On en a parlé 6 fois dans l'émission
Samedi 14 avril à 17h45 sur France 5
Après quelques jours d'hésitation et de préparation, les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont donc choisi de passer à l'attaque. C'est d'ailleurs la première fois qu'Emmanuel Macron revêt son costume de chef de guerre, après avoir rappelé que la ligne rouge fixée par la France avait été franchie.
On en a parlé 6 fois dans l'émission
Jeudi 12 avril à 21h00 sur France 2
- Dans le nouveau monde de Marlène Schiappa, les associations qui réclament des moyens à l'Etat ne seraient plus en odeur de sainteté. Par exemple, l'AVFl', spécialisée dans le harcèlement sexuel au travail. Sa responsable, engagée à gauche, a plusieurs fois été critique envers l'engagement d'Emmanuel Macron.
On en a parlé 6 fois dans l'émission
Mercredi 11 avril à 17h45 sur France 5
On en a parlé 5 fois dans l'émission
Hier à 20h00 sur France 2
L'histoire retiendra que le président français est le 1er dirigeant étranger à être invité par D.Trump pour une visite d'Etat. Le chef du protocole
On en a parlé 5 fois dans l'émission
Hier à 08h48 sur France 2
On en a parlé 5 fois dans l'émission
Dimanche 22 avril à 13h00 sur TF1
Ce texte dénonce l'indifférence alors que ces dernières années, 11 personnes ont été assassinées précisément parce qu'elles étaient juives. Depuis son arrivée à la Maison-Blanche, Donald Trump n'avait jamais invité de dirigeant étranger pour une visite d'Etat. Privilège pour la 1re fois accordée à Emmanuel Macron.
On en a parlé 5 fois dans l'émission
Samedi 21 avril à 20h00 sur France 2
- C'est une question de communication. Il faut parler aux collègues mais aussi les appeler pendant le week-end pour préparer le travail de la semaine suivante, s'assurer du vote des députés. - Friand de cette culture managériale, Emmanuel Macron a importé ce modèle à l'Assemblée.
On en a parlé 5 fois dans l'émission
Jeudi 19 avril à 17h50 sur France 5
On en a parlé 5 fois dans l'émission
Jeudi 19 avril à 07h10 sur France 2
On en a parlé 5 fois dans l'émission
Dimanche 15 avril à 20h00 sur France 5
- M. Dabat: Est-ce que vous êtes pour une grève reconductible parjournées de 24 heures? - OUI! - M. Dabat: Une chose qu'il faut avoir dans la tête, c'est les patrons: les grévistes. - K.Rissouli: Vous allezjusqu'au bout, mais Emmanuel Macron aussi. - E.Macron: Je vais être clair avec vous, oui, il faut aller au bout.