"Rassemblement national", du déjà-vu au FN. L'enthousiasme des adhérents à la sortie n'est pas débordant.

Dans le Journal de 20H sur TF1 - le dimanche 11 mars
La présidente du parti entend ainsi poursuivre sa "dédiabolisation". Mais le congrès qui s'est tenu à Lille ce week-end a aussi envoyé des messages contradictoires, avec notamment un invité sulfureux, l'utraconservateur américain Steve Bannon, ancien conseiller de Donald Trump. Jusqu'au bout, Marine Le Pen ménage le suspense. Au terme de son discours, elle dévoile enfin le nouveau nom du parti. M. Le Pen: Je vous proposerai donc que le Front national devienne le Rassemblement national.
A l'heure où la France vit une recomposition politique, il doit, et c'est le plus important, exprimer notre volonté de rassemblement. "Rassemblement national", du déjà-vu au FN. L'enthousiasme des adhérents à la sortie n'est pas débordant. Il faut que je réfléchisse, mais je pense que c'est un bon nom. Je suis assez pour. Il est dynamique, et il y a l'idée de Ils doivent maintenant dire par courrier s'ils valident cette appellation.
Ce week-end devait être le symbole d'une étape supplémentaire vers la "dédiabolisation". Mais le bilan est plus que mitigé. Invité surprise du congrès: Steve Bannon, ancien conseiller Donald ultraconservateu r. L'homme est sulfureux. Même pour Jean-Marie Le Pen, qui en profite une nouvelle fois pour gâcher la fête de sa fille. J-M Le Pen: Ça me paraît paradoxal que Marine Le Pen ait choisi d'inviter le conseiller le plus radical du président Trump.
Le sourire de la patronne du parti finit par se crisper quand son invité fait devant elle l'éloge de Marion Maréchal-Le Pen. Elle est l'une des personnes les plus impressionnantes de la planète. Mais l'image que Marine Le Pen aurait voulu éviter, la voilà. Son assistant parlementaire a été suspendu après la diffusion de cette vidéo.