Une masse d'air venue de l'Arctique qui déferle sur le nord de l'Amérique, et qui fait chuter le mercure.

Dans le Journal de 20H sur TF1 - le samedi 30 décembre
On a atteint les moins 36 degrés dans les régions les plus reculées. Peu à peu, les chutes du Niagara sont en train de se figer, prises dans la glace alors que le mercure atteint les moins 20 degrés. Ici, la vague de froid a commencé il y a 3 jours déjà. Une masse d'air venue de l'Arctique qui déferle sur le nord de l'Amérique, et qui fait chuter le mercure. Moins 35 au sud du Canada, moins 36 dans le centre des Etats-Unis, et même moins 26 et moins 20 à certains endroits de la côte Est.
A Chicago, la neige est tombée en masse. Habituée à ce genre de conditions, la ville n'est pas totalement paralysée. Mais les autorités multiplient les maraudes pour venir en aide aux sans-abri. Des hébergements d'urgence ont été ouverts pour que personne ne dorme Imaginez si on n'avait pas ça. Ce serait impossible de survivre. On mourrait dans la rue, gelés. Au nord-est des Etats-Unis, les courants océaniques ne parviennent plus à réchauffer l'air. Il fait moins 21 degrés dans le Maine.
Par endroits, la mer a commencé à se figer. Des requins se sont fait surprendre par la température de l'eau. Ils se sont échoués, gelés. Et un peu plus à l'ouest, dans le Vermont, il fait moins 25. Burlington, la plus grande ville de l'Etat, tente de faire face. Un tel froid à cette période de Fannée l'année est inédit. J'essaie de me presser pour faire mon boulot, et ensuite remonter vite dans le camion. Je porte des bottes fourrées, des gants renforcés et 5 couches de vêtements.
Un peu partout, ces vidéos postées sur les réseaux sociaux témoignent de cette vague de froid historique. L'eau chaude gèle instantanément à la sortie du thermos. Le jardin a été transformé en une immense patinoire. Mais les autorités craignent que les températures baissent encore dans les prochains A. Crespo-Mara: Rejoignons notre correspondant, Axel Monnier, en direct de Washington. Bonsoir, Axel. La situation est critique, et c'est loin de s'arranger... A. Monnier: Oui.
Les effets conjugués de cette tempête et du froid vont se faire sentir pendant une semaine, voire jusqu'à la mi janvier. A Washington, on va avoir des températures de moins 7 degrés, mais ce n'est rien par rapport aux températures ressenties par les habitants du reste du pays. Les conséquences sur la vie quotidienne sont nombreuses. De petits aéroports, comme en Pennsylvanie, sont obligés de fermer. Il y a de nombreuses coupures de courant.