Les larmes de Naomi Osaka et celles de Serena Williams, la joie de la victoire à peine célébrée contre la colère non dissimulée.

Dans Tout le sport sur France 3 - le dimanche 9 septembre
Les larmes de Naomi Osaka et celles de Serena Williams, la joie de la victoire à peine célébrée contre la colère non dissimulée. C'était cette nuit en finale de l'US Open... Difficile de dire laquelle des deux finalistes a remporté cet US Naomi Osaka a pourtant réalisé l'exploit en battant Serena Williams, son aînée de 16 ans, et surtout son idole. Dès le premier set, Serena Williams est en difficulté notamment au service, avec seulement 38% de premières balles.
La Japonaise de 20 ans survole la première manche: 6/2 en 34 minutes. La championne américaine réagit au début du deuxième set, à l'image de cette amortie. Cette embellie est de courte durée, Naomi Osaka continue de faire parler sa puissance. Serena Williams perd pied, elle écope d'un point de pénalité. Quelques minutes avant, elle avait pris un avertissement pour coaching. C'en est trop pour l'ex-No 1 mondiale.
Serena Williams multiplie les insultes, l'arbitre la sanctionne d'un jeu de pénalité. Menée 3/1, la Japonaise reprend l'avantage: 5/3 dans ce second set. Première finale de Grand Chelem pour Naomi Osaka, elle ne craque pas et s'impose 6/2-6/4. Elle devient la première Japonaise vainqueur d'un titre du Grand Chelem, de quoi esquisser enfin un sourire. Top 14 et Toulon qui sort enfin la tête de l'eau. Les Toulonnais, chez eux à Mayol, s'imposent sur le fil 28 à 27 contre Castres.
Les champions de France, qui n'ont rien lâché, ont mené de la 25e à la En basket féminin, à moins de deux semaines de la Coupe du monde, les Bleues marquent des points: après la Lettonie vendredi, elles ont battu hier l'Australie... Après 15 jours de stage, le plein de confiance pour les Françaises, avec hier soir à Paris un gros test face à l'Australie. Un test réussi aux allures de match référence dès le 1er quart-temps. Les joueuses de Valérie Garnier enchaînent les 3 points.