Deux heures après l'annonce de sa non-invitation à Roland-Garros, elle abandonne en cours de match face à la Croate Mirjana Lucic-Baroni.

Dans Tout le sport sur France 3 - le mercredi 17 mai
En tennis, la polémique continue autour de Maria Sharapova. Hier, la fédération française a annoncé sa décision de ne pas l'inviter à Roland-Garros... La journée d'hier de Maria Sharapova est aussi noire que l'encre qu'elle fait couler. Deux heures après l'annonce de sa non-invitation à Roland-Garros, elle abandonne en cours de match face à la Croate Mirjana Lucic-Baroni. La Russe quitte donc le tournoi de Rome au 2e tour.
Dans la nuit, l'ancienne No 1 mondiale a commenté sa journée sur les réseaux sociaux. "Si c'est ce qu'il faut pour se relever, alors je signe tous les Aucun mot, match ou action ne pourra m'empêcher d'atteindre mes rêves et j'en ai beaucoup." La polémique autour de sa future absence de Roland-Garros agite la planète tennis. Aujourd'hui, dans un communiqué, le directeur général de la WTA fustige la décision de la fédération française et estime que la Russe a déjà purgé sa peine.
Une déclaration critiquée par Alizé Cornet. C'est malheureux parce que la WTA se base sur quelques joueuses pour faire vivre le circuit alors qu'elle pourrait y gagner bien plus en nous faisant toutes prendre part à cette fabuleuse aventure qu'est le tennis féminin.
Côté hommes, Novak Djokovic, tenant du titre à Paris, est plus Après avoir été absente du circuit depuis un moment, elle va devoir être patiente autant qu'elle le peut pour remonter doucement au classement et revenir à une place à la hauteur de ses qualités. Une chose est sûre, ce n'est pas cette année que Maria Sharapova décrochera un 5e titre porte d'Auteuil. Encore un invité surprise sur le Giro, c'est un Espagnol qui remporte la 11e étape, Omar Fraile.
Mais le Français Pierre Rolland n'était pas loin... Deux ans qu'il n'avait pas levé les bras. Omar Fraile a profité de cette 11e étape vallonnée pour renouer avec la victoire. C'est pourtant Pierre Rolland qui provoque une échappée décisive, à 26 kilomètres de l'arrivée. A l'arrière, les favoris, Nibali et Thibaut Pinot, se neutralisent dans la dernière ascension de la journée. Pierre Rolland voit revenir dans un premier temps Omar Fraile. Puis Rui Costa, le Portugais, ancien champion du monde.