Comme je m'y attendais, c'était des questions sans concession, directes, pas toujours facile d'y répondre.

Dans Présidentielle : candidats au tableau ! sur D8 - le dimanche 19 mars
François Fillon est arrivé un peu par hasard en politique. Il faisait des études de journalisme. Elu député en 1980, il devient le benjamin de l'Assemblée nationale à D'habitude, on commença quel âge? Il a occupé tous les postes ou presque. On retient notamment sa réforme des retraites. Il est sérieux. Pourtant, au collège, il a accumulé les heures de colle. Il a même été exclu trois jours. Il a gagné les primaires de droite en novembre dernier. François Fillon est aussi un grand sportif.
C'est un fan des 24 Heures du Mans. Il est aussi passionné des nouvelles technologies. Il pilote des drones et il s'essaie à la photo. Ça vous fait quoi de revenir à l'école? François Fillon: Ça m'impressionne. J'y ai des bons souvenirs. C'était dans une école, dans un tout petit village de la Sarthe. C'était moins moderne qu'ici. C'était des vieux bureaux sur lesquels tout le monde avait gratté son nom avec son couteau.
Il y avait une discipline très Vous voulez remettre les uniformes Les boutiques de vêtements, ça va servir à quoi? François Fillon: Ça servira pour le reste de ta vie. Je voudrais que l'école soit le lieu où tout le monde se sente égal à l'autre. Il n'y a pas des enfants qui ont des parents qui ont plus d'argent que d'autres, qui peuvent acheter des vêtements plus chers que d'autres. Et je veux que l'école soit le symbole de l'unité de la nation.
Je propose que chaque école, en accord avec les parents, décide d'une tenue uniforme. Ça peut être un jean et une chemise bleue. Un tee-shirt. Je n'ai pas dit qu'il fallait que tous les enfants soient avec une veste et une cravate, comme dans les écoles anglaises. Mais que tout le monde s'habille pareil. Vous aimeriez que tous les politiciens s'habillent comme vous? François Fillon: C'est différent. L'école, c'est un lieu d'apprentissage. Ça devrait être un lieu de discipline.
Il y a trop d'écoles où la discipline n'est pas suffisamment respectée. Il y a trop d'enfants qui sont livrés à eux-mêmes. L'école doit être un endroit où on apprend le respect, la discipline et les connaissances pour réussir dans la vie. Ce serait plus simple pour les parents si les enfants n'étaient pas sans arrêt en train de réclamer telle ou telle tenue. Ma maman est professeur. Vous voulez supprimer 500000 fonctionnaires. Dedans, il y a des professeurs.
François Fillon: Il y a presque 6 millions de fonctionnaires en France. Dans ces 6 millions d'emplois publics, il y a beaucoup de personnes qui font des tâches administratives, qui ne sont pas des professeurs, pas des policiers, pas des infirmières. On peut simplifier ces tâches administratives. Vous êtes dans une société moderne. Vous êtes tous des utilisateurs des ordinateurs, des téléphones portables. Vous voyez qu'il y a beaucoup de choses qui changent.
Des choses auxquelles vous avez accès directement sur votre écran. On va simplifier l'organisation de l'administration. Il y aura besoin de moins de personnel administratif. Nous sommes dans un pays très Qui est-ce qui va payer cette dette? C'est vous qui allez la payer. C'est pour ça qu'il faut réduire un peu les dépenses publiques, pour que vous n'ayiez pas à payer la dette de vos parents. Quelle est la première mesure que vous prendrez si vous êtes élu président?
François Fillon: Il y en aura plusieurs. Pour moi, le plus important, c'est que tous les Français aient un travail. C'est mon objectif et, pour ça, il faut redonner de la liberté à notre On est dans un pays où il n'y a pas assez de liberté, où tout est On paye trop d'impôts, trop de taxes. Et ça étouffe la capacité de création des Français. Les premières mesures que je veux prendre, c'est des mesures pour supprimer les 35 heures, par exemple.
Ça permettrait aux personnes de décider dans leur entreprise du temps de travail. C'est des mesures pour baisser le niveau des impôts et des charges qui pèsent sur les entreprises. Ce sont des mesures de liberté. Je suis d'accord avec vous pour valoriser le travail. Mais il y a des gens qui travaillent toute la journée, dans le froid, qui peignent des murs, et ça demande un vrai effort physique. Pour eux, ce serait mieux qu'ils partent à la retraite plus tôt.
