Tout près du grand requin blanc

voir tous les liens utiles

Et les observer hors des cages.
-Ce n'est pas de l'inconscience, ..mais le résultat d'années de recherches. Tout a débuté en 1990, lorsque, pour la 1re fois, ..Mike a rencontré par hasard un requin blanc.
-La 1re fois que j'ai croisé un grand blanc, ..j‘observais une faille. Quelqu'un a brusquement éteint la lumière.. ..et ce gros requin s'est approché, a tourné autour de moi.. ..et s'est éloigné.
-A l'époque, Mike ignore tout des requins. Il imagine qu'ils attaquent dès qu'ils voient une proie.
-Je suis allé voir un scientifique travaillant par ici et lui ai dit.. ..que j'avais vu un requin. Il m'a dit "si tu en as vu un, "..1OO t'ont repéré".
-Mike n'en revient pas. Nager avec les requins n'a pas fait nécessairement de lui une proie. Cette révélation va bouleverser sa vie.
-Mike vit à Gansbaai, un petit port de pêche. Mais il a passé son enfance dans une ferme à l'intérieur des terres. A son arrivée ici, à 20 ans, il a commence a pratiquer la plongée.
Ainsi, il a pénétré l'univers des plus gros requins qui existent.
Les rencontres ont été rares, mais palpitantes.
-Ils ont une façon bien à eux de vous faire vous sentir tout petit.
-Leur comportement ne correspond pas à ce qu'il imaginait. Ils ne s'attardent jamais plus que quelques secondes, ..comme s'ils avaient peur de lui, ..ce qui pique la curiosité de Mike. Paradoxalement, ..il n'a jamais vu le film qui a valu aux requins.. ..leur redoutable réputation.
-Je n'ai pas vu "Les dents de la mer" quand j'étais jeune. C'était agréable de pouvoir entrer dans l'eau sans ressentir. ..cette peur arbitraire et de faire peu à peu connaissance avec eux.
-Au début, Mike ignore même que ces requins sont des grands blancs.
-Je ne les connaissais pas sous ce nom. Ici, ce sont les "requins tommy".
-Quel que soit leur nom, Mike est surpris parle nombre de visiteurs, ..qui viennent à Gansbaai pour les voir. En 1994, ..quand le pays s'ouvre au tourisme,
..
Mike trouve un nouveau job de capitaine. ..sur un bateau équipe d'une cage pour observer les requins. Lors des sorties en mer, on jette a l'eau un appât puissant. ..pour les attirer. Le grand blanc est le requin qui a l'odorat le plus développe. Il ne tarde pas à remonter la trace jusqu'au bateau. C'est un travail idéal pour un amoureux de la mer. Alors qu'il passe plusieurs heures parjour en compagnie des requins, ..Mike tombe sous le charme et découvre leur véritable identité.
-Lors de ma 1re sortie en mer avec ce bateau, j'ai découvert. ..que le grand blanc était le requin tommy. Je jouais avec 4 tommy à l'arrière du bateau, ..en attendant l'arrivée d'un grand blanc.. ..que j'imaginais très différent : grand et tout blanc ! Le patron est arrivé en criant "des requins blancs !" Je lui ai demandé "ah bon ? où ça ?" Il rigole.
-J'ai réalise que requin blanc
-Les requins tommy doivent leur nom à une sombre histoire. Elle s'est déroulée ici,
à Gansbaai, ..à proximité de cet affleurement rocheux, appelé Danger Point. De nombreux naufrages ont eu lieu ici. Les marins préfèrent l'éviter. A1 km du rivage.. ..se trouve un récif qui affleure à 2 m de la surface.. ..et ne figure pas sur les cartes. Il porte le nom de Birkenhead Rock. On ne peut le repérer que lorsque la houle passe à proximité. Une vague qui se brise signale sa présence.
-C'est Ià-bas, où les vagues se cassent, ..que s'est produit ce fameux naufrage.
-Février 1852. Un bateau de transport de troupes britanniques, le Birkenhead, ..navigue dans cette zone. Il n'y a pas la moindre houle. Une mer d'huile dissimule le récif. A bord, plus de 600 personnes. Surtout des soldats, des tommies, ..en route pour le front. Le navire fonce droit sur l'écueil. Bruits d'ambiance à bord.
-Le Birkenhead n'a que 3 chaloupes de sauvetage. Le capitaine annonce qu'il faut quitter le navire. Le colonel ordonne aux soldats de rester sur le pont et fait monter..
