Avec cette grippe et une partie du personnel en vacances, le niveau 2 du plan Epidémies hivernales vient d'être activé.

Dans le Journal de 20H sur TF1 - le vendredi 29 décembre
L'APHP a déclenché le niveau 2 du plan Epidémies hivernales. Ces urgences de l'hôpital Bichat accueillent environ 260 patients tous les jours en ce moment. C'est 20% de plus qu'en temps normal. Parmi eux, près d'un tiers souffrent de la grippe. A l'heure de la relève, en salle de garde, l'épidémie et les tests grippaux sont l'une des préoccupations du chef de service. On a commandé 200 tests pour les 1ers jours et on est en train d'en recommander. Qui est de garde aujourd'hui?
Avec cette grippe et une partie du personnel en vacances, le niveau 2 du plan Epidémies hivernales vient d'être activé. Il s'agit de mettre en place des stratégies pour maintenir les capacités d'accueil. On favorise les sorties rapides, les orientations à domicile, les hospitalisations à domicile. Ça nous permet de libérer plus rapidement des lits dans l'hôpital, qui sont des lits disponibles pour les patients des urgences. Et les personnels présents doivent aussi travailler plus.
On fait tourner plus rapidement les équipes. Ça nécessite que les personnes, au lieu de travailler 5 jours par semaine, en travaillent 6 ou 7. On fait plus de week-ends. Une mise à contribution que refusent désormais les personnels des urgences pédiatriques du Kremlin-Bicêtre. En grève depuis 3 jours, ils réclament l'embauche de personnels supplémentaires. Les temps partiels n'ont pas été compensés. Les congés maternité n'ont pas été remplacés.
On est descendu trop bas pour travailler dans de bonnes conditions et accueillir le flux pendant cette période critique de l'année. La direction s'est engagée à recruter 4 aides-soignants et 2 infirmiers supplémentaires.