En ouvrant la Coupe du Monde à plus d'équipes, Gianni Infantino s'assure le soutien des présidents des petites fédérations.

Dans La nouvelle édition sur D8 - le mardi 10 janvier
Emilie Besse: A la une, une Coupe du Monde de foot XXL. La compétition est élargie à 48 Décision de la FIFA ce matin. En cause: des raisons politiques et économiques. Et le foot dans tout ça? Youssouf Fofana retrouve la justice. L'ancien chef du gang des barbares est rejugé pour des affaires qui datent d'avant le gang des barbares. On parle de chantage et de menaces de mort sur de grands industriels. Les dons du sang au plus bas.
Daphné Bürki: C'est désormais officiel: les équipes vont se bousculer pour la Coupe du Monde de football. Emilie Besse: C'est pour 2026. Les joueurs et les supporters vont devoir s'y préparer. La FIFA élargit le nombre d'équipes Pourquoi un tel changement? Mode d'emploi. Le vote n'a souffert d'aucune contestation. A l'unanimité, le conseil de la FIFA a approuvé la proposition de son patron, Gianni Infantino.
Alors qu'elle se jouait à 32 équipes depuis 1998, la Coupe du Monde se jouera désormais à 48, probablement à partir de 2026. Désormais, il y aura 16 groupes de 3 équipes. Les deux premiers de chaque poule seront qualifiés pour les 16e de finale. Le nombre de jours de compétition ne change pas. Seul celui des matchs augmente. Ce qui signifie plus de retransmission et donc plus de droits C'était d'ailleurs l'un des arguments phares de Gianni Infantino.
Les revenus générés par le Mondial pourraient augmenter de 600 millions d'euros. Mais c'est aussi un choix politique. En ouvrant la Coupe du Monde à plus d'équipes, Gianni Infantino s'assure le soutien des présidents des petites fédérations. Lors des prochaines élections, ces présidents voteront pour lui. Au niveau sportif, la nouvelle formule suscite la controverse. De nombreuses voix s'étaient élevées pour dénoncer un Mondial qui perdrait en compétitivité.
Il surcharge aurait aussi un calendrier déjà bien rempli. D'autres ont souligné une initiative permettant aux petites nations de participer enfin à la plus grande compétition de football. Daphné Bürki: Justice. La maman de la petite Fiona va-t-elle sortir de prison? Emilie Besse: Cécile Bourgeon sera de toute façon rejugée en appel pour complicité dans le meurtre de sa fille. Tout l'enjeu est de savoir si elle comparaîtra libre ou non.
L'avocat général a demandé ce matin son maintien en détention. La décision sera rendue demain. En première instance, elle avait été condamnée à cinq ans de prison ferme.