"Marine Le Pen discerne très mal la déloyauté, elle considère comme loyaux ceux qui sont dans la flagornerie".

Dans C politique sur France 5 - le dimanche 3 décembre
On va continuer à parler de Marine Le Pen, mais d'un point de vue national. Elle vit une période compliquée, lâchée par les banques et par certains de ses élus, mais pas lâchée par les vieux démons du FN. Entre crise et dérapages, reportage en coulisses. F.Philippot: (a va? L'ancien meilleur ami de Marine Le Pen braconne sur ses terres, à Roubaix. F.Philippot: Je vais saluer tout le monde. Victor, tu feras un Facebook live? Je ne parlerai pas du FN. Bien sûr que ce parti ne sait plus où ilva.
C'est un canard sans tête, il court comme ça, il ne sait plus ce qu'il pense. Il doit regarder le sondage du matin pour savoir ce qu'il pense de l'euro, quitte à dire l'inverse de ce qu'il disait ily a 6 mois. On les voit se tourner de manière pathétique vers Laurent Wauquiez. On liquide les idées, les convictions, la cohérence politique. On liquide la France. F.Philippot: Oui, pour moi, la page est bien tournée. C'était important.
F.Philippot: J'ai senti que ça partait en vrille, un peu déjà avant le 1er tour, mais beaucoup après le débat. Le nombre d'élus du Front avec qui je suis en contact, c'est croissant. Tout leur paraît stupide en ce moment. Karim Rissouli: 1er pause. Florian Philippot dit qu'il est contacté par beaucoup d'élus FN. C'est impossible à vérifier. Est-ce que c'est crédible? Camille Girerd: Oui. Les critiques qu'on vient d'entendre dans sa bouche sont virulentes en interne.
De la part des militants, qui sont de plus en plus nombreux à ne plus croire en la capacité de Marine Le Pen à remporter l'élection présidentielle. On entend aussi ses critiques en interne de la part de cadres. En off, bien sûr. "Nos idées sont partagées dans l'opinion, mais comment y arrive-t-on?" Dans cette question, il y a également "avec qui". La question du leadership est posée. Marine Le Pen n'est plus une évidence pour certains cadres. Elle est remise en cause personnellement.
Certaines critiques concernent son entourage. "Marine Le Pen discerne très mal la déloyauté, elle considère comme loyaux ceux qui sont dans la flagornerie". (a donne un peu une idée de l'ambiance. Sa stratégie, également, est critiquée. Elle s'est lancée dans sa tournée de refondation pour trouver un nouveau souffle. "C'est zéro. 11 dates, seulement. Ce n'est pas possible. Laurent Wauquiez fait 70 déplacements en 3 mois." Voilà la confession d'un des cadres.
6 mois après son échec, Marine Le Pen ne va pas très bien. Karim Rissouli: Elle est très critiquée en interne. Elle a été lâchée cette semaine par sa banque. Le FN dénonce une fatwa bancaire. Ils ont organisé une manifestation. On va retrouver Florian Philippot. Petit sourire en coin à quelques heures d'une annonce. Florian Philippot est content de son coup. Ilvient de débaucher son premier député, José Evrard. Désormais eX-FN. Une belle prise pour les Patriotes.
J'ai décidé de rejoindre Florian Philippot. Chacun d'entre vous sait que je viens d'une famille communiste. Nous devons retrouver le chemin de l'alliance commune sans distinction aucune de parti pris politique. F.Philippot: Je remercie José pour ce vibrant plaidoyer pour ses convictions, pour son combat politique. Il suffit de l'écouter pour sentir la sincérité de l'homme, de ses convictions. José, puisque maintenant tu es Patriote, je te remets ta carte. Je te dis bienvenue.
