Je pense que ça a eu aussi un impact dissuasif d'avoir du matériel de maintien de l'ordre aussi caractéristique et puissant.

Dans Maison à vendre sur M6 - le samedi 8 décembre
Des jets de gaz lacrymogènes et un blessé grave, a priori. Nous vous tiendrons au courant. Du côté de Marseille, ily a eu des altercations. Ça s'est concentré sur le Vieux-Port. La situation était calme jusqu'à ce que les 2000 manifestants décident de s'approcher de la mairie de Marseille. Les 600 policiers ont repoussé les assaillants à coup de gaz lacrymogènes. Deux véhicules blindés ont été apportés sur le Vieux-Port.
S'en est suivi un jeu du chat et de la souris entre manifestants et forces de l'ordre. Des affrontements qui se déroulent encore actuellement dans les rues adjacentes au Vieux-Port. Les principaux dégâts sont à constater du côté de la Canebière où des boutiques ont été endommagés, notamment celle de l'OM. La mairie du 1er et du 7e arrondissement ont été endommagées. Une femme a reçu un projectile en pleine tête. j'accueille à présent deux invités sur notre plateau.
Mathieu Blavier, porte-parole des gilets jaunes dans les Bouches-du-Rhône. Je ne me trompe pas. Vous étiez avec nous ce midi pour l'édition spéciale. Et Denis Jacob, du syndicat Alternative Police CFDT. Merci d'être avec nous. Denis Jacob, est-ce que vous estimez que cette journée de mobilisation s'est bien passée ou est-ce qu'ily a eu trop de débordements? Est-ce que les forces de police ont été débordées?
Je voudrais souligner le travail remarquable de mes collègues depuis le début des différentes manifestations qu'on a pu avoir à travers la France depuis le début du mois de décembre et fin novembre. Ça a été remarquablement géré. C'est aussi le fait que nous ayons demandé depuis une dizaine de jours que le ministère de l'Intérieur change la stratégie de maintien de l'ordre qui était une changé la stratégie dé maintien dé l'ordre qui était une stratégie inadaptée.
C'est une stratégie qu'on utilise de manière classique pour des manifestations qui sont préparés en amont, organisées et déclarées, alors que nous n'étions pas dans ce cas de figure. Mes collègues ont fait un travail remarquable. Ces manifestations mobiles sont inédites? C'est inédit. On a tout un tas de personnes qui se sont agglomérées, au prétexte du rassemblement des gilets jaunes pour venir casser, piller et pas pour revendiquer ce que demandent les manifestants des gilets jaunes.
On a vu lors des procès qui ont eu lieu cette semaine que, parmi les gilets jaunes casseurs, ily en avait de véritables. Ily a des gens qui manifestent, qui revendiquaient et qui se sont vu entraîner dans une certaine forme de violence. Lors des procès, ils ont pu le regretter en disant qu'ils n'avaient pas maîtrisé leur comportement. Je ne dirai pas...
Je vais plus partir sur l'idée que ce sont des groupes extrémistes qui sont très forts au niveau de la manipulation, qui vont réussir à profiter du désespoir de certaines personnes pour les entraîner dans leur bêtise. Ces professionnels de la casse ou du désordre vont se mettre en recul et vont mettre en avant nos pauvres gilets jaunes. Ces gens-là n'ont pas de casier judiciaire, et c'est sur eux qu'on met la main. A République, à Paris, ily a encore un peu de tension?
Oui, une tension qui s'est accélérée ily a quelques minutes. A la place de la République, c'est un pôle de fixation dans l'après-midi. Il y avait la manifestation pour le climat. Ily a une demi-heure, ily a des individus qui sont restés sur la place de la République pour en découdre. Tous les accès étaient bloqués. Depuis environ trois ou quatre minutes, les gaz lacrymogènes ont envahi la place de la République.
Les forces de police ont décidé de faire dégager les manifestants vers les autres axes. On nous demande de partir car ily a à nouveau un mouvement. On va sans doute savoir dans quelques minutes si les forces de police ont décidé d'empêcher tout le monde de venir sur cette place. Merci. Tenez-nous au courant. Denis Jacob, est-ce que l'intervention des blindés de la gendarmerie au coeur de Paris, c'était nécessaire? On utilise beaucoup de mots pas forcément adaptés.
Certes, c'est des blindés, mais quand on parle de "blindés", on pense directement aux chars d'assaut. On n'est pas dans ce cas de figure. Les véhicules utilisés sont des véhicules uniquement dédiés au maintien de l'ordre et dont l'utilisation est, d'une part, pour forcer les barricades qui ont potentiellement pu être installées, mais aussi lancer du gaz lacrymogène et transporter des personnels.
C'est un moyen de repousser, d'aller au contact, d'intervenir et d'interpeller les principaux fauteurs de trouble, à savoir les meneurs des casseurs. C'est important de le dire. Les personnes qui ont été placées, en grande majorité, en garde à vue, notamment le 1er décembre et certainement ce soir, le bilan le déterminera, ce sont des gens qui ne sont pas connus des services de police. Les casseurs, croyez-moi, ils ne se font pas attraper si facilement. Ils sont aguerris à ce genre de violence.
Ils se sauvent très rapidement. On a retrouvé une grande majorité de gilets jaunes qui ont été entraînés par un mouvement de colère. En même temps, est-ce que ce n'est pas cette forme de violence qui a fait plier le gouvernement, Mathieu Blavier’! Est-ce que ce n'est pas pour cela qu'il a fait des concessions? Non. La violence a plus qu'autre chose décrédibilisé le mouvement. Ça a permis la division au sein des gilets jaunes.
Les gens pour la violence, très minoritaires, et les gens totalement pacifiques. C'est avec les mots, avec le dialogue, qu'on va réussir... Il faut qu'on soit écoutés et entendus. Il faut qu'on puisse avoir satisfaction, rentrer dans la démocratie participative, qu'on puisse retrouver un peu de pouvoir d'achat, qu'on puisse penser aux retraités, aux étudiants, aux travailleurs, et pas forcément toujours aux riches. Il faut qu'on se rapproche du peuple populaire, le peuple.
Vous visez Emmanuel Macron en disant cela? Oui, parce que c'est le boss, mais ily a aussi le gouvernement, les Tout le monde a un rôle dans la démocratie. On va continuer à faire notre tour de France avec Peggy, qui se trouve à Lyon. La manifestation s'est déroulée, mais ily a eu quelques incidents au cours de la journée.