Marc Soler vainqueur de Paris-Nice, 4 secondes devant Simon Yates!

Dans Cyclisme sur France 3 - le dimanche 11 mars
Simon Yates. Alexandre Pasteur: Et à 46 kilomètres de l'arrivée, Roman Kreuziger qui disparaît, un équipier en moins. Alors qui va-t-on retrouver avec Simon Yates? Il reste Matteo Trentin et c'est tout... Laurent Jalabert : En effet. L'isoler est la meilleure façon peut-être de le mettre en difficulté. Alexandre Pasteur : Julian Alaphilippe va être repris dans quelques Le coup de force de Julian Alaphilippe fera date mais malheureusement il sera vain.
Laurent Jalabert : C'est un sursaut d'orgueil, c'est très bien ce qu'il a fait. Mais c'est vrai que sur l'ensemble de la semaine, on l'a souvent annoncé comme grand favori, il était 5e ou 6e au classement, mais à aucun moment il n'a réussi véritablement à peser sur la course. Et Soler accélère à nouveau... Alexandre Pasteur : Il est placé à 37 secondes de Simon Yates. Marion Rousse : Seul De La Cruz peut suivre Soler pour l'instant. Alexandre Pasteur: Où vous êtes, Thomas Voeckler?
Thomas Voeckler : On est derrière l'homme de tête. Ça m'a fait un peu de peine de voir Julian Alaphilippe, il a vraiment perdu toutes ses forces, je pense qu'il sortira du top 10 à l'arrivée. Mais coup de chapeau à ces trois coureurs, même si Izagirre a un peu décroché de Soler. Il fallait tenter, il faut avoir le courage de le faire à 40 ou 50 kilomètres de l'arrivée. Avec De La Cruz, ça peut être un bon allié. Je crois que l'an dernier, il s'était imposé à Nice et il a envie de remettre ça.
Alexandre Pasteur: Et dans les vingt derniers kilomètres, Simon Yates sera seul. Laurent Jalabert : Maintenant il faut courir après Marc Soler. Là, il est virtuellement maillot jaune, Marc Soler, donc c'est un problème de taille. Marion Rousse : C'est fini pour Trentin. Alexandre Pasteur: Simon Yates va devoir se débrouiller seul dans ce final, et il reste encore 45 kilomètres, 2 ascensions...
Laurent Jalabert: Evidemment, il ne peut pas se mettre à rouler tout seul en tête du groupe, donc il y a de fortes chances pour qu'il temporise pour essayer de garder au contact Matteo Trentin, et ça va permettre à Marc Soler et De La Cruz de creuser l'écart... Alexandre Pasteur: Omar Fraile est en tête, avec 30 secondes d'avance sur ce duo, De La Cruz et Soler. A cet instant de la course, Marc Soler est presque leader virtuel, il avait 37 secondes de retard sur le Maillot jaune.
Laurent Jalabert : Et Simon Yates, sans coéquipier, s'il se met à rouler fort, il s'expose à être attaqué ensuite. Du coup il est obligé de faire doucement. Alexandre Pasteur : La solution c'est de trouver des alliés de circonstance, peut-être les Bahrain-Merida... Marion Rousse : Oui parce que Gorka Izagirre a suivi un temps cette contre-attaque. Peut-être que derrière on va essayer déjà d'enlever cette distance avec Marc Soler, parce qu'il devient un prétendant sérieux à la victoire.
Laurent Jalabert : Les frères Izagirre ne vont pas laisser filer non plus Ce n'est pas banal, deux frangins sur le podium de Paris-Nice... Sachant qu'il y a des bonifications à l'arrivée, il y a encore des possibilités. Alexandre Pasteur: Les Bahrain-Merida qui ont peut-être les clés Omar Fraile réalise un festival, il a 1'15 d'avance, il prend du temps dans l'ascension de la côte de Peille. Laurent Jalabert : Soler et De La Cruz vont se rapprocher de lui progressivement.
C'est surtout à l'arrière que ça ralentit. Marion Rousse : Au sommet de la côte de Peille, 11 kilomètres après, on aura un sprint intermédiaire. Donc Marc Soler pourra aller chercher 3 secondes. Laurent Jalabert : Le peloton Maillot jaune est secoué par les accélérations à nouveau. Marion Rousse : De toute façon, Simon Yates ne pourra pas courir après tout le monde... Alexandre Pasteur: Il faut qu'il Marion Rousse : Souvent, les étapes courtes comme ça, c'est là qu'il y a le plus de spectacle.
On se découvre très tôt dans la course. Laurent Jalabert : Il n'y a pas de round d'observation, on est directement dans le vif du sujet. Surtout sur Paris-Nice, beaucoup de coureurs n'étaient pas grimpeurs donc on se retrouve rapidement avec les 30 coureurs concernés par la course. Marion Rousse : Et on rajoute une météo capricieuse, tous les ingrédients étaient vraiment réunis ce matin au départ pour avoir une course spectaculaire. Alexandre Pasteur : Bientôt la descente de la côte de Peille.
Laurent Jalabert: L'équipe Sky ne gagnera pas ce Paris-Nice. Alexandre Pasteur: Marc Soler est un grand espoir du cyclisme espagnol et du cyclisme international. Marion Rousse : L'année dernière il avait terminé 3e à l'arrivée de la dernière étape.