..
la trentaine de femmes et d'enfants dans les chaloupes. Les tommies savent qu'il leur demande de se sacrifier. Ils obéissent à l'ordre donné. L‘avarie est très sérieuse. Le navire coule en seulement 20 mn. Ce jour-la naît l'adage "les femmes et les enfants d'abord". Plus de 400 soldats périssent. Les survivants raconte que la plupart ont été dévorés. ..par les requins. "La mer était couverte de corps qui se debattaient". "Les cris et les hurlements de douleur étaient abominables". "ll y avait des centaines de requins tout autour de nous". "Beaucoup sont morts". "Les eaux étaient rouges de sang". Ainsi, le requin mangeur de soldats a été baptise le "requin tommy". La légende était née. On ignore le nombre exact de soldats tués par les requins. Lors de recherches, Mike apprend que la plupart d'entre eux.. ..sont morts de froid et d‘épuisement.. ..alors qu'ils tentaient de gagner le rivage. On ne survit pas longtemps dans ces eaux glacées.
Plus de 2 000 navires se sont échoués le long de cette côte, ..tant les flots y sont hostiles.
Même si le rôle joué ..lors du naufrage du Birkenhead est exagéré, Mike attend 4 ans.. ..avant d'oser se mettre à l'eau en leur présence. Il sait que sous l'effet de l'appât ils cherchent à se nourrir. Ce n'est pas le moment d'aller nager avec eux. En les observant du bateau, il se familiarise avec leur comportement. S'il veut en savoir plus, il doit plonger.
-Aucun livre n'apprend ça. Il faut se mettre à l'eau et voir ce qui se passe.
-Attirés par les appâts, ..les requins restent longtemps autour de Mike. Il peut ainsi les étudier de près. Il remarque un détail capital. Les requins répondent à ses mouvements.. ..et à la position de son corps. Après plusieurs plongées, Mike comprend.. ..que pour nager avec un grand blanc, il faut penser comme lui.
-Lorsque je me mets à l'eau, je veux que les requins me voient.. ..comme un autre prédateur.
-Le requin ne communique pas à l'aide de sons.
Il utilise certains mouvements pour signaler ses intentions. Mike fait pareil. C'est sa principale découverte. Il a trouvé le moyen de communiquer avec les requins. Afin qu'il le remarque, il se met en boule pour se faire plus petit. Cette 1re étape permet d'apaiser la méfiance naturelle du prédateur. Comme dans une partie d'échecs, ..Mike doit décrypter et anticiper le comportement de l'animal, ..sans commettre la moindre erreur. Le requin aussi observe Mike.
-Si le requin se rapproche, je me déploie. Il comprend que je n'aime pas qu'il soit si près de moi.
-Pour attirer l'attention du grand blanc, Mike s'éloigne de lui.
-Si on s'enfuit face à un prédateur, on devient une proie. Si je veux qu'il reste près de moi, je m'éloigne de lui.. ..et il va se rapprocher de plus en plus, ..comme un chaton avec une balle.
-ll doit empêcher le requin de trop s'approcher, ..ce qui pourrait déclencher une attaque.
-Je défends mon espace personnel. C'est une attitude que les requins comprennent.
-L‘arrivée d'un 2e requin complique la situation. Mike est prudent et garde les deux squales à l'oeil. Les requins sont d'humeurs différentes. ..et celui-ci aimerait mordre. Sa gueule grande ouverte est un signe très net d'agression. Mike doit être attentif au moindre mouvement du requin. sa vie en dépend. Lorsque l'un des grands blancs devient trop menaçant, ..il passe à l'action en plongeant sous lui. C'est une position de pouvoir que les requins utilisent. ..pour attaquer leurs proies en surface.
-Quand un animal veut prendre l'avantage, il plonge. Le mieux à faire est de plonger avec lui. Ainsi, s'il vous encercle et s'aligne sur vous, ..VOUS restez SON niveau.
-Le requin déteste que son ventre soit expose à un autre prédateur.
-Une fois que vous êtes dans la même position de pouvoir que lui, ..vous êtes en terrain neutre.
-Bien qu'il ait contrecarré
les déplacements du requin, ..
Mike sait qu'il est temps de sortir de l'eau. Il ne veut pas courir de risques inconsidérês. A ce jour, Mike est l'homme qui a passé.. ..le plus de temps dans l'eau avec de grands requins blancs. Mais cet animal garde encore de nombreux secrets. Et Mike est bien décidé à les décrypter. Il compte sur sa connaissance unique du grand prédateuL. ..pour mieux comprendre son univers.