François Fillon: C'est un vrai sujet. Pour y arriver, il faudrait que tous les Français soient solidaires. Tu dis que les métiers les plus durs, ce sont les gens qui travaillent dehors. Mais si tu interroges tous les Français, ils vont tous t'expliquer qu'ils ont le métier le plus dur. Si tu demandes à un enseignant, il te dira que son métier est très dur, et qu'il ne peut pas le faire au-delà d'un certain âge. C'est ce qui est difficile.
Les retraites des Français, c'est une caisse dans laquelle, tous les mois, chaque Français met de l'argent. Si on donne la possibilité à trop de gens de partir très tôt en retraite, ça veut dire qu'il y a moins d'argent dans la caisse. On n'a pas encore réussi à trouver une bonne solution à ta question. Je suis d'accord avec l'idée que les seules personnes qui devraient partir en retraite plus tôt, ce sont les gens qui travaillent dehors. Les agriculteurs, les maçons, les couvreurs...
Ce sont qui ont les métiers les plus difficiles. C'est pour eux qu'on devrait mettre en place un départ en retraite anticipée. Vous voulez donner plus de pouvoir à la police. Mais quel pouvoir et face à qui? François Fillon: Face à tous ceux qui cassent. Une société libre, c'est une société dans laquelle on ne se fait pas agresser dans le métro, on ne se fait pas attaquer par des cocktails Molotov. Sinon, c'est le désordre et la violence. La violence est toujours au détriment des plus faibles.
La police doit faire son travail. Elle doit être respectée. Si la police a trop de pouvoir, vous ne pensez pas qu'il va y avoir trop d'affaires Théo? François Fillon: On en est très Les policiers arrêtent des délinquants qu'ils ont pris sur le Souvent, ces délinquants sont relâchés avant même que le policier ait eu le temps de rentrer chez lui. C'est décourageant. La police n'a pas tous les droits. Il y a la justice et les magistrats.
Mais la violence qui monte dans notre pays, c'est un danger pour tout le monde. On ne peut pas accepter que cette violence continue. Il faut une police qui soit respectueuse des droits, mais elle doit être crainte. Vous voulez mettre la prison dès Je pense qu'on pourrait trouver d'autres punitions que la prison. Ils ne se rendent pas forcément compte des actes qu'ils font.
François Fillon: J'ai dit que je voulais mettre la majorité pénale à 16 ans, c'est-à-dire qu'on puisse juger les adolescents de 16 ans qui commettent des actes graves. On ne peut pas les juger comme des Sinon, ils savent qu'ils ne risquent Ça peut être la prison pour ceux qui le méritent, mais ça peut être aussi des travaux d'intérêt général, des établissements surveillés mais qui ne sont pas des prisons. Est-ce que Poutine est sympa? François Fillon: Ce n'est pas le mot que j'utiliserais.
C'est un chef d'Etat qui dirige le plus grand pays du monde en superficie. C'est un pays qui n'a jamais été démocratique dans son histoire. Il y a eu des tsars, puis la Révolution avec des dictateurs comme Staline. Ce n'est pas un pays qu'on peut comparer à la France. Je ne dirais pas que Poutine est sympa. C'est un chef d'Etat qui grand pays et avec lequel on doit avoir une relation de paix. Quand on veut la paix, on parle avec ceux qui pourraient un jour être nos adversaires.
Est-ce que vous vous sentez seul? Beaucoup de gens vous ont abandonné dans votre parti. François Fillon: C'est la vie. Il y en a qui abandonnent, il y en a qui reviennent... Ce qui compte, c'est le vote des Français. Quand on veut être président de la République, la seule chose importante, c'est si les Français font confiance ou pas. Pourquoi tout le monde vous a abandonné? François Fillon: D'abord, pas tout le monde.
A l'occasion des élections présidentielles, il y a beaucoup d'attaques personnelles. C'est dur, la vie politique. On ne vous attaque pas sur vos idées, sur le programme que vous proposez, comme vous venez de le faire. On vous attaque sur votre vie, on cherche à fouiller dans votre vie. C'est très désagréable. Il y a des gens qui sont solides et qui tiennent. Il y en a d'autres qui fuient. Ceux qui se sont enfuis, tant pis. C'est votre copain, Sarkozy?
