Emmanuel Macron tiendra peut-être sa promesse présidentielle.

Dans le Journal de 13H sur TF1 - le lundi 9 juillet
Une actualité internationale toujours marquée par ce contre-la-montre en Thaïlande pour sauver 12 enfants coincés dans une grotte. g rotte. 4 d'entre eux ont pu être évacués hier. Un 5e vient de sortir. Il en reste donc 8, avec leur entraîneur. Des dizaines de plongeurs sont toujours à l'oeuvre pour essayer de les sauver. En France, l'évènement politique du jour : les parlementaires réunis tout à l'heure en congrès à Versailles.
Le président de la République va faire le bilan de son action, fixer le cap pour l'avenir. La France insoumise et plusieurs députés de droite vont boycotter l'évènement. Ch ristophe, Christophe, beaucoup de critiques contre Emmanuel Macron, mais un discours important pour lui cet Christophe Jakubyszyn: Emmanuel Macron doit briser la malédiction qui a frappé ses 2 prédécesseurs. Nicolas Sarkozy n'a pas été convaincu par l'exercice.
François Hollande doit regretter son discours de 2015 en proposant d'étendre la déchéance de nationalité. Il avait surtout fracturé sa majorité. Emmanuel Macron tiendra peut-être sa promesse présidentielle. Il veut s'adresser tous les ans aux Français à travers leurs parlementaires réunis à Versailles pour fixer le cap de chaque année du quinquennat. L'enjeu est particulièrement important aujourd'hui car le doute s'installe.
Ceux qui attendent un changement de cap, un virage à gauche, en seront pour leurs frais. Emmanuel Macron tout à l'heure va marteler son credo. Les Français doivent avant tout s'émanciper, se prendre en main, ne pas tout attendre de l'Etat. Je pourrais dire : "Aide-toi et Jupiter t'aidera." J-P Pernaut: Il garde la stratégie du premier de cordée. Christophe Jakubyszyn: Pas de changement de stratégie. J-P Pernaut : La colère de Marine Le Pen.
La justice a en effet décidé de saisir 2 millions d'aides publiques qui devaient être accordées au Rassemblement national. C'est l'affaire des assistants parlementaires européens. Une saisie préventive puisque cette histoire n'a pas encore été jugée. Marine Le Pen crie à "l'assassinat politique" et une atteinte grave à la démocratie. M. Le Pen: Cette peine de mort à titre provisoire est un véritable scandale. Certains veulent notre peau, mais nous ne nous laissons pas faire. Ça suffit!
La démocratie s'honore de pouvoir mener un combat à armes égales et de manière loyale.