Enquête sur un retour sur scène controversé, celui de Bertrand Cantat, 15 ans après avoir provoqué la mort de Marie Trintignant.

Dans Stupéfiant ! sur France 2 - le lundi 12 mars
Enquête sur un retour sur scène controversé, celui de Bertrand Cantat, 15 ans après avoir provoqué la mort de Marie Trintignant. Et interview exclusive de sa mère, Nadine Trintignant. "Sublime", il y a 30 ans, Marguerite Duras écrivait sa version de l'affaire du petit Grégory et faisait scandale. Retour sur cette improbable histoire. Le crime parfait est-il un art? D'Alfred Hitchcock à Agatha Christie, on vous raconte pourquoi ces meurtres irrésolus excitent l'imaginaire des artistes.
15 ans après avoir provoqué la mort de Marie Trintignant, Bertrand Cantat vient d'entamer sa 1re tournée en solo. Ses concerts font polémique. Entre pétitions, manifestations et annulations. Un artiste condamné et qui a purgé sa peine peut-il rester dans la lumière? Voici notre enquête. Depuis qu'il a purgé sa peine, Bertrand Cantat est libre d'occuper le devant de la scène. Et il ne s'en prive pas.
Ce 1er mars, à La Rochelle, le chanteur s'apprête à donner son 1er concert en solo, depuis C'est donc plus qu'un simple concert, un cas de conscience et même un débat national. Est-ce un retour sur scène légitime ou une mise en scène obscène? La question est tranchée par ses fans. Il a fait ça, c'est une connerie que l'on ne cautionne pas du tout. Il a purgé sa peine. Au nom de quoi, maintenant, on pourrait ne plus aller le voir? Ce serait aberrant.
On a l'impression que son public n'est plus vraiment respecté. C'est un problème. Christelle et Stéphane sont les représentants d'un forum sur Bertrand Cantat. Vous pensez qu'il devient le symbole des violences faites aux femmes? Oui. Malheureusement, c'est un symbole qui n'est pas très juste. Ce n'est pas parce que quelqu'un tue dans en accident de voiture en état d'ivresse qu'il est alcoolique. Ça ne veut pas dire ça.
Il se peut que ce soir-là, malheureusement, il sort d'une soirée en état d'ivresse. Pas de chance. Des fans souvent échaudés par la presse. Il ne fallait pas répondre à la télévision. Enfin. Pour que l'on revienne encore sur ce sujet... L'admiration voir la fascination qu'exerce l'artiste sur son public ne s'est pas ternie malgré la mort de Marie Trintignant. Un souvenir que d'autres sont venus raviver en proposant des roses aux spectateurs. Je vais juste voir un artiste.
Oui, mais vous prenez une rose. Donc quelque part... J'ai quand même une pensée pour Marie malgré tout. Ce soir-là, 1 200 personnes ont choisi d'acclamer Bertrand Cantat. Une quarantaine de dates sont programmées pour présenter son nouvel album. Ce soir-là, ses 1ers mots sont pour son public. Ça fait plaisir de vous voir. Applaudissements 4 notes suffisent. 4 notes, pour reconnaître l'un des plus importants groupes de rock français: Noir Désir.
Il faut se respecter soi-même et respecter les gens et ne pas faire de la merde pour en faire. Leader du groupe, Bertrand Cantat fut plus qu'un artiste. Une rockstar, un homme adulé, une image fantasmée. En 15 ans et 6 albums, le chanteur engagé devient l'icône de toute une jeunesse. Salut à toi camarade, PDG de la nouvelle internationale d'Universal. Nous ne sommes pas dupes de ton manège. Si nous sommes tous embarqués sur la même planète, on n'est décidément pas du même monde.
Marie Trintignant est depuis hier dans le coma, dans un n'hôpital de Vilnius, en Lituanie. On sait simplement que l'actrice s'est violemment disputée avec son compagnon, le chanteur Bertrand Cantat du groupe Noir Marie Trintignant était à Vilnius pour le tournage d'un téléfilm sur la vie de la romancière Colette. Tournage interrompu. L'actrice est dans le coma depuis dimanche dans un hôpital de la capitale lituanienne.
