Ces derniers jours, Marlène Schiappa et son silence avaient été remarqués.

Dans C politique sur France 5 - le dimanche 11 février
Camille Girerd: On peut parler d'une stratégie de communication préventive. C'est la décision d'un homme, Nicolas Hulot lui-même. On l'a décrit furax. Depuis 10jours, il savait qu'un article pouvait sortir. Ce mardi, il en a eu la confirmation. Il prévient l'Elysée et Matignon, et il veut aller s'expliquer avant la sortie du papier. C'est ce que m'a rapporté un collaborateur.
Le Premier ministre ne s'était pas opposé à cette décision de Nicolas Ily a un point commun entre Gérald Darmanin et Nicolas Hulot. C'est fini, le temps où on tait la rumeur. Désormais, on prend les devants. Ilvaut toujours mieux que le public apprenne les choses par nos mots qu'avec les mots choisis par les autres. Voilà ce qu'on apprend à Matignon. Ils ont en tête les leçons de la campagne présidentielle. D'un côté, ily a Alain Juppé.
Il ne réagira pas à des rumeurs lancées par l'extrême droite. De l'autre côté, ily a Emmanuel Macron en campagne, et il va au-devant des rumeurs, notamment celle de relations avec Mathieu Gallet. Il tourne les rumeurs en ridicule et en parle lui-même. Au sommet du gouvernement, on est persuadé que prendre les devants est devenu vital. D'après l'analyse d'un conseiller, Nicolas Hulot aurait eu cette stratégie, car il a renversé la charge de l'accusation.
Ce sont désormais les journalistes qui doivent se défendre. Karim Rissouli: Thomas, vous avez été frappé par cette histoire qui montre une américanisation de la vie politique française. Thomas Snégaroff: Ily a eu longtemps une opacité très forte en France. Aux Etats-Unis, ça fait 30 ans qu'ily a une demande de transparence. Ça a commencé avec Gary Hart, qui pouvait être favori à la présidentielle. Il a été photographié avec sa maîtresse. Ily avait une rumeur.
Il a demandé auxjournalistes de le prouver. Ils l'ont fait. A propos de la défense, on politise. C'est ce qu'a fait Nicolas Hulot aussi, et Hillary Clinton avec l'affaire Monica Lewinsky. Elle va devant les médias et dit que c'est un coup. Autre élément de défense de Nicolas Hulot, c'est de jouer sur l'émotion et d'évoquer la famille, et en particulier les enfants. Pour l'instant, Gérald Darmanin et Nicolas Hulot sont encore là. Aux Etats-Unis, ils auraient certainement démissionné.
A une différence près, c'est que le président a une vingtaine de femmes qui l'accusent de harcèlement sexueL Karim Rissouli: Philippe Torreton, quel est votre regard? Philippe Torreton: L'Ebdo est un jeune journal qui a besoin de publicité. En fait, il n'y a rien. C'est une affaire classée. En tout cas, il n'y a pas grand-chose. Il y a forcément une envie d'exister. On n'a jamais autant parlé de l'Ebdo qu'en ce moment. Karim Rissouli: Ça pourrait desservir tout le mouvement BalanceTonPorc?
Philippe Torreton: Le mouvement est plus fort que ça.