Un mois au plus tard, l'histoire se répète: Tessa Worley vient de remporter son premier globe de cristal.

Dans Tout le sport sur France 3 - le dimanche 19 mars
Nous parlerons également de ski, avec le globe de la géante Tessa Worley, et de biathlon avec Martin Fourcade qui écrit une nouvelle page de sa légende. Une actualité très riche que nous allons commenter avec Perrine Laffont, notre invitée ce soir, bonsoir Perrine. Les championnats du monde de ski freestyle se terminent aujourd'hui et vous en revenez avec 2 médailles, sur les bosses... Perrine Laffont : Oui, je reviens avec une médaille d'or et une médaille d'argent!
L'or en parallèle et l'argent, en simple. Vous avez tout juste 18 ans, on va revenir sur votre parcours. D'abord, on va parler d'une autre championne, Tessa Worley, qui termine 5e du dernier géant de la saison à Aspen. Elle décroche surtout son premier globe de cristal, la fin d'une saison parfaite après ses 2 médailles d'or aux Mondiaux de Saint-Moritz... Enfin, elle le tient, ce fameux globe de cristal qui, par deux fois, lui est passé sous les skis. Tessa Worley peut bénir Aspen.
Là où tout a commencé en 2008. Elle avait tout juste 19 ans. C'est là que j'ai eu ma première victoire en Coupe du monde en géant, c'était un grand moment, je ne l'oublierai jamais. A force de travail, elle enchaîne les succès, truste les podiums. En février 2015, elle décroche à Schladming son 1er titre mondial. 10 mois plus tard, alors qu'elle est la favorite des JO de Sotchi, les ligaments du genou droit lâchent, son corps n'a pas suivi.
Il faut aussi savoir repousser ses limites mais sans les franchir, et en ski la limite est assez fine. Parfois, on peut en demander un peu trop. Trois ans sans podium à se reconstruire jusqu'à cet hiver. Propulsée star des Mondiaux à Saint-Moritz, elle est la skieuse la plus titrée avec 2 médailles d'or. Je me sens très fière, fière de moi, fière de ramener cette belle médaille de ces Championnats du monde, beaucoup de joie de vivre ce genre de journée.
Un mois au plus tard, l'histoire se répète: Tessa Worley vient de remporter son premier globe de cristal. Malgré son mètre 58 la puce du Grand Bornand est vraiment géante. Sur place à Aspen, nous avons tendu le micro à Tessa Worley pour recueillir sa réaction... En compagnie de l'héroïne du jour! Tessa, ce globe vous en rêviez, vous l'avez... Oui, un vrai rêve. Je n'osais pas y croire jusqu'au bout et aujourd'hui cela a été une vraie bagarre, mais je suis tellement contente...
Cela concrétise un hiver parfait, je suis aux anges. Qu'est-ce que vous vous êtes dit pendant cette course? J'avais vraiment envie de skier avec le coeur, ne pas avoir de retenue et surtout pas que le mental prenne le dessus. Sur la première manche, cela a été difficile.
Sur la seconde, je me suis dit que j'allais avoir des regrets si je ne faisais pas ce qu'il fallait, donc j'ai vraiment attaqué et j'ai pensé à un petit truc technique très simple, j'ai essayé de l'emmener jusqu'à la ligne d'arrivée. C'était quoi, ce petit truc?