Merci beaucoup de m'accueillir. Marine Le Pen l'a appris, ce matin. Elle m'a appelé. Je n'ai pas décroché. Pour se dire quoi? On ne va pas discuter de la ligne politique, on n'a plus la même. F.Philippot: On va boire un petit coup, on est un peu desséchés. Mauvaise séquence pour Marine Le Pen. Le FN perd un député, après avoir perdu sa banque. Le week-end dernier, les fidèles Gilbert Collard et Wallerand de Saint-Just étaient dans la rue. Ordre de la patronne. Merci à vous tous d'être là.
Les bons comptes font les bons ennemis. C'est la 1re fois dans l'histoire de la République que la finance bancaire s'immisce dans l'activité politique d'un mouvement en essayant de l'étrangler. Cela doit être indiscutablement pour des motifs politiques, aussi indiscutablement pour des motifs de commerce avec d'autres pays. C'est objectivement inacceptable. Ce n'est pas parce qu'ils fermeront un compte qu'ils nous fermeront la bouche. Merci, mobilisez-vous.
Je serai un peu plus trivial que Gilbert. Ils ne fermeront pas nos gueules. Karim Rissouli: 29 pause. Marine Le Pen parle de fatwa bancaire contre le FN. Pourquoi le parti est-il lâché par sa banque historique? Camille Girerd: Pour le FN, c'est une opération politique. "Une tentative d'étouffement d'un mouvement d'opposition." La Société Générale a démenti. "Il n'y a aucune considération politique, uniquement des considérations bancaires." C'est un peu compliqué d'aller plus loin.
La Société Générale invoque le secret bancaire. Il nous reste seulement des hypothèses. Les problèmes du FN avec les banques ne sont pas nouveaux. Ily a 2 problèmes. Un problème de financement, les comptes du FN sont dans le rouge. Avant l'été, Marine Le Pen a reconnu des difficultés. Elle a lancé un grand emprunt historique auprès de ses sympathisants. L'autre piste, c'est que la Société Générale pourrait avoir des soupçons sur l'origine de certains fonds qui ont transité.
Le FN est visé par certaines enquêtes judiciaires. Ily aurait un prêt de plusieurs millions d'euros venant de la Russie qui intéresse les enquêteurs. Karim Rissouli: On va retrouver Marine Le Pen. Elle est en Corse. Elle a fait un énorme score là-bas, 48,5% des voix. On la retrouve à Bastia, où elle vient soutenir le candidat frontiste. Ce jour-là, sa visite ne plaît pas à tout le monde. En Corse, la figure du FN, c'est Charles Giacomi. Dans son village, l'arrivée de Marine Le Pen divise.
M.Le Pen: Bonjour. Vous avez des choses à voir avec les choses de la Corse? Vous avez gouverné une fois? Le sujet n'est pas là. Vous attisez la haine. M.Le Pen: La haine de qui? Vous répétez cela. Entre les communautés. M.Le Pen: Quelles communautés? Les communautés musulmanes, la communauté corse. Vos partisans, le peuple corse, vous ne le supportez pas. M.Le Pen: Je veux bien entendre le même discours. Mais la réalité, c'est qu'il n'y a pas de haine. On peut être en désaccord.
On peut considérer qu'il n'y a pas de vision nationale... Ici, c'est le pays de la Vierge. Pas le pays des musulmans. (a sera toujours comme ça. Charles Giacomi, un candidat aux positions radicales. Marine Le Pen l'écoute sans le contredire. Il y a cette rupture dans l'identité, la coutume. C'est terrible. On est broyés et emportés par le torrent immigrationniste islamiste. La Corse n'en veut pas. La France, il est temps qu'elle se réveille. Il faut imposer sa culture. Pas dans le racisme.
Mais notre culture s'impose. La culture des autres, c'est à la maison. Ily a un donneur de leçons, Bernard-Henri Lévy. M.Le Pen: Tu lui accordes beaucoup d'honneur. Il est responsable de beaucoup de choses. M.Le Pen: Charles a une manière abrupte d'exprimer ses positions.