Ferveur, engagement, combativité sont pour les supporters l'ADN de En retrouvant une âme avec Rudi Garcia, l'OM a retrouvé ses supporters.

Dans Stade 2 sur France 2 - le dimanche 13 mai
Quoi qu'il arrive désormais, Rudi Garcia restera dans le coeur des Marseillais, ne serait-ce que pour ça... Plus d'une fois cette saison, les supporters olympiens ont chaviré de bonheun Du Stade Vélodrome jusqu'au Vieux-Port, Marseille a retrouvé la fierté de supporter l'OM. Dès sa nomination, Rudi Garcia fait une promesse... bonheur aux supporters.
Ce dont ils peuvent être sûrs et certains, et pour ça je peux les regarder droit dans les yeux, c'est qu'on va mouiller le maillot, on fera tout pour redorer ce blason, porter haut les couleurs de l'olympique de Marseille, déjà en France. 13e à son arrivée l'an dernier, l'OMjoue désormais le podium et retrouve l'Europe avec une vraie épopée qui s'achèvera mercredi par une finale. Du travail, beaucoup, de la rigueur, et une exigence élevée. Rudi Garcia a relancé des joueurs qui semblaient perdus.
Il nous avait parlé d'aller au bout de cette Europa League et aussi de figurer très haut dans le classement en championnat. En début de saison c'était peut-être un peu tiré par les cheveux, parce qu'on a eu du retard à l'allumage, or on a vu que le coach a cette faculté de tirer le maximum de ses joueurs. Au Mans, à Dijon, à Lille ou à Rome, Rudi Garcia est resté le même: des principes de jeu, du travail et pas mal de caractère.
A la Roma, il réussit le meilleur début de l'histoire de la Série A. Au LOSC, en 3 ans seulement, il remporte le doublé coupe-championnat avec Adil Rami comme lieutenant. Humainement, déjà, c'est quelqu'un de très proche de ses joueurs, il nous parle souvent, il essaie d'avoir un rapport fusionnel avec ses joueurs. Après, en tant qu'entraîneur, il n'est pas toujours tendre! Le match nul de vendredi à Guingamp éloigne l'OM de ses rêves de podium.
Mais pour beaucoup de fans, ce match participe aussi à cet amour ressuscité. Des joueurs impliqués jusqu'au bout. Réduit à 10 puis à 9, l'OM arrache le match nul 3 buts à 3. Ferveur, engagement, combativité sont pour les supporters l'ADN de En retrouvant une âme avec Rudi Garcia, l'OM a retrouvé ses supporters. C'est une "tifoseria" qui est chaude, qui est derrière son équipe et qui fait un 12e homme magnifique.
La joie de nos fans partout dans le monde, c'est ce qui rend unique l'Olympique de Marseille et qui en fait le club le plus populaire de France. Même sans podium au final, l'OM et ses fans auront vibré cette saison comme rarement. Rudi Garcia et ses joueurs ont en plus une occasion mercredi de faire basculer Marseille dans l'hystérie collective. Matthieu Lartot : Président, Rudi Garcia c'était l'homme qu'il fallait à l'OM?
Jacques-Henri Eyraud : Oui, c'était tout à fait le coach que je voulais pour l'olympique de Marseille. D'abord, de la capacité de travail, de l'ambition, du caractère et puis l'expérience de la victoire. Pour moi, c'était important car il fallait remettre l'OM sur le chemin de la victoire. Matthieu Lartot : Vous vous connaissez bien, Jérôme, vous l'avez rencontré à une période charnière de sa carrière à Saint-Etienne...
Jérôme Alonzo : Exactement, c'était lors de notre saison 98-99, où Saint-Etienne retrouve la Ligue 1. Et puis quelque part la carrière de Rudi commence là.