A la fin du matin, la France est en finale de la Coupe du monde.

Dans Soir 3 sur France 3 - le mercredi 11 juillet
La France est donc en finale de la Coupe du monde. Stéphane Lippert, bonsoir. Quel est le secret de cette équipe? S. Lippert : Déjà, c'est vraiment une équipe, pas un assemblage d'individualités: ce n'est pas l'équipe de France la plus flamboyante ou la plus talentueuse de l'Histoire mais c'est peut-être la plus solidaire. Vous avez vu comment les joueurs se sont battus en 2e mi-temps pour conserver ce but d'avance...
C'est une équipe à l'image de son sélectionneur, Didier Deschamps, qui était un battant sur le terrain. Il a tout gagné quand il était joueur, capitaine de l'OM champion d'Europe, capitaine de l'équipe de France championne du monde 98... Il y a deux ans, il a emmené les Bleus en finale de l'Euro et il récidive avec la Coupe du monde cette année. Gagner la Coupe du monde en tant que joueur et en tant qu'entraîneur, seuls l'Allemand Beckenbauer et le Brésilien Zagalo ont réussi cet exploit...
Deschamps pourrait être le 3e dimanche. Quels sont les joueurs-clés de cette équipe? S. Lippert : A chaque match, des joueurs sont sortis du lot. En 8e de finale contre l'Argentine, Mbappé s'est révélé à la face du monde et Pavard a marqué un but extraordinaire. En quart, c'est Varane qui a libéré l'équipe et ce soir, c'est l'autre défenseur central, Umtiti, qui a marqué là aussi de la tête...
L'un des joueurs-clés de cette équipe, c'est Kanté qui encore ce soir a abattu un travail considérable, au même titre que Matuidi. Et, bien sûr, comment ne pas citer le gardien Lloris, auteur encore ce soir de deux arrêts décisifs... Il est parfait depuis le début de la Coupe du monde. On attend encore un très grand match de Griezmann mais il se réserve sûrement pour la finale, comme Zidane en 98. Justement, la France va donc disputer la 3e finale de Coupe du monde de son histoire?
S. Lippert : Une victoire contre le Brésil en 98 avec un doublé de Zidane... Une défaite contre l'Italie en 2006 aux tirs au but, on se souvient du coup de tête de Zidane sur Materazzi... L'adversaire dimanche, ce sera soit l'Angleterre de Kane, le meilleur buteur de cette Coupe du monde, soit la Croatie de Modric.
Il y a plus de talent chez les Croates mais ils sont apparus fatigués lors des derniers matches alors que les Anglais, avec une équipe jeune comme la France, semblent sur une bonne dynamique... On aura la réponse demain soir. Une demi-finale scrutée aussi chez nos voisins européens. "L'Eurozapping" a suivi le match devant les télés italienne, anglaise et allemande... En Belgique, tête haute malgré la défaite...
Des applaudissements dans ce studio, de l'énergie positive malgré l'élimination des Diables rouges, 1-0... On va débriefer ça, on ira voir un peu l'ambiance aux quatre coins du pays mais on écoute d'abord l'interview de Roberto Martinez... Décidément, ce soir, c'est la poisse, rien ne fonctionne comme Elle n'est pas encore tout à fait prête...