Le régime de Kim Jong-un réplique en disant vouloir viser les bases américaines du Pacifique.

Dans Journal 20h00 sur France 2 - le mercredi 9 août
D.Trump a promis hier à son homologue "le feu et la colère" si les menaces de Pyongyang persistent. Le régime de Kim Jong-un réplique en disant vouloir viser les bases américaines du Pacifique. Entre D.Trump et Kim Jong-un, désormais, la même rhétorique apocalyptique. Depuis sa résidence du New Jersey, le président américain a brusquement hausse le ton hier. D.Trump: La Corée du Nord ferait mieux de ne plus proférer de menaces envers les Etats-Unis.
Sinon, elles se heurteront à un feu et une fureur que le monde n'a jamais vus jusqu'à présent. Faut-il voir dans cette surenchère une intimidation de plus ou le coup de sifflet qui sonne le coup d'arrêt des négociations? La riposte nord-coréenne n'a pas tardé avec ce communiqué lu quelques heures après, à la télévision d'Etat. Une menace directe contre une île américaine dans le Pacifique.
L'armée populaire de Corée étudie avec attention un plan opérationnel en vue d'un tir près de l'île de Guam avec des fusées balistiques de moyenne à longue portée. L'île de Guam, c'est un territoire américain Les Etats-Unis y possèdent 2 bases militaires avec 6000 soldats, des bombardiers et des sous-marins. Une zone stratégique En visite en Asie, le secrétaire d'Etat R.Tillerson s'est arrêté cette nuit pour tenter de rassurer les 160 000 habitants.
R.Tillerson: Les Etats-Unis ont la totale capacité de se défendre et défendre leurs alliés. C'est ce que nous ferons si besoin. Les Américains peuvent dormir tranquille. Ce matin, D.Trump a continué sur sa lancée. "Jamais l'arsenal américain n'a été aussi puissant", dit-il dans un tweet. Julian Bugier: La Corée du Nord a récemment procédé à 2 tests de missiles intercontinentaux. Le régime affirme que certaines villes américaines seraient à portée de canon. On pense bien sûr à la bombe nucléaire.
Quelle est la réalité de l'arsenal nord-coréen? Il y a bien un sujet sur lequel les autorités nord-coréennes communiquent de façon spectaculaire: le programme nucléaire. Le nucléaire nord-coréen représente-t-il une vraie menace? La Corée du Nord aurait déjà fait 5 essais nucléaires. Le dernier date du 2 septembre 2016. Un essai d'une puissance de 10 kilotonnes, presque comparable au bombardement d'Hiroshima.
Révélation hier des services américains: Pyongyang posséderait aujourd'hui jusqu'à une soixantaine d'ogives nucléaires. Quelle portée pour leurs missiles? C'est toute la question. Outre ses voisins, la Corée du Nord prétend pouvoir frapper de Pyongyang. Selon les experts, c'est réaliste. Ils estiment même que les missiles nord-coréens pourraient avoir une portée de 9000 km et toucher l'ouest des Etats-Unis.
En effet, cet été, la Corée du Nord a franchi un nouveau cap avec 2 tests réussis c'est-à-dire à longue portée. Le 28 juillet dernier, ce missile est monté à 5000 kilomètres d'altitude et a parcouru 1000 km en 47 minutes avant de tomber en mer du Japon. Pour l'instant, il semble que les Nord-Coréens n'ont pas encore la technologie pour embarquer une ogive nucléaire sur leurs missiles balistiques longue portée. En cas d'attaque, quelle parade possible? Les experts sont formels.
Il est important de préciser aujourd'hui qu'il n'y a pas de système de défense antimissile Il n'est pas possible de garantir à 100 % l'interception d'un missile nord-coréen. En cas de menace imminente, le plus simple serait d'attaquer la Corée du Nord en amont, mais cela représenterait de gros risques d'une riposte immédiate. Julian Bugier: Bonsoir, S.Perez. Vous êtes à Washington.