-Oh ! Rires.
-J'ai vu des requins bondir des centaines et des centaines de fois, ..je suis toujours bluffé par ce spectacle. Une telle puissance dans un laps de temps si court est inimaginable.
-Rien n'égale le bond du grand blanc. Il se propulse hors de l'eau à plus de 50 km/h. Mais ce que l'on observe en surface n'est que le sommet de l'iceberg. On ignore ce qui se passe sous l'eau. Personne n'a encore assiste a la phase sous-marine de l'attaque. Mais Mike est-il prêt à s'enfoncer plus profondément. ..dans le territoire du requin ?
Il veut tenter le coup.
-Je veux passer a l'étape suivante, nager a leurs côtes pendant.. ..qu'il chassent, pour voir ce qu'ils font avant de bondir.
-Le défi est de taille. Il va exiger une préparation minutieuse. Mike ne doit rien laisser au hasard. Il doit d'abord connaître les habitudes alimentaires du squale. Savoir ce qu'il mange, où il chasse.. ..et comment il s'adapte aux changements de saisons.
-Le 1er problème d'un prédateur marin, c'est de s'alimenter. Il est toujours à proximité de sa nourriture.
-Le grand blanc chasse où les eaux froides de l'Atlantique.. ..rencontrent celles, plus chaudes, de l'océan Indien. Ce biotope riche en substances nutritives attire.. ..de nombreux bancs de poissons qui attirent, à leur tour, ..une multitude de prédateurs. Le grand blanc trône au sommet de cette chaîne alimentaire. Il se nourrit principalement de poissons, phoques, calmars, ..voire d'autres requins. Ce prédateur se déplace sans cesse
et parcourt des centaines de km..
..en quête de nourriture. L'animal vit au rythme de la nature et Mike doit faire de même. Chaque année, en juin, au début de l'hiver austral, ..des jets de vapeur jaillissent à la surface de l'eau. Ce souffle en forme de V trahit la présence. ..d'un mammifère impressionnant, ..la baleine franche australe. Ces énormes créatures atteignent 18 m de long, ..et pèsent jusqu'à 80 t. Elles sont 40 fois plus grosses que les plus grands requins blancs. Pourtant, Mike a découvert qu'elles figurent aussi à leur menu. Les baleines viennent souvent se mettre à l‘abri.. ..dans les baies peu profondes.
-On dirait une mère et ses deux petits.
-Ce nouveau-né est une proie facile pour un grand blanc. Sa mère ne le laisse pas s'éloigner. Mais les baleines franches sont curieuses. Mike tente de les attirer près du bateau.
-Elles nous regardent. Attention ! Ce sont toujours les petits qui s'approchent du bateau. Ils adorent jouer
et faire des bêtises ! C'est le meilleur échange que j'aie connu. Hé ! Un souffle de baleine ! Vous voyez, elles vont se saluer. C'est incroyable la façon dont elles se retrouvent.. ..et créent des liens.
-Les baleines adultes sont trop grosses pour être attaquées, ..mais parfois l'une d'elles meurt dans la baie. L'odeur de la charogne attire alors des douzaines de requins. Pour les grands blancs, ..obligès de chasser pour se nourrir, “c'est une occasion inestimable.
-Ce qu'il recherche sur une carcasse de baleine, ..c‘est le lard, excellente source d'énergie.
-Le lard de baleine est si énergétique. ..que les requins n'auront plus a se nourrir pendant des semaines. On peut rarement observer un grand blanc en train de manger. Il plante dans les chairs les dents pointues de sa mâchoire inférieure, ..et les tranche avec celles de sa mâchoire supérieure. Il n'y a pas de conflit. Les prédateurs se nourrissent à tour de rôle.
-Ils ont une discipline presque
militaire. Il y avait 21 requins.
Ils ont commencé par établir une hiérarchie. Le 1er s'est nourri puis a cédé la place au suivant et ainsi de suite. Quand un requin s'attaquait a la tête, un autre allait a la queue. Il n'y avait pas la moindre compétition entre eux.
-Devant l'ordre et la tranquillité. ..qui règnent entre les requins, il n'hésite pas à se mettre à l'eau. L'odeur d'huile de baleine a tout imprégné, y compris Mike. Les squales ne Pattaquent pas.
-Les requins s'approchaient, me regardaient, me tournaient autour.. ..et se nourrissaient sur la carcasse de la baleine. Tant que je ne les derangeais pas, ils acceptaient ma présence.
