Alison Van Uytvanck a été appelée à jouer ce match contre Pauline Parmentier.

Dans Tennis sur France 4 - le dimanche 11 février
Alison Van Uytvanck a été appelée à jouer ce match contre Pauline Parmentier. Pauline est assez décontractée... J. Hénin : L'équipe de France est devant. Si elle perd, lors du double, l'équipe de France aura un avantage. Pauline est en mesure d'aller apporter cette victoire. Elle va monter sur le court sans pression. Lionel Chamoulaud : C'est parti pour elle et pour Yannick Noah. L'état d'esprit est différent, il y a un pari du côté belge.
J. Hénin :J'ai regardé l'échauffement belge, j'ai vite Y a-t-il un souci physique chez Kirsten Flipkens? Peut-être pas. Il faut peut-être la préserver pour le double. Ce n'est pas illogique comme décision. Lionel Chamoulaud : Alison Van Uytvanck est lancée dans le grand bain, elle n'a pas le droit à l'erreur. Elle est 79e mondiale. Elle a 23 ans, elle a remporté un titre sur le circuit. Elle a fait un quart de finale à Roland-Garros en 2015, c'est son meilleur classement en Grand Chelem.
J. Hénin : Cela a été un peu plus difficile derrière. Son classement était un peu au-dessus de son réel niveau. C'est une fille qui a un réel talent. Elle a des frappes assez sèches, consistantes. Parfois, le physique et le mental ont un peu plus de mal à suivre. Cela va être intéressant de voir comment elle va rentrer dans cette Fed Cup. C'est son premier match du week-end. Elle a joué pas mal de rencontres en Fed Cup, elle n'est pas une débutante. Dix victoires pour cinq défaites en simple.
Pauline Parmentier a un petit avantage d'être déjà rentrée dans ce week-end hier, même si cela a été difficile face à Elise Mertens. Elle a été dépassée par le rythme. Là, c'est un match plus équilibré qui s'annonce. Il y a plus d'attente par rapport au premier match. On s'attendait à ce que les joueuses puissent être à leur meilleur niveau, ce n'est pas toujours facile de mettre cela en place sur un court.
Peut-être que ce match donnera un peu d'intensité et de suspense qu'on attend depuis ce début de journée. Lionel Chamoulaud : Pauline est à la 91e place, moins bien placée que son adversaire, mais plus d'expérience. Elle savait qu'elle allait jouer. Les choses sérieuses commencent pour elle. Elle pourra jouer plus relâchée. J. Hénin : C'est un avantage, c'est plus évident de monter sur le court quand on mène 2 à 1 que l'inverse. Mais tout reste à conclure.
Il reste un point à aller chercher pour la France. La Belgique doit absolument rester dans le coup. Plus de jeunesse du côté d'Alison Van Uytvanck, moins d'expérience. Lionel Chamoulaud : Pour l'instant, c'est calme, le public attend la fin de l'échauffement pour entrer en piste également. Cela aura peut-être son importance. Il y a des joueuses qui découvrent ces ambiances-là. Lorsqu'on a un public derrière, c'est un petit plus. Encore faut-il aller chercher ce match.
Ce serait une belle histoire pour Pauline qui a toujours été exemplaire en Fed Cup. L'équipe de France pourrait jouer les USA qui sont devant les Ce serait un match en France.