François Fillon: On a beaucoup travaillé ensemble. Je ne dirais pas que c'est mon copain. Il a été président de la République, j'ai été son Premier ministre. Je respecte ce qu'il a fait. On n'était pas toujours d'accord sur tous les sujets. Mais voilà, on a essayé de donner le meilleur de nous-mêmes pour notre pays pendant cinq ans. Maintenant, vous allez aller au tableau. Avec une craie, vous allez devoir nous expliquer les quotas d'immigration qui sont dans votre programme.
Vous allez avoir une minute. Vous êtes François Fillon: Non, je suis pas Il faut que je réfléchisse deux secondes... Ici, on va mettre le nombre de logements disponibles en France. Les emplois, les places dans les Et en face, on va mettre toutes les personnes qui veulent venir habiter en France. Ces personnes viennent de partout dans le monde. On va décider que, par rapport au nombre de logements, d'emplois et de places, on va en accueillir, par exemple, 100000 cette année.
Ça correspond à ceux qu'on peut loger, à ceux à qui on peut donner un travail et qu'on peut placer dans les écoles ou les crèches. S'il y en a d'autres qui veulent venir, on va leur dire d'attendre la fin de l'année suivante. C'est pas mal. Si j'ai ce résultat à l'élection, j'ai gagné. J'habite à Bayonne. Il n'y a Il n'y a pas de foyer pour accueillir les migrants. Est-ce que vous êtes pour?
François Fillon: D'abord, ça dépend des autorités locales et des Les élus sont élus par la Les élus zfamille, là-bas. J'ai de la famille, là-bas. Il faut qu'il y ait des foyers pour accueillir les personnes qui sont en situation de danger. Les personnes qui viennent se réfugier en France parce qu'il y a la guerre chez eux, parce qu'elles sont poursuivies dans leur vie. Mais la France ne peut pas accueillir tout le monde.
Après, c'est aux maires et à leurs équipes municipales de décider s'il faut en accueillir ou pas. C'est à toi, à ta famille, à tes parents, de décider s'il faut des Vous pensez quoi de Donald Trump? François Fillon: Je m'interdis de porter un jugement sur un chef d'Etat qui a été choisi par les Américains. Si je suis élu président de la République, je vais devoir travailler avec lui. J'ai un jugement personnel, mais je le garde pour moi.
Ce que je peux dire, c'est que je le trouve un peu étonnant et inattendu. Un peu surprenant. J'espère qu'avec le temps, il va quand même devenir moins surprenant et moins étonnant, et qu'on va pouvoir travailler avec lui en confiance. Vous avez été scout. On va vous faire une épreuve. Maya va apporter une cloche. Sous cette cloche, il y a de la nourriture. Vous allez devoir manger une chose qui se trouve sous cette cloche. François Fillon: Quel est le rapport avec les scouts? Vous allez voir.
Des vers, des grillons... François Fillon: Je n'ai jamais mangé ça quand j'étais scout. C'est pas mauvais! Mais je n'ai jamais fait ça quand j'étais scout. Ou est-ce que vous avez inventé que les scouts mangeaient ça? C'est plein de protéines. François Fillon: En hiver, quand on allait en forêt, on mangeait des orties. Cuit avec de l'eau, c'est très bon. Bravo, monsieur. Vous pouvez nous chanter une chanson de scouts? François Fillon: D'abord, je chante faux. Une chanson scoute...
Je ne m'en souviens pas. Quand vous étiez désespéré? Quand vous aviez froid? François Fillon: Je ne me souviens plus de chanson scoute. Vous en connaissez une? 1 km à pied, ça use, ça use, ça use les souliers. Quelle est la première personne que vous remercierez si vous êtes élu président? François Fillon: Je remercierais mon épouse. C'est compliqué d'être la femme d'un homme politique, et encore plus d'un président de la République. Après, je remercierais mes enfants.
Ce n'est pas facile pour eux d'être les enfants d'un homme politique. J'ai un fils de 15 ans. Comment elle va, Penelope? François Fillon: Elle va bien. C'est une galloise. Les Galloises, ce sont des femmes très solides. Dernièrement, vous avez pleuré? François Fillon: Non, pas jusque-là, quand même. Je ne peux pas te dire que tout est très agréable, mais non. Je sais que la vie politique est comme ça.