-Mike a découvert que les requins font la différence. ..entre leur nourriture et lui. Que se passera-t-il lorsqu'ils chasseront des proies vivantes ? Dans les eaux de la région de Gansbaai, ..les otaries à fourrure du Cap prospèrent. Elles ont établi leur colonie sur un îlot rocheux : Geyser Rock.
De là, elles peuvent s'élancer vers le large pour pêcher.
Elles constituent pour les requins une source de lard inépuisable. Voici l'un des principaux terrains de chasse du grand blanc.
-La zone dans laquelle on se trouve est unique. Là, il y a geyser Rock, sur lequel vivent 60 000 otaries à fourrure. Elles sont l'une des proies préférées du grand blanc, ..mais aussi une des plus dures à attraper. De l'autre côté se trouve l‘lle d‘Ailleurs, ..une réserve ornithologique. Entre les deux, il y a un bras de mer appelé "Shark Alley", ..l'allée des requins, parce que.. ..c‘est là qu'ils viennent patrouiller.
-Les courants transportent l‘odeur.. ..et signalent la présence des otaries. Deux requins blancs sont même venus d'Australie pour chasser ici. Mais les otaries du Cap ne sont pas.. ..des proies faciles. Les adultes sont fortes et courageuses. Depuis toujours, ces deux animaux dépendent l'un de l'autre. Les requins permettent de rester
saine à la population d'otaries.
Une otarie trop faible ou inattentive.. ..nourrit les grands blancs. Au début de l'été, les otaries s'installent sur l’îIot.. ..pour s'accoupler et.. ..donner naissance à leurs petits. Le cycle dont dépendent les requins.. ..se poursuit. Très vite, la plupart des femelles ont mis leurs petits au monde. la plage se met à grouiller d'une multitude de bébés tout noirs. Les petites otaries dodues sont un mets de choix pour les requins. Ces bébés qui passeront la majeure partie de leur vie dans l'eau.. ..ne savent pas encore nager. Dans 6 mois, lorsque l'hiver débutera, ..les jeunes otaries seront prêtes à rejoindre les adultes dans l'eau. Les requins seront au rendez-vous. Les grands requins blancs peuvent vivre jusqu'à 40 ans. Durant leur vie, ils acquièrent une connaissance parfaite.. ..de nombreux territoires de chasse. En été, dans la région de Gansbaai, ..les requins se rapprochent du rivage pour se nourrir de poissons.
Mike les suit de près.
-Vous voyez comment ils viennent dans les eaux peu profondes. Regardez, il y en a un juste là. L'inconvénient, c'est qu'ils vont si près de la côte.. ..que le bateau ne peut pas les suivre. Celui-là est sorti de la faille. Il chasse tout près du rivage. J'ai observé des requins dans 1 m de profondeur. Une fois, j'ai vu un animal de plus de 4 m de long dans 1, 50 m d'eau. Il tournait, faisait ses trucs de requin...
-Le problème, lorsque les requins nagent si près du rivage, ..c‘est qu'ils côtoient les baigneurs. Mais bien que hommes et requins se partagent cette plage, ..jamais personne n'a été attaqué. Mike pense savoir pourquoi.
-C'est parce qu'ils chassent d'une manière différente. Ici, les requins cherchent raies pastenague et.. ..autres gros poissons qui vivent sur le sable. Leur attention.. ..est attirée vers le fond. Quand ils se cognent contre un homme, “c'est plutôt "pardon, je ne vous avais pas vu" et ils s'en vont.
-La limpidité de l'eau permet à Mike d'observer les poissons..
..dont le grand blanc se nourrit en été.
-C'est aussi pour ça que j'aime ce coin d'océan. Ces poissons sont énormes. ..mais ne sont qu'un amuse-gueule pour un grand blanc. Ces pastenagues sont très grosses. Elles pèsent environ 100, 150 kg. Elles s'enfoncent dans le sable, échappant ainsi aux prédateurs. Là, elles sont remontées pour nous regarder. Vous voyez, ..il y a du sable sur leur dos.
-Mais la raie pastenague est armée pour se défendre. Sa queue est dotée d'un aiguillon venimeux.
-Si elles plantent leur aiguillon au bon endroit, ça peut faire.. ..de gros dégâts. Quand cet animal vous pique, ..vous avez un sérieux problème ! Si vous traitez bien un animal, vous n'avez rien a craindre. Si vous agissez mal, vous risquez gros. Ces pastenagues ne veulent pas m'attaquer. Elles sont juste curieuses.
