Laurence Haïm a été correspondante pour Canal+ et iTELE pendant de longues années.

Dans La nouvelle édition sur D8 - le mercredi 11 janvier
On va parler de la visite d'Emmanuel Macron à Berlin. Manuel Valls a passé un test pour savoir s'il était bien de gauche. Les ambulances en file indienne. Les patients dans les couloirs pendant des heures. Des médecins malades que l'on perfuse avant de remettre au travail. Les urgences saturent. Il ne faut pas déconnecter les urgences du reste du système de Hier, en Seine-Saint-Denis, il y avait huit heures d'attente pour voir un médecin à la maison.
Aux urgences, une vingtaine de patients étaient dans l'attente d'un lit depuis des heures. *- C'est la première fois qu'on voit les limites du système. Tout était saturé. Des gens faisaient la queue sur le parking. *- On n'est plus bien pris en charge aux urgences ces jours-ci? *- Quand il y a un retard à l'hospitalisation, il y a des morts. On est en permanence sous tension. Il y a une tension sur les lits, sur le personnel médical. On est en permanence sur le fil du rasoir.
Il suffit d'une épidémie pour gripper le système. *- Ça vous ennuie de me faire un petit test? On va voir si vous êtes de gauche. Citez-moi deux chanteurs. *- Sardou... Cali et Jean Ferrat. Vos loisirs *- Voir un match de foot en loge et faire le voyage en jet privé. Quel dommage. Il y avait partir en stage de ping-pong avec le comité d'entreprise EDF. *- Un détour à Berlin pour Emmanuel Macron. *- Il était hier dans la capitale allemande. Il a rencontré des réfugiés venus s'installer sur place.
Il a ensuite tenu un discours sur l'Europe devant 800 personnes réunies à l'université de Berlin. Emmanuel Macron s'exprime en anglais. Certains se sont émus du fait qu'il choisisse de parler en La langue internationale, notamment dans le business, est Il montre qu'il sait le parler. *- C'est le seul politique qui ait une orientation aussi claire sur l'Europe, à part Yannickjadot. Je trouve qu'aujourd'hui, il essaye d'imposer un haut niveau. Daphné Bürki: Oui, il parle d'Emmanuel Macron.
On vient d'entendre plusieurs soutiens. Ce matin, un économiste et Laurence Haïm ont fait leur entrée dans son équipe. Emilie Besse: Laurence Haïm a été correspondante pour Canal+ et iTELE pendant de longues années. C'est la seule journaliste française qui a réussi à décrocher une interview avec Barack Obama. Elle le tannait, elle était toujours derrière lui. Elle l'a eu ) l'usure. Emmanuel Macron l'a appelée pour qu'elle devienne son porte-parole.
Petit clin d'oeil, on a retrouvé sur l'antenne d'iTELE la première interview que Laurence Haïm faisait d'Emmanuel La dernière fois que vous avez C'était totalement privé. Emilie Besse: Ce qui est surprenant, c'est qu'un porte-parole, ça doit être très policé, dans les éléments de langage. Ce n'est pas du tout son profil. C'est assez dangereux pour Emmanuel On sait Macron. On sait la défiance qu'ont les Français envers les journalistes en ce moment.
Valentin Spitz: Ça dit quelque chose aussi du monde du journalisme qui ne va pas très bien. Pour qu'une grande journaliste comme elle se lance en politique... Ça m'a fait un choc. Daphné Bürki: Vous croyez qu'Emmanuel Macron ira sur le canapé de "Ambition intime"? Que s'est-il passé encore, Mazarine? Mazarine Pingeot: C'est une émission qui dure quatre plombes où il se dit plein de choses. Daphné Bürki: Vous avez critiqué cette émission. Mazarine Pingeot: Je fais mon mea culpa.
C'est une transgression odieuse... Ariel Wizman: Si vous aviez dit que vous aimiez, vous n'auriez pas eu autant de critiques. Daphné Bürki: On ne vous verra pas sur son canapé. Dommage. Merci, Mazarine. Voici votre nouveau roman. Juste après la pub, vous retrouverez votre Ariel Wizman vous en dira plus sur les révélations sur Donald Trump qui agitent la presse.