En Midi-Pyrénées et dans l'Est, on devrait assister à un retour des Gilets jaunes sur les ronds-points, comme il y a 3 mois.

Dans Télématin sur France 2 - le samedi 16 février
Demain, cela fera 3 mois jour pourjour que le mouvement de contestation a débuté. Des manifestations sont prévues dimanche. La mobilisation est en baisse ces dernières semaines. Se renforcera-t-elle à cette occasion? David est sur les Champs-Elysées. Quelle est la situation, ce matin? Pour le moment, c'est calme. Pas de Gilets jaunes à l'horizon. Ils vont certainement revenir d'ici Il y aura de nombreuses manifestations aujourd'hui avec des modes d'action variés.
Déjà, vont se positionner les forces de police et de gendarmerie qui vont sécuriser le périmètre des Champs-Elysées. Il y aura un retour sur les ronds-points, comme il y a 3 mois. C'est une volonté des Gilets jaunes en Midi-Pyrénées et dans le Grand Est. L'Arc de Triomphe devrait être bloqué en milieu de journée. Les Gilets jaunes veulent marquer leur retour sur le terrain. Il y a une sorte de lassitude de la population qui souhaite que ce mouvement s'arrête. Merci.
Lors d'un déplacement à Bar-le-Duc sur le thème du patrimoine, Brigitte Macron, interrogée sur le mouvement des Gilets jaunes, a appelé à la réconciliation. B.Macron: Il faut que l'on soit tous ensemble. Il faut que l'on se parle, il faut que l'on se réconcilie. On a tout à faire ensemble. J'en suis persuadée. C'est le moment. Les Français sont très heureux de le voir, c'est ce qu'ils me disent dans la rue tous les jours. Ils sont très heureux de le voir près d'eux.
Afin de lutter contre la violence lors des manifestations et les dégradations contre les commerces des centre-villes, le mouvement des Gilets jaunes appelle à un renforcement de la mobilisation pacifique en périphérie, sur les ronds-points. Exemple à Toulouse. Dans la ville rose, les Gilets jaunes souhaitent retrouver la hausse du début du mouvement. Sur ce rond-point en périphérie de Toulouse, ils appellent à se rassembler pacifiquement. Ça n'est pas un changement, un virage à 180 degrés.
On diversifie, on revient à l'idée de départ qui est d'être visible. Occuper à nouveau les ronds-points, c'est l'alternative lancée par ce groupe Facebook pour ne pas défavoriser les petits commerces. Une manifestation dans les rues du centre-ville est quand même organisée. Samedi dernier, ils étaient environ 6 000 à se rassembler. Quelques débordements étaient à dénombrer, comme chaque semaine. A chaque épisode de violence, les Gilets jaunes se divisent, toujours un peu plus.
A Montpellier, la directrice d'une école privée est soupçonnée de graves cas de maltraitance sur au moins 8 enfants. 4 plaintes Placée en garde à vue, elle a nié les accusations portées par les familles. C'est un établissement bilingue hors contrat, à 5 000E par an pour chacun des 230 élèves qui est visé par plusieurs plaintes pour maltraitance. Un enfant forcé de manger son vomi, un autre, des aliments qui ne conviennent pas à son allergie. Un 3e maintenu la tête sous l'eau à la piscine.
Un enfant hyperactif a été poussé par la directrice. Il a gardé un trou dans la tête jusqu'à cette année. A la piscine, elle le poussait. Elle interdisait aux enfants de faire pipi. Ils se faisaient pipi dessus. Si cette maman s'exprime, d'autres relativisent et sont choquées d'avoir dû témoigner à la police, devant les caméras.