Ryan Gosling, vous jouez un musicien qui fait des concessions pour vivre son Emma Stone, vous jouez une comédienne.

Dans Le 19.45 sur M6 - le mardi 10 janvier
Ryan Gosling, vous êtes sur un nuage? Vous êtes heureux. Vous vous connaissez bien tous les deux. Avant de devenir les nouveaux Fred Astaire et Ginger Rogers, vous avez tourné deux fois ensemble. Ce tournage a été facilité par cela? Oui. On a eu de la chance d'avoir travaillé ensemble avant. Il y avait beaucoup de travail sur ce projet. Notre réalisateur avait des On avait trois mois pour l'aider à les réaliser. Cela nous a aidés de nous connaître.
A chaque projection du film, un tonnerre d'applaudissements. Ce film a la grâce. Pourquoi? Une comédie musicale, c'est un univers en soi. Ily a des gens qui adorent la comédie musicale et d'autres qui ne supportent pas. Mais je pense que sur cette comédie, ily a une petite histoire qui se passe dans ce grand récit. Ces deux personnages sont un peu au bout du rouleau. Ils essaient de réaliser leurs Des rêves qui sont assez impossibles. Ily a cette histoire dans l'histoire. C'est très subtil.
Cela m'a particulièrement touchée. Cela touche évidemment beaucoup de monde. Ryan Gosling, vous jouez un musicien qui fait des concessions pour vivre son Emma Stone, vous jouez une comédienne. Il s'agit de concilier le travail et l'amour. Comment ces personnages ont résonné en vous? Je ne viens pas de Los Angeles. Emma Stone non plus, d'ailleurs. A un moment, il faut quitter sa famille, tout ce qu'on connaît, pour déménager à Los Angeles et se lancer.
Essayer de voir si ce rêve est une prémonition ou bien une illusion. Emma Stone, vous avez participé à une comédie musicale avant. Vous avezjoué le mythique "Cabaret". Cette expérience de spectacle vivant vous a aidée? Ily a eu aussi l'inspiration de "La môme", avec Marion Cotillard. Je l'adore. Elle est une source d'inspiration. Le fait d'avoir fait "Cabaret" m'a aidée. J'avais travaillé pendant trois mois et demi. On dansait et on chantait.
Quand j'ai commencé les répétitions pour "La La Land", ça m'a beaucoup aidée. Ryan Gosling, vous connaissiez le piano avant le tournage? Ou bien vous avez appris du piano pendant le tournage? C'est vraiment vous qui jouez. J'ai appris à jouer les morceaux pour le film en trois J'ai toujours voulu jouer, mais je n'ai jamais eu l'occasion. C'est ce que l'on aime dans notre métier. On peut passer trois mois avec un excellent professeur. J'en ai profité.
Tous les deux, vous ne faites qu'un en dansant et en chantant. C'est un moment d'harmonie. Ça vous dirait de fredonner quelques notes de "City of Stars" pour le public français? Juste quelques notes à froid? Je suis un peu malade. Je ne peux pas le faire toute seule. En le sifflant? Est-ce que vous voulez essayer? Avec vous? Il faut m'aider. Je n'ai plus de voix... Il s'en sort bien, Ryan Gosling! Emma Stone, vous avez toujours voulu devenir actrice.
Vous avez 15 ans à Los Angeles quand vous convoquez vos parents dans votre salon. Vous leur avez fait une démonstration sur PowerPoint pour les convaincre, paraît-il. C'est vrai? Oui. Malheureusement. C'est un peu gênant de le dire aujourd'hui, mais ça s'est passé comme ça. C'est un peu spécial. J'en ai parlé l'autre soir. J'ai dit que ça ferait treize ans cette semaine que j'avais déménagé à LA. C'est quelque chose à quoi je pense beaucoup. PowerPoint est vraiment très pratique!
Elle m'a fait une présentation.