La panne d'un système de signalisation, dans une gare comme Saint-Lazare, est vraiment bloquante pour l'ensemble de la circulation.

Dans Journal 13h00 sur France 2 - le mercredi 13 juin
La panne a été repérée et réparée. A quand un retour complet à la normale? F.Crotta: Le trafic serait déjà redevenu normal, dans les conditions d'un jour de grève. L'urgence était de réparer le plus vite possible pour éviter d'autres galères dans la période d'affluence située entre 17h et 19h. Chaque jour, 450 000 passagers transitent par cette gare.
En matière d'indemnisation, la SNCF a fait savoir que seuls les passagers des grandes lignes impactées par cette panne, une minorité, pourront être remboursés. Marie-Sophie Lacarrau: Merci. Cette panne géante en rappelle d'autres, pas si anciennes. A quoi est-elle due, précisément? Et surtout, faut-il voir une nouvelle alerte sur l'état du réseau? Réunion de crise à la SNCF pour essayer de comprendre ce qu'il s'est passé. D'où vient la panne?
C'est dans une armoire électrique que les équipes de maintenance ont trouvé cette pièce défectueuse, de quelques centimètres seulement. Elle date de 1966. Son obsolescence ne fait aucun doute. Pourtant, c'est une pièce importante puisqu'elle permet, par contact électromécanique, de gérer les arrivées et les départs de trains en gare Saint-Lazare toutes les 28 secondes.
La panne d'un système de signalisation, dans une gare comme Saint-Lazare, est vraiment bloquante pour l'ensemble de la circulation. Les logiciels qui commandent la circulation des trains sont en rade et plus rien ne fonctionne. L'état du réseau est-il en cause? Oui, répond la SNCF, qui reconnaît la vétusté de ses installations. Elle précise aussi qu'actuellement, 80 millions d'euros sont investis dans la restauration de son réseau.
La gare Saint-Lazare en fait partie, avec cette pièce défectueuses jugée ancienne. C'est de l'obsolescence, une pièce de 1966. Ça justifie le combat que nous menons collectivement pour avoir plus d'investissements afin de permettre à ce réseau ferré national, en tout cas la partie classique, d'être rénovée et modernisée. Quels sont les précédents? On compte plusieurs pannes électriques récentes. La plus importante date de Noël dernier, avec la pagaille en gare Montparnasse.
Une panne géante paralyse cette même gare au moment du chassé-croisé des vacances d'été. En juin, le TGV Paris-Bordeaux est bloqué 5 heures. En mai 2016, nuit de galère pour les voyageurs de ce TGV immobilisé près de Tours à cause d'une panne de signalisation. A chaque fois, le manque d'entretien du réseau est mis en cause.
Marie-Sophie Lacarrau: Cette panne géante est survenue un jour de grève des cheminots, 30e journée de mobilisation contre la réforme ferroviaire qui sera définitivement adoptée demain. Aujourd'hui, 2 TGV sur 3 circulent, 6 Transilien sur 10 et 5 TER et Intercités sur 10.