Tous les anciens présidents de la République ont connu des attaques personnelles comme celle que je connais. Le général de Gaulle, Pompidou, Giscard d'Estaing, Mitterrand... C'est moche, c'est un défaut de notre système politique, mais c'est une réalité. Récemment, on a annoncé le suicide de votre femme dans les médias. François Fillon: Je ne sais pas si on l'a vraiment fait.
Ce sont mes enfants qui ont entendu Il y a tout le système de Twitter et des comptes Internet qui font que tout le monde raconte n'importe quoi. Il y a eu effectivement une information selon laquelle une ambulance était venue chercher ma femme chez moi. C'est moche, ça donne une mauvaise image de cette société. Moi aussi, j'ai été exclu de mon école. Mais vous, vous avez été exclu trois Vous pouvez nous raconter?
François Fillon: Je ne veux pas vous donner de mauvaises idées pour que vous fassiez la même chose. Il y a plusieurs raisons. Quand on est un Mais là, on avait un professeur d'anglais J'ai organisé une manifestation contre le professeur d'anglais. Ça m'a valu une exclusion de trois Déjà petit, vous aimiez les manifestations. François Fillon: J'aime mieux les manifestations que j'organise que celles contre moi. Vous pouvez nous raconter une blague?
François Fillon: Je n'ai pas pensé à une blague. Quel est le sport le plus fruité? François Fillon: Le plus fruité? Je suis nul. La boxe, parce que tu prends une pêche en pleine poire, tu tombes dans les pommes mais tu ne ramènes pas ta fraise. François Fillon: J'essaierai de retenir cette blague. Qui dit école dit interro surprise. Combien y a-t-il d'habitants aux USA? François Fillon: Ily a 320 ou 330 millions d'habitants. Quel est le youtubeur avec le plus d'abonnés en France?
François Fillon: Cyprien. Combien y a-t-il de régions aujourd'hui? François Fillon: C'est une colle. Il y en avait 22, il doit en Ily en a Ilyena13en Il y en a 13 en métropole. François Fillon: Donc 18 avec les outre-mer. Le nombre a changé. Je n'étais pas d'accord avec cette réforme. Qui présente "Touche pas à mon poste"? François Fillon: Je ne sais pas. Cyril Hanouna. François Fillon: Ah oui, il m'est arrivé de le voir au match du PSG. Pourquoi le drapeau français est bleu-blanc-rouge?
François Fillon: C'est la réunion des couleurs de la royauté et des couleurs de la ville de Paris. Vous pouvez faire un dab ? François Fillon: Mon fils le fait Mais moi, je ne peux pas. Merci beaucoup de vous être déplacé pour nous. Avant que vous partiez, on a un petit cadeau pour vous. François Fillon: Moi aussi, j'ai quelque chose à vous montrer. Notre cadeau avant. François Fillon: J'ai le droit de l'ouvrir? Ce n'est pas une blague? Des chaussettes!
On sait que vous faites très attention à votre apparence physique. François Fillon: C'est très gentil, merci beaucoup. Je vais les porter en meeting. Il faut que je vous montre ce que j'ai apporté. C'est un volant de Formule 1. Il suffit de l'enclencher et on conduit la voiture. Là, il y a les vitesses. Il y a tous les boutons qui correspondent à toutes les fonctions. Ça va de réglage du moteurjusqu'à la petite pompe pour boire. Quelle est la sensation quand on conduit une voiture à 310 km/h?
François Fillon: Il faut être On regarde droit devant. On a l'impression d'exister très On est un peu en danger. Si les élections se jouaient sur un circuit, vous pensez que vous gagneriez? François Fillon: Oui, j'en suis On fait une photo de classe. Je suis trop grand, je dois aller derrière. Il était très sérieux, il a bien répondu aux questions qu'on lui a posées. J'ai bien aimé le personnage. Quand il parlait, il était touchant. Il était parfait. Il a mangé que la moitié du criquet.
François Fillon: Comme je m'y attendais, c'était des questions sans concession, directes, pas toujours facile d'y répondre. Et en même temps, beaucoup de gentillesse et presque de l'émotion. Bonjour, monsieur Hamon! Benoît Hamon: Vous êtes parfaits. Comment allez-vous? Asseyez-vous, je vous en prie. Nous sommes très heureux de vous rencontrer. Bienvenue. On a beaucoup travaillé sur votre programme.