Mais pour avoir tenté de faire ce qui s'était passé, François Hollande et Nicolas Sarkozy, c'est une tout autre histoire.

Dans Cérémonies du 11 novembre sur France 2 - le samedi 11 novembre
En voyant François Hollande et Emmanuel Macron, on a beaucoup commenté leurs relations, les dissensions depuis son ascension au pouvoir. Quelle est leur relation aujourd'hui? Ils sont copains ou pas? N.Saint-Cricq: Ils ne sont plus très copains, mais il reste quand même une complicité. Emmanuel Macron était ébloui par son intelligence. Il ne savait pas comment les choses allaient se terminer. Il y a toujours cette espèce d'hésitation.
Emmanuel Macron avait tout prévu depuis longtemps et il a réussi à tromper son monde. On le traite mal, on l'appelle "mon prédécesseur". François Hollande ne serait qu'une parenthèse. Il considère que la politique économique l'a lancé. C'est quelque chose dont Emmanuel Macron peut profiter aujourd'hui. A côté de ça, Emmanuel Macron est prodigieusement agacé par François Hollande. Le politicien François Hollande agace Emmanuel Macron. Mais il y a quelque chose dans l'oeil.
Julian Bugier: Pourtant, il y a eu des moments de complicité au Stade de France. N.Saint-Cricq: Oui, effectivement. Mais pour avoir tenté de faire ce qui s'était passé, François Hollande et Nicolas Sarkozy, c'est une tout autre histoire. Julian Bugier: Une question à tiroirs. Entre Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy, on était surpris de cette sortie de Carla Bruni-Sarkozy dans les médias. Elle a dit que Nicolas Sarkozy était un peu le parrain d'Emmanuel Macron.
N.Saint-Cricq: Et en plus, elle a déclaré cela à la presse italienne. La notion de parrain en Italie, c'est tout autre chose. C'est vrai qu'ils s'entendent intellectuellement. A 59 ans, il n'a pas vraiment besoin d'avoir un conseiller ou un parrain. Je cite Carla Bruni, ce ne sont pas mes propos. Julian Bugier: Elle sera en plateau avec Laurent Delahousse. On lui posera la question. N.Saint-Cricq: Quand on pose la question à l'Elysée, il y a eu entre eux une bonne entente.
Mais on peut pas dire non plus qu'Emmanuel Macron soit enchanté d'entendre qu'il prend des leçons auprès de Nicolas Sarkozy. Julian Bugier: C'est l'occasion de parler de ce type d'infos. On va garder une image sur le direct. On continue à suivre ces commémorations. Le chef de l'Etat prend son temps pour saluer les personnalités présentes. On va reparler de l'artisanat de tranchées. Vous allez nous montrer 3 objets qui racontent cet artisanat de tranchées.
Il y avait parfois des combats dans des conditions absolument abominables.