Madame Marie Trintignant est décédée ce matin à 10h20, des suites d'un oedème cérébral. En 2004, Bertrand Cantat est condamné à 8 ans de prison par la justice lituanienne. Le tribunal estime que Bertrand Cantat ne souhaitait pas la mort de Marie Trintignant, mais qu'il ne pouvait pas ignorer la portée de ses gestes. Au moins 4 gifles aux conséquences irrémédiables. Il va purger sa peine en France. En 2007, il obtient la liberté conditionnelle.
Une décision qui choque la famille de Marie Trintignant. Je ne comprends pas. Je me dis: "Cantat a fait 4 ans de prison après avoir tué quelqu'un de ses mains." Vous trouvez la justice injuste? Complètement. C'est très peu payé. Oui. Et s'il revient sur le devant de la scène, ça vous gênera?
Je n'aimerais pas qu'il revienne en France, qu'il refasse une carrière, alors que sûrement, l'argent étant tellement important, on doit l'attendre, on doit lui préparer des choses, des spectacles, du travail, des chansons... 10 ans après le drame, 2013, Bertrand Cantat revient sur le devant de la scène sous le nom de Détroit en apothéose. Un concert au festival des Vieilles Charrues devant 50 000 personnes. Je trouve indécent qu'il se reproduise sur scène.
Je crois que c'est le seul exemple de quelqu'un qui se produit sur scène après avoir tué quelqu'un et que tout le monde le sache. Aujourd'hui, le chanteur revient, cette fois en son nom, dans un contexte totalement différent : celui de la libération de la parole des femmes. Manifestations, déprogrammations, pétitions... Le retour dans la lumière de Bertrand Cantat passe mal.
"Le vendredi 18 mai 2018, le festival Papillons de nuit invite Bertrand Cantat à se produire Cessons de promouvoir, lors d'événements publics, financés notamment par des données publiques, des hommes qui se sont rendus coupables de féminicides et de violences extrêmes sur des femmes. Veuillez agréer, madame et messieurs l'assurance de notre profond Pourquoi il n'y a qu'une madame? Il n'a que madame la ministre de l'Agriculture dans notre adresse. Outre cette lettre ouverte, les représentantes du collectif Citoyenne féministe ont aussi lancé une pétition sur Internet. Plus de 60 000 personnes ont signé pour la déprogrammation de Bertrand Cantat du festival Papillons de nuit. On a bien regardé tous les festivals où il est programmé. C'est le seul qui parle de Bertrand Cantat comme un homme en souffrance. Les autres parlent de musique. On a "sombre" et "poétique". Personnellement, je n'en n'ai rien à faire de savoir si Bertrand Cantat est sombre et poétique. "Parfois mélancolique et énervé". C'est franchement...
C'est agaçant. Il peut être très énervé, Bertrand Cantat. "L'artiste n'a rien perdu de son spleen, de sa rage et de son esprit critique." Et c'est insupportable de voir quelqu'un qui se fait présenter comme une victime alors qu'il est le symbole des violences faites Une femme meurt tous les 2,5 jours. On ne peut pas trouver ça cool ou sombre ou poétique. Pourvous, on ne peut pas séparer l'homme de l'artiste? Vous pouvez séparer votre cerveau Quelqu'un peut faire ça?
Est-ce qu'un jeune de 15 ans peut faire ça? C'est impossible. Qu'on le veuille ou non, le jour où il l'a tuée... C'est un criminel. C'est comme ça. On ne peut rien y faire. Que l'on aime sa musique, qu'il ait du talent ou non, c'est un symbole des violences conjugales. Papillons de nuit est un festival indépendant qui réunit pas moins de 70 000 spectateurs tous les ans en Normandie. Un des événements musicaux du mois de mai en France. La grande scène est ici, dans le creux? Oui.
