sur Ukraine

Ukraine Le grand journal, la suite du 17 janvier Ukraine Le grand journal, la suite du 17 janvier Ukraine Le grand journal, la suite du 17 janvier
...-Je dois faire Danse avec les En

Ukraine

. -Et dans un an? -Un Uber. C'est toi qui conduis. Victor Robert: pour être complets, un peu de littérature. -Je sais que vous êtes des amateurs de littérature. Direction les Etats-Unis. J'ai été fasciné par ce grand entretien. Il prend pour angle les livres et le sens de la littérature. Il cite plusieurs livres. Le premier est sur l'engagement et le 29 sur l'imaginaire. On retrouve ce goût pour les histoires. A mon avis, ce n'est pas innocent. Raconter des histoires, ce n'est pas mentir. C'est créer une communauté. Il n'est question que de grandir, partager et se rassembler. Je vous offre "les furies". C'est l'histoire d'un mariage qui a l'air parfait. Evidemment, c'est plus compliqué. -Génial....

LE GRAND JOURNAL, LA SUITE DU 16 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Victor Robert

Victor Robert Le grand journal, la suite du 16 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 16 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 16 janvier
...C'est très bon.

Victor Robert

: De retour dans le Grand Journal. Je suis toujours avec mes invités. -Vincent vient de me dire que quand il étaitjeune il était amoureux de

Victor Robert

: Je vous demande de l'accueillir, Daphné Roulier. -Bonsoir. -T'es marié? Je dis bonjour à mes camarades. Bonjour à tous.

Victor Robert

: tu vas nous pa...
Victor Robert Le grand journal, la suite du 16 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 16 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 16 janvier
...Paris.. On t'encule.. La bonne mère est une salope"

Victor Robert

: bravo à e ux. André Manoukian: ténor parfois frisant le contre-ténor.

Victor Robert

: J -4 avant l'investiture de Donald Dans l'effet papillon, on va voir ce qu'on ne voit pas ailleurs. Vous avez enquêté sur un mouvement Cet homme ne cache pas sa joie. Il a fondé un fonds in qui allait devenir le magazine Vice....
Victor Robert Le grand journal, la suite du 16 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 16 janvier Victor Robert Le grand journal, la suite du 16 janvier
...de coeur, vous êtes débiles. Victor Robert: ily en a beaucoup comme ça. -Le combat continu. “continue. -C'est l'extrême droite qui rentre dans le bureau ovale. Il faut se rendre compte de ce qui est en train de se produire. Dans 3 jours, elle sera à l'oreille de Donald Trump. L'un de ses représentants a même été élu conseiller.

Victor Robert

: vous êtes aussi allés au Brésil. Vous avez rencontré le maire de Sao Paulo. -Il se retrouve à la télévision brésilienne dans une copie de l'émission où apparaissait Donald Trump précédemment. -Vous devriez avoir honte. Vous êtes virés.

Victor Robert

: personnage incroyable. - C'est le copié coller de Donald...

Ce qu'on a dit sur André Manoukian

André Manoukian Le grand journal, la suite du 16 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 16 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 16 janvier
...Paris.. On t'encule.. La bonne mère est une salope" Victor Robert: bravo à e ux.

André Manoukian

: ténor parfois frisant le contre-ténor. Victor Robert: J -4 avant l'investiture de Donald Dans l'effet papillon, on va voir ce qu'on ne voit pas ailleurs. Vous avez enquêté sur un mouvement Cet homme ne cache pas sa joie. Il a fondé un fonds in qui allait devenir le magazine Vice. - Si vous croyez que l'immigration n'e...
André Manoukian Le grand journal, la suite du 16 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 16 janvier André Manoukian Le grand journal, la suite du 16 janvier
...-Oui.

André Manoukian

: ily a des choses effrayantes qu'on apprend. L'alliance entre une juive extrémiste et des néonazis. On a l'impression d'êre dans un monde post apocalyptique. Est-ce que ce n'est pas presque culturel? A force de regarder de la science-fiction... -Je ne sais pas. Ily a une certitude, c'est que un Américain sur 2 ne...

Ce qu'on a dit sur Daphné Roulier

Daphné Roulier Le grand journal, la suite du 16 janvier Daphné Roulier Le grand journal, la suite du 16 janvier Daphné Roulier Le grand journal, la suite du 16 janvier
...C'est très bon. Victor Robert: De retour dans le Grand Journal. Je suis toujours avec mes invités. -Vincent vient de me dire que quand il étaitjeune il était amoureux de Victor Robert: Je vous demande de l'accueillir,

Daphné Roulier

. -Bonsoir. -T'es marié? Je dis bonjour à mes camarades. Bonjour à tous. Victor Robert: tu vas nous parler du Donald Trump brésilien. Et des amis encombrants du président américain. Ce sera diffusé ce soir à 23 heures dans l'effet papillon. Nous allons d'abord retrouver le Canalbus à Marseille. Les plus beaux c...

