Selon des révélations du Washington Post, la Corée du Nord a réussi à miniaturiser l'arme atomique pour l'embarquer à bord d'un missile.

Dans Le 6h info sur France 2 - le mercredi 9 août
Cette menace est adressée à la Corée du Nord. Nous sommes peut-être à l'aube d'un bras de fer entre les 2 pays. Bonjour. Voici les autres titres. Séisme meurtrier en Chine. Il y a 15 morts et au moins 200 blessés, selon un bilan provisoire. Ce tremblement de terre a touché la région du Sichuan. Dernier Conseil des ministres, tout à l'heure, avant quelques jours de vacances, notamment pour le président de la République. Hier, il a reçu son gouvernement à l'Elysée pour une séquence recadrage.
Nous reviendrons sur un 800 m de folie, avec le titre de champion pour P.-A.Bosse. Il a déjoué tous les pronostics. Nous vous proposons de revivre ce moment dans les conditions du direct. Sommes-nous à l'aube d'un bras de fer nucléaire? La Corée du Nord aurait les moyens d'envoyer une bombe atomique. Une base militaire serait à portée du régime communiste. Le président américain a réagi hier soir, sans ambiguïté.
C'est la cible que Pyongyang menace de frapper, l'île de Guam, dans l'ouest du Pacifique, territoire où les Etats-Unis comptent 2 bases militaires. La Corée du Nord affirme étudier avec attention un plan opérationnel pour y faire feu à l'aide de missiles balistiques. Réaction à la mise en garde, quelques heures plus tôt, Le renseignement américain en est désormais convaincu.
Selon des révélations du Washington Post, la Corée du Nord a réussi à miniaturiser l'arme atomique pour l'embarquer à bord d'un missile. Un tour de force plus rapide que prévu, mais il resterait encore des obstacles avant de pouvoir menacer directement les pays voisins et le sol américain, devenant ainsi une puissance militaire à part entière capable de frapper partout et à tout moment. S.Thomas: Le gouvernement vénézuélien a été assimilé à une dictature par certains voisins.
En Amérique du Sud, un sommet régional a réuni 12 pays. Ils ont condamné la rupture de l'ordre démocratique. Leur principal grief, c'est cette assemblée constituante voulue par le président Maduro. Elle est chargée de réécrire la constitution. Elle est jugée illégitime. Même chose pour le haut-commissaire aux Nations unies, qui évoque plusieurs milliers de personnes placées en détention arbitraire.