Il y a 4 scènes sur le site. La grande scène en face de nous, la 2e scène plus en bas à gauche. Voici Patrice Hamelin, le directeur du festival, et Muriel Jacquemin, la directrice de communication. Ils assument la programmation de Bertrand Cantat. Vous le présentez comme "sombre et poétique, mélancolique, énervé. Il n'a rien perdu de son spleen de sa rage et de son esprit critique." Vous comprenez que ça puisse choquer que l'on voit ces mots?
On a l'impression que l'on esthétise un peu cette violence. Je comprends tout à fait. Ayant écrit ces mots, je me sens particulièrement concernée par la question. C'est simplement l'aspect artistique. Nous, on ne parle pas de l'homme, mais vraiment de l'artiste. Vous pouvez séparer l'homme de l'artiste? Vous comprenez que ça puisse choquer de retrouver ces mots: "La rage", pour un artiste qui a tué ? C'est une façon aussi de faire référence à ça.
C'est un double discours aussi, d'une certaine manière, on n'écarte pas ça de l'équation. On ne se cache pas de la vérité. On n'a pas d'oeillère. On essaie d'écrire une biographie qui va dire tout ce qu'il est possible de dire sur ce concert-là. Eux ne comprennent pas la polémique. Bertrand Cantat a purgé sa peine, rien ne les empêche de programmer l'artiste. L'association est un diffuseur culturel. Elle n'a pas d'autre vocation que ça. On n'a pas de vocation à outrepasser nos fonctions.
On n'a pas fonction à passer jugement sur quelqu'un qui a déjà été jugé et condamné. Que des gens soient sensibles à la venue de cet artiste, je peux le comprendre, mais de là à nous accuser de promouvoir la violence contre les femmes, c'est beaucoup plus dur à avaler. Suite à la pétition, le département de la Manche a annoncé qu'il retirait son soutien financier, 30 000E, 1% de leur budget.
2 autres festivals ont annoncé la déprogrammation pure et simple Des concerts annulés et une exposition médiatique compliquée. En octobre dernier, Bertrand Cantat fait là une du journal les Inrocku ptibles. Une couverture qui provoque Le directeur de la rédaction a refusé notre demande d'interview. Il nous a renvoyé sur cette réponse publiée à l'époque. Bertrand Cantat dans la lumière au même titre qu'Etienne Daho, Catherine Deneuve ou les espoirs féminins du cinéma.
Il a fallu traverser la France pour trouver une des rares personnes à défendre publiquement Bertrand Cantat. Car personne dans son entourage n'a souhaité répondre à nos questions. Philippe Laflaquière est le juge d'application des peines qui a supervisé la détention de Bertrand Cantat en France. Je ne suis pas son avocat. C'est vrai que je trouve que, quand même, cet acharnement 10 ans après dépasse la raison. On est face à ce que l'on appelle malheureusement "le tribunal médiatique".
Un juge qui présente Bertrand Cantat en victime de sa célébrité. Selon lui, sa détention aurait été marquée par des menaces et des violations de sa vie privée. Pour preuve, il nous montre ces images filmées à l'insu de l'artiste. Nous sommes en 2005, au centre de détention de Muret. Cette vidéo devait être vendue à la presse, mais elle a été interceptée par les autorités pénitentiaires. Il y a une forme de mise en scène Qlaçante.
C'est-à-dire que l'on commence par les lieux collectifs où il vit, le réfectoire, les douches et on arrive dans le sanctuaire, dans la cellule. Le courrier, des lecteurs ou des fans qui s'amoncellent, la photo de ses enfants, la guitare... Lorsque j'ai découvert la 1re fois ces images, j'ai été écoeuré. Le 15 octobre 2007, le juge accepte la libération conditionnelle de Bertrand Cantat à la moitié de sa peine. J'aurais pu le libérer un an auparavant.
Lorsque l'on dit qu'il est sorti trop tôt, on peut dire qu'il est sorti comme les autres détenus, à un niveau où la loi est relativement sévère. Vous comprenez que peut-être le symbole qu'il est devenu, celui de la violence faite aux femmes, est supérieur à la justice? Je le comprendrais si on pouvait faire de cette affaire le symbole de la violence conjugale. Et je n'en suis pas persuadé.
