Dans ses carnets intimes, le second juge d'instruction chargé de l'affaire Grégory livre ses impressions.

Dans Le 19.45 sur M6 - le jeudi 13 juillet
Après le suicide avant hier du juge Lambert, qui avait été le premier une information judiciaire pour rechercher les causes de la mort. Une autopsie doit être pratiquée, notamment des analyses sanguines, mais selon des sources proches du dossier, la thèse du suicide d'extraits des carnets du juge Simon, qui avait repris l'enquête en 1987. Des carnets secrets dans lesquels il racontait les coulisses de l'enquête et que nous avons pu consulter.
Dans ses écrits, le juge Simon, très dur à l'encontre des enquêteurs, Ses confidences étaient jusqu'à présent restées secrètes. Pourtant, Maurice Simon avait beaucoup à dire. Dans ses carnets intimes, le second juge d'instruction chargé de l'affaire Grégory livre ses impressions. Ces doutes laissent place à des accusations. Dans sa ligne de mire: les enquêteurs chargés de l'affaire.
Convaincu de l'innocence de Christine Villemin, le juge Simon soutient que Bernard Laroche est impliqué dans la disparition du petit Grégory. Selon lui, Murielle Bolle connaît la vérité. Au mois de juin 89, Maurice Simon confie son impuissance. Au fil de ses carnets, ce juge expérimenté et rigoureux apparaît comme un homme tourmenté en proie au doute et obsédé par la mort. Dessaisi de l'affaire en 1990 et décédé quatre ans plus pu élucider le drame de la Vologne. C'est beaucoup de ressentis.
Pour ceux qui essayent d'être Ily a déjà du monde ce soir sur les routes à l'occasion du week-end du 14juillet et des départs en vacances.