Juin 1976, Régis Peyrard propose à Jean-Luc Souveton de l'accompagner pour préparer le prochain camp d'été, il a 15 ans.

Dans 12/13 : Journal national sur France 3 - le mardi 20 novembre
Combien d'enfants ont-ils été victimes de Régis Peyrard? Dans les années 70, il officie dans cette église. Trente ans plus tard, des premières plaintes déposées à son encontre... A chaque fois, les faits sont prescrits. Aujourd'hui, le diocèse de Saint-Etienne parle de plusieurs dizaines de victimes. Parmi elles, Jean-Luc Souveton, curé lui aussi. Plus jeune, il a été séduit par la personnalité du prêtre.
Voilà un homme qui s'intéresse à moi, à ce que je vis, qui me prend au sérieux, qui me fait confiance, donc dans ce sens-là, il y a quelque chose de plaisant. Juin 1976, Régis Peyrard propose à Jean-Luc Souveton de l'accompagner pour préparer le prochain camp d'été, il a 15 ans. Une nuit dans un chalet et dans une même chambre... Est-ce qu'on parle de caresses, de baisers, ou ça va bien plus Caresses et attouchements, oui. J'ai quelques trous, quand même...
Ce que je sais, c'est qu'à un moment, j'ai la conscience aiguë que si je ne bouge pas, je vais y rester, doncje bondis, je sors de la chambre et je vais m'enfermer dans la chambre à côté. Aujourd'hui, il dit sa soif de justice. Ce qui est scandaleux, ce n'est pas que ça se sache, c'est que ce soit arrivé. Régis Peyrard n'officie plus à l'Eglise mais il y a 5 ans, une de ses victimes présumées l'a enregistré à son insu.
Un entretien où l'ancien prêtre ne semble pas mesurer la gravité des faits qui lui sont reprochés... A 85 ans, Régis Peyrard a déjà reconnu les faits d'agressions sexuelles mais jusqu'à présent il a toujours dit ne pas se souvenir exactement de ses actes. "Un congrès sur fond de colère", cela fait la une de "Ouest-France". Le Congrès des maires s'ouvre en effet à Paris pour deux jours.
Ils sont pour beaucoup pleins d'impatience, d'incompréhension et d'attente alors qu'Emmanuel Macron sera absent. Une mesure cristallise toutes ces tensions: la suppression progressive de la taxe d'habitation. Des maires, qui disent manquer cruellement de finances locales, ont décidé de l'augmenter alors que l'Etat veut la supprimer. Nous avons rencontré l'un d'eux... Comme tous les maires de France, Julien Freyburger ne peut pas faire quelques pas dans la rue sans être interpellé.
Ils ont cassé la rigole, là.