Nous avons affaire à un acte gravissime aux conséquences irréparables, mais qui correspond à un acte unique dans un cadre passionnel très intense. Pour moi, la violence conjugale, c'est une violence qui est réitérée comme on a pu le voir par exemple dans l'affaire de Madame Sauvage. A l'inverse, d'autres pensent que son statut de rockstar, qui plus est engagé, l'a protégé. Anne-Sophie Jahn est l'auteur d'une enquête accablante sur Bertrand Cantat.
Elle y décrit notamment des disputes d'une rare violence entre le chanteur et son épouse, Kristina Rady. Il est en conditionnelle pour le meurtre d'une femme. Elle, elle se retrouve acculée avec un homme très grand, qui est assez imposant physiquement, qui lui hurle dessus avec un énorme couteau. C'est terrifiant. La journaliste nous rappelle aussi ce message de 7mn, que Kristina Rady a laissé à ses parents hongrois en juillet 2009.
C'est un message glaçant, mais qu'est-ce qu'il signifie pour vous? Ce qui est intéressant, c'est qu'évidemment, elle décrit très précisément ce qu'elle subit, mais aussi, ce qu'elle dit, c'est que Bertrand Cantat est considéré comme une icône et qu'iljoue un double jeu. D'un côté, il y a l'image de lui qui est cette icône du bien, l'homme dans le camp du bien, qui défend des causes justes, alors qu'à la maison, c'est complètement un autre homme.
Kristina Rady est retrouvée morte le 10 janvier 2010. L'enquête conclut à un suicide. Bertrand Cantat n'est pas mis en cause. Reste que selon la journaliste, les violences supposées du chanteur auraient été occultées. Ça fait partie de la mythologie de la rockstar. Les violences, l'excès, la drogue, les bagarres, voire le meurtre. Ça participe aussi de l'aura du rock. Donc le chanteur, l'artiste, on le rend moins responsable? La rockstar un peu tous les droits.
Depuis la naissance du rock, c'est Elle n'a aucun devoir, mais tous les droits. Mercredi dernier, à Strasbourg, 2e date de la tournée de Bertrand Cantat. Cette fois, les roses ont été remplacées par ces tags. Nous aurions aimé poser des questions au chanteur, mais il a refusé. Il clame son droit à remonter Alors, il nous restait à écouter l'artiste et le 1er titre de son album : "Amor fati". "Amor fati" ou "Accepte ton destin" en latin.
Une référence à Nietzsche et son célèbre "Tout ce qui ne te tue pas te rend plus fort". Des fans de Bertrand Cantat ont lancé une pétition en sa faveur. 7000 personnes l'ont pour l'instant signée. Léa Salamé: Bonjour, Nadine Trintignant. Merci d'avoir accepté notre invitation. N.Trintignant: Merci à vous. Léa Salamé: On vous a appelé quand on savait que l'on allait faire cette émission sur les faits divers, l'art, quand on a su qu'on allait faire ce sujet sur Bertrand Cantat.
Ces derniers mois, vous n'aviez pas N.Trintignant: Non, pas du tout. Léa Salamé: Presque 15 ans après la mort de Marie Trintignant, Bertrand Cantat lance et commence en ce moment même une tournée de concerts. N.Trintignant: Comment se fait-il qu'un homme, on sait qu'il a tué, ce n'est pas un mystère, comment ose-t-il, je trouve honteux, indécent, dégueulasse qu'il aille Léa Salamé: Comprenez-vous, Nadine Trintignant, qu'il y ait des gens qui aient envie d'aller le voir en concert?
N.Trintignant: Je me demande ce que les gens qui y vont pensent? Que font-ils du sang, des coups, des larmes? Qu'en font-ils? Je m'étonne. Je peux m'étonner, me poser des questions. Mais je n'ai pas à juger. Par contre, j'apprécie énormément les maires qui ont refusé qu'un meurtrier vienne dans leurs villes.