-C‘est parque qu'il est prudent. ..que Mike peut s'approcher d'animaux dangereux.
Mais ici, ce ne sont pas eux qui constituent le principal danger.
C'est le temps. En juin, les tempêtes hivernales s'abattent violemment sur le Cap. Raies pastenague et requins s'éloignent. ..vers des eaux plus profondes. La côte est abandonnée aux vagues. Ces tempêtes empêchent souvent Mike de prendre la mer. Mais en balayant le plancton qui est en surface, ..elles éclaircissent les eaux. Ce sont les conditions idéales.. ..pour plonger aux abords de Geyser Rock. Mais un nouveau problème se pose. Principalement pour les requins. Un organisme qui fait surface.. ..au creux des vagues. Dans ces eaux, aucune plante ne grandit aussi vite qu'elle. Ondulant en rythme a la surface, on la croirait extraterrestre. C'est un varech que les habitants de la région appellent. .."bambou de mer".
-Ce varech se développe si vite qu'il envahit.. ..les territoires de chasse du grand blanc. Chaque pied peut atteindre 15 m de haut. Des bulbes situes au sommet lui permettent de flotter.
Cette croissance spectaculaire s'est accentuée.
..depuis la disparition d'un mollusque. L'ormeau se nourrit de varech. Ce coquillage, considéré comme un mets de choix, ..a été illégalement pêché pour le marché asiatique.. ..et a presque disparu. Depuis, les champs de varech ne cessent de se developper.. ..autour de Geyser Rock et bloquent.. ..l'entrée du terrain de chasse des requins, Shark Alley.
-Les requins blancs n'aiment pas nager dans le varech. La simple disparition d'un coquillage a affecté.. ..le principal prédateur de la région.
-Contrairement au grand blanc, les otaries du Cap adorent le varech. Shark Alley est devenu leur refuge. Mike peut y observer l'agilité et.. ..la vitesse qui leur permettent.. ..d‘échapper aux mâchoires des requins.
-Maintenant que Shark Alley est devenu une réserve d'otaries, ..Mike doit trouver un autre endroit pour étudier les requins. Il sait que les otaries foncent vers le large pour se nourrir..
..et que les grands blancs s'attaqueront aux plus jeunes.
-Elles ont tété le lait de leur mère et.. ..leur couche de graisse leur permettra de résister au froid. C'est cette graisse qui est si appétissante. ..pour les grands requins blancs.
-Les jeunes otaries sont agiles et rapides mais manquent d'expérience.
-Les jeunes ne savent pas parer une attaque. Elles sont encore.. ..un peu sottes et n'ont pas la capacité respiratoire des adultes. Elles ne peuvent pas plonger assez profondément quand elles passent.. ..au milieu des requins.
-80% des otaries dévorées par les grands blancs sont des jeunes, ..comme celles-ci. Mais où se trouve la zone de chasse des requins ? Les otaries partent dans toutes les directions. Mike va devoir pister les grands blancs. Et il a une arme secrète pour les dénicher.
-Je vais utiliser un appât de la taille d'une otarie, ..l‘accrocher au bateau et le traîner en espérant. ..que les requins se jetteront dessus.
Si c'est le cas, je pourrais plonger pour voir..
..comment ils s'y prennent pour attraper une otarie vivante.
-La tâche ne sera pas facile. L'océan est immense. Mike doit trouver les lieux les plus propices à la chasse. Il compte sur ses connaissances de la mer et.. ..du comportement des grands blancs.
-Après des semaines de prospection, ..Mike a trouvé ce qu'il cherchait.
-C'est le lieu rêvé pour attaquer. Je suis impatient de plonger.
-Mais, avant tout, Mike doit voir les requins à l‘oeuvre.. ..avec une véritable proie. Ils préfèrent chasser à l'aube, lorsqu'il y a peu de lumière.. ..et que les otaries regagnent le rivage.
-Malgré la puissance et la précision du requin, ..50% des otaries réussissent à s'échapper. Cette chasse est autant une question d‘intelligence.. ..que d'aptitudes physiques. La stratégie de l‘otarie est simple mais très efficace. Elle zigzague, bondit hors de l'eau et plonge.. ..pour échapper aux coups de mâchoire.
Elles nagent toujours en lieu sûr, derrière le requin.
