Fruit d'un accord entre la France et Abu Dhabi, ce musée pourra utiliser la marque Louvre pour une durée de trente ans.

Dans Grand Soir 3 sur France 3 - le mardi 7 novembre
Le Louvre d'Abu Dhabi, c'est d'abord une architecture, celle de Jean Nouvel. S'inspirant de la culture arabe, l'architecte français a voulu créer une médina dédiée à l'art, surmontée d'une coupole ajourée. Les rayons du soleil la traversent comme une pluie de lumière. Le soleil qui tape à travers donne des impacts de lumière sur le sol et sur l'eau qui sont toujours différents. A l'intérieur, des oeuvres de toutes les époques, de toutes les civilisations.
Ici, la statue de Ramsès II, là, tout juste arrivée de Paris, une sculpture de Rodin. Au lieu d'un classement par style ou par civilisation, le Louvre Abu Dhabi préfère mettre en avant les influences entre les diverses cultures, un message d'ouverture et de tolérance. Ce que nous essayons de faire, c'est de renouveler le concept de musée universel. Nous racontons une histoire et cette histoire est celle de l'art à travers le temps.
Fruit d'un accord entre la France et Abu Dhabi, ce musée pourra utiliser la marque Louvre pour une durée de trente ans. Les musées français lui prêteront des oeuvres et en contrepartie Abu Dhabi leur versera un milliard d'euros pour rénover et moderniser leurs installations. Ce musée universel est le premier d'une série, deux autres verront bientôt le jour. La comédie musicale "Notre-Dame de Paris", inspirée du roman de Victor Hugo, connaît toujours le succès.
Cela fera 20 ans l'année prochaine qu'elle aura été créée. Une tournée a lieu partout en France en ce moment et la troupe fera escale à partir de jeudi soir au Palais des Congrès à Paris. Plusieurs morceaux sont des classiques. Belle, c'est un mot qu'on dirait inventé pour elle quand elle danse et qu'elle met son corps à jour, tel un oiseau qui étend ses ailes pour s'envoler, alors je sens l'enfer s'ouvrir sous mes pieds.