Le nom d'Yvette Horner reste associé au Tour de France cycliste.

Dans le Journal de 13H sur TF1 - le mardi 12 juin
Passionnée par la musique et le piano, elle a construit son immense carrière sur l'accordéon. Le Tour de France, les bals populaires, des concerts avec les plus grands. Accordéon Dans la grande famille des accordéonistes, il y avait Aimable, André Verschuere et, parmi les femmes, Yvette Horner, la reine du piano à bretelles. Yvette Horner : J'ai fait mes études au conservatoire à Toulouse, pour le piano, l'harmonie, et mes parents m'ont demandé d'apprendre l'accordéon.
J'ai eu du mal à m'y faire, au départ, car sortant du classique, l'instrument est différent. C'est quand même assez lourd pour une femme. Mon instrument de concert fait à peu Dès 11 ans, elle reçoit un 1er prix de piano au conservatoire de Toulouse, mais c'est l'accordéon et le Tour de France qui vont la rendre populaire. Durant 11 années, elle fera partie de la caravane dans différentes voitures qui portent son nom.
Née en 1922 à Tarbes, elle avait hérité du fort caractère des habitants de la Bigorre. Rien ne lui faisait peur. Dans les années 80, habillée par Jean-Paul Gaultier, elle épouse le style de Fépoque l'époque et rajeunit son répertoire musette, avec toujours la joie de vivre qui la définissait. Voici Yvette Horner. Des milliers de concerts, des dizaines d'émissions de télévision, Yvette Horner était populaire, et son public l'adorait.
Celle que l'on surnommait "la musicienne aux doigts d'or" avait vendu 30 millions de disques en 70 ans de carrière. Etjusqu'au bout, Yvette Horner a fait danser les foules. Elle faisait corps avec son accordéon et sa virtuosité impressionnait. Yvette Horner : Je suis une perfectionniste. A la moindre petite chose, je ne l'accepte pas, dans mon travail. Chaque fois que je tire le soufflet de l'accordéon, c'est un battement de mon coeur.
Son grand regret: ne pas avoir pu montrer qu'elle était aussi une grande pianiste. J-P Pernaut : Yvette Horner avait donc commencé sa carrière en 1948. Son dernier concert, en 2011. "Elle n'était pas malade. Elle est morte après une vie bien remplie", disait ce matin son agent. De Raymond Poulidor à Michou, quelques réactions de gens qui l'ont bien connue. Le nom d'Yvette Horner reste associé au Tour de France cycliste. Raymond Poulidor l'a couru 14 fois.
Il participe à sa 1re grande boucle et se souvient d'Yvette Horner. C'est sur le Tour de France qu'elle s'est fait connaître. Elle faisait toutes les étapes. Elle jouait de l'accordéon. Elle est populaire. Très vite, c'est le succès. Elle est invitée sur tous les plateaux de télévision. Danièle Gilbert la recevra plusieurs fois. Elle était de toutes les époques. Elle apportait de la modernité. Elle était quelqu'un de talentueux et de profondément humain.
Egérie de Jean-Paul Gaultier, l'originalité d'Yvette Horner n'échappe pas à l'oeil de Michou. Il l'imite sur scène. J'adorais Yvette. On l'a beaucoup imitée. Le monde de la musique salue également la mémoire d'Yvette Horner, comme Pierre Billon, fils de Patachou et célèbre compositeur. Il la croisait régulièrement dans les studios d'enregistrement. C'est une femme qui avait eu un 1er prix de conservatoire de piano. Elle était courageuse. Puis, elle s'est lancée dans un instrument difficile.
Elle le maîtrisait mieux que n'importe qui. Elle a amené ce côté branché. Quand on voit Julien Doré qui rêve de travailler avec elle... Julien Doré, qui, ce matin, rend hommage à l'artiste sur Internet. Il n'est pas le seul. Benjamin Biolay également, ainsi que Françoise Nyssen. La ministre de la Culture salue "l'icône populaire qui a su transmettre l'amour de la musique". J-P Pernaut: Yvette Horner était une artiste immensément populaire.
On l'a dit, mascotte du Tour de France, toujours souriante avec son accordéon au bout des bras. Elle ne laissait personne indifférent. Accordéon Ces quelques notes d'accordéon, c'est "La marche des mineurs", un morceau qu'Yvette Horner avait écrit et qui, forcément, ici, résonne de façon toute partoculière, avec l'envie de rendre hommage à la musicienne aux cheveux couleur de feu, dont chacun garde un souvenir. C'est une légende. C'était quelqu'un qu'on aimait bien.
Je l'ai vue passer quand elle faisait le Tour de France. Elle passait du côté de mon village avec sa robe bleu-blanc-rouge. Magnifique. C'est notre maman à tous. Là, on est tous orphelins. C'était une des grandes figures de l'accordéon qui restait. Parce que le Nord-Pas-de-Calais, c'est la terre de l'accordéon, qui vit encore ici. Un instrument qui a sa place encore aujourd'hui dans le coeur des habitants.
Je pense qu'il y a des Français qui voudraient encore entendre parler de l'accordéon et aussi entendre l'accordéon jouer. Ça vous rend joyeux? Oui. Mais l'accordéon, ce n'est pas que la musette. Les accords sont infinis et peuvent procurer toutes sortes d'émotions. Et c'est aussi cela qu'Yvette Horner a laissé aux musiciens. Elle a pu montrer l'étendue artistique et les palettes artistiques qu'avait l'accordéon. Ce sont des choses émouvantes. On a aimé l'accordéon tout petits.
On ne peut pas l'oublier. Avec la disparition d'Yvette Horner, c'est une page qui se tourne. Mais de nombreux accordéonistes font encore vibrer ces sons, qui évoquent à tous un joli moment de vie. J-P Pernaut: Elle est morte dans sa maison de retraite à l'âge de 95 ans. 4e grand titre de ce journal, le compte à rebours avant la Coupe du monde de football, J-2. J-4 avant le 1er match des Bleus. Mais un match, Caroline Henry, il y en aura déjà un ce soir sur TF1.
Un match pour nous rappeler plein de souvenirs. Caroline Henry: Ce sera sympa. Nos champions du monde 98 vont affronter une sélection des meilleurs joueurs de l'époque pour fêter les 20 ans de la victoire. La fête a commencé hier soir. On était les seuls à y être. Ils en ont bien profité. Pour ces Bleus-là, c'est tapis rouge et ça fait 20 ans que ça dure. Ce soir, ils rechaussent les crampons, mais les retrouvailles ont commencé hier, en tenue de soirée, avec une question évidente.