La stratégie du requin se résume en une énorme explosion d'énergie. Il veut blesser grièvement l‘otarie.. ..d‘un seul coup de dent puis la dévorer en vitesse.. ..pour empêcher d'autres requins de s'en emparer.
-On va plonger les observer pendant qu'ils chassent les otaries. S'ils attaquent l'appât, ils utiliseront la même tactique.
-Mike s'apprête à plonger au beau milieu d'un terrain de chasse.. ..où les requins seront agressifs.
-ll faut chercher à s'imposer, mais pas au point de nous blesser. On va plonger et chercher un lieu où nos arrières seront protégés.. ..par un récif ou un rocher et rester le plus calme possible. De la surface, impossible de voir un grand blanc en profondeur. Le fond est très sombre. Comme son dos est noir, il est camouflé. Si le requin regarde en haut, ..toute la surface de l'eau est éclairée.
-Mike doit faire appel a toutes ses connaissances pour plonger ici.
Il va tenter de filmer la chasse.
La plongée ne durera qu'une heure, ..mais ce sera la plus exaltante de sa vie ! Mike vient d'atteindre le fond quand il aperçoit son 1er requin. Un grand mâle de 4 m. Mike le suit et comprend pourquoi les requins chassent ici. Il y a, au fond de l'eau, ..un à-pic de 3 m, le lieu idéal pour guetten. ..les otaries qui passent en surface. Ca grouille de requins. Le grand blanc se rapproche. Mike peut observer à loisir ce parfait chasseur. Un corps luisant en forme de torpille, ..une queue puissante pour se propulser et.. ..de larges ailerons pour contrôler le moindre de ses mouvements. Un animal prodigieux. A la surface, l'équipe commence à traîner l'appât. Immédiatement, un requin le remarque. En un clin d'oeil, ..il est derrière le bateau. L'appât joue parfaitement son rôle et réveille.. ..l‘instinct de chasseur des requins. Les grands blancs accélèrent. L'un d'eux évalue l'appât et conclut qu'il n'a aucun intérêt.
Mais un autre requin le repère. Il se décide et met le turbo. Un requin qui chasse est un spectacle fascinant. L'attaque est soudaine, rapide et d'une puissance extrême.
-C'est la chose la plus fantastique que l'on peut contempler. C'est encore mieux du fond de l'eau ! Je l'ai vu passer, me regarder et partir comme une flèche ! A moi l‘otarie ! Il y en a plein là-dessous. Ils chassent au même endroit. 1er arrive, 1er servi ! celui qui voit l'appât et veut attaquer.. ..attaque. Un autre veut attaquer ? Il attaque à son tour. C'est incroyable !
-ll n'y a pas que la force et la rapidité du requin.. ..qui impressionnent Mike, mais aussi son intelligence.
-Les requins blancs ne font rien au hasard. Et cet animal réfléchit à toute vitesse ! Il voit l'otarie, met au point sa stratégie et attaque en un instant. Il faut être très intelligent.. ..pour réagir au quart de tour. Nager au milieu de grands requins blancs en train de chasser.. ..est une expérience fascinante.
-L'incursion de Mike dans l'univers glacé des grands blancs..
..aurait pu mal se terminer. Mais elle lui a permis, au contraire, de mieux les comprendre. De rencontrer un animal fabuleux.
-Les grands blancs sont des légendes vivantes ! Hollywood les a fait connaître au grand public. Ici, on les appelle les requins tommy à cause.. ..du naufrage du Birkenhead. ..plus on touche du doigt la légende.
-La vraie histoire de cette force de la nature dépasse la fiction. Et Mike Rutzen est bien placé pour le savoir.
La la la la la Chant des cigales.
-Un matin apparemment tranquille au camp. Pourtant, il y a un truc étrange. Malik et Bryan ont disparu. Ont-ils été attaqués par des plantes carnivores ou un castor?
-Plus grave encore ! Une panne d'oreiller.
-Allez, les marmottes. Soupirs de soulagement.
-Mignons, vos pyjamas.
-Je sais, les filles adorent ça...
-Ruel ronflait si fort.. ..qu'on n'a pas entendu le réveil.
-Ton mouchoir.
-C'est pas mon...
Ah, si ! Mon mouchoir.
Merci. Un croissant, s'il te plaît Lisa.
-A votre service, ..Majesté.
-Les déchets recyclables, ..dans le bac vert. Les déchets pour le compost...
-Dans le broyeurjaune, on sait. Wouhou !
-A mon tour !
-Oups 1
-Les vitamines, c'est bon pour la peau. Broyeur.
-Ah !