Ce qu'on a dit sur Augustin Trapenard

Augustin Trapenard Le grand journal, la suite du 16 janvier Augustin Trapenard Le grand journal, la suite du 16 janvier Augustin Trapenard Le grand journal, la suite du 16 janvier
...-Je pense qu'il peut beaucoup. Victor Robert: On regardera déjà 23 heures l'effet papillon. Merci d'être venu. Un peu de littérature à présent.

Augustin Trapenard

: un très court roman. C'est un écrivain marocain. Il a une écriture très singulière, très sulfureuse. Il a reçu le prix de Flore ily a 6 Ce livre, c'est sans doute son plus beau. C'est par celui-ci qu'il faut commencer si on veut découvrir son oeuvre. C'est un roman épistolaire. Il écrit à sa mère, qui est mort...

Ce qu'on a dit sur Elsa Zylberstein

Elsa Zylberstein Le grand journal, la suite du 16 janvier Elsa Zylberstein Le grand journal, la suite du 16 janvier Elsa Zylberstein Le grand journal, la suite du 16 janvier
...st un roman épistolaire. Il écrit à sa mère, qui est morte. Il écrit à celui qu'il a aim,é. C'est un livre sur l'impossibilité du dialogue. Il est nourri de l'histoire politique chargée entre le Maroc et France. Une citation. C'est aux éditions du Seuil. Victor Robert: pendant ce temps, on regarde le super bien. -Du monde, beaucoup.

Elsa Zylberstein

, Gaspard Noé, Claude Lelouch... Même Catherine Deneuve. On peut encore le dire. On a jusqu'aux 31. “au. Et Martin Scorsese était venu présenter son nouveau film. Il parle de 2 jésuites à la recherche du spirituel. Qu'est-ce que l'effet Scorsese? Tout le monde fait la queue pour en une photo avec lui. On est...

Ce qu'on a dit sur Japon

Japon Le grand journal, la suite du 16 janvier Japon Le grand journal, la suite du 16 janvier Japon Le grand journal, la suite du 16 janvier
...Tout le monde fait la queue pour en une photo avec lui. On est admiratif devant sa persévérance. Coriace. 3e effet, il est accueilli comme un chef d'Etat. Si c'était vrai... Au moins, il rigole. Pour l'instant. Le mondial de handbaIl n'en finit plus de continuer. Vendredi, match contre le

Japon

. (a commence par un bol d'air en Direction la salle et les vestiaires. Câlin viril. Samedi, entrainement. “Tire. -Et tout le monde a fait une partie de marelle. Trouvez ça léger? (a mérite bien une double ration pour tout le monde. Continuez. -Nous sommes tous derrière les handballeurs français....
Japon Le grand journal, la suite du 16 janvier Japon Le grand journal, la suite du 16 janvier Japon Le grand journal, la suite du 16 janvier
...(a mérite bien une double ration pour tout le monde. Continuez. -Nous sommes tous derrière les handballeurs français. Merci. Je vous trouve extraordinaire avec Sara Forestier. Victor Robert: je signale aussi que Aïssa et les membres du jury du “est membre du jury d'un festival. A demain. Sous-titrage live: BLUE ELEMENTS. Musique asiatique -Avec le kit sushi Tanoshi, j'ajoute du poisson cru, il n'y a qu'à rouler, couper, c'est prêt. Tanoshi, le

Japon

vous sourit....

Ce qu'on a dit sur Saint-Pétersbourg

Saint-Pétersbourg Le grand journal, la suite du 16 janvier Saint-Pétersbourg Le grand journal, la suite du 16 janvier Saint-Pétersbourg Le grand journal, la suite du 16 janvier
.... Donald Trump considère que le parapluie militaire américain, héritage de la guerre froide, ne sera plus automatique. Les pays qui voudront en bénéficier devront mettre au pot commun. Les pays baltes, qui sont adossés à la Russie, sont inquiets. Donald Trump a dit qu'il ne voulait pas provoquer une 39 guerre mondiale pour la banlieue de

Saint-Pétersbourg

. Les gens se préparent. - Est-ce qu'il peut faire tout ce qu'il dit? -Je pense qu'il peut beaucoup. Victor Robert: On regardera déjà 23 heures l'effet papillon. Merci d'être venu. Un peu de littérature à présent. Augustin Trapenard: un très court roman. C'est un écrivain marocain. Il a une écriture très singuliè...

Ce qu'on a dit sur Sao Paulo

Sao Paulo Le grand journal, la suite du 16 janvier Sao Paulo Le grand journal, la suite du 16 janvier Sao Paulo Le grand journal, la suite du 16 janvier
...-Le combat continu. “continue. -C'est l'extrême droite qui rentre dans le bureau ovale. Il faut se rendre compte de ce qui est en train de se produire. Dans 3 jours, elle sera à l'oreille de Donald Trump. L'un de ses représentants a même été élu conseiller. Victor Robert: vous êtes aussi allés au Brésil. Vous avez rencontré le maire de

Sao Paulo

. -Il se retrouve à la télévision brésilienne dans une copie de l'émission où apparaissait Donald Trump précédemment. -Vous devriez avoir honte. Vous êtes virés. Victor Robert: personnage incroyable. - C'est le copié coller de Donald Il a le même cursus, c'est un fils Son père a été exilé au moment de la dictature....