On en a parlé 4 fois dans l'émission
Mardi 17 avril à 19h30 sur France 3
- Un point n'est pas dans la loi et reste une source de tension: l'avenir de la dette. - H. Godechot : En effet, une dette de plus de 46 milliards d'euros. Emmanuel Macron a confirmé que l'Etat en reprendra tout ou partie dès 2020, cela dépendra de l'effort consenti par les cheminots pour la modernisation de la SNCF.
On en a parlé 4 fois dans l'émission
Mardi 17 avril à 08h00 sur France 2
On en a parlé 4 fois dans l'émission
Samedi 14 avril à 20h00 sur France 2
Sur ces images fournies par le ministère français des Armées, des tirs de missiles depuis l'une des cinq frégates positionnées en Les frappes ont ciblé Damas et la région de Homs. missiles occidentaux... A Paris, dans le centre de crise de l'Elysée, Emmanuel Macron suit les Opérations immédiatement condamnées par le régime syrien...
On en a parlé 3 fois dans l'émission
Lundi 23 avril à 06h30 sur France 2
On en a parlé 3 fois dans l'émission
Dimanche 22 avril à 18h35 sur France 5
En promenade pendant 3 heures, le chef de l'Etat va se prendre de plein fouet la
On en a parlé 3 fois dans l'émission
Samedi 21 avril à 20h00 sur France 5
Il ne faut pas trop s'entraîner, s'entraîner suffisamment, mais ne pas se griller émotionnellement. La fatigue peut être vicieuse. Le surentraînement, il faut faire attention. -J-M Aphatie: Quel diagnostic feriez-vous d'Emmanuel Macron?
On en a parlé 3 fois dans l'émission
Samedi 21 avril à 19h00 sur France 5
C'est qui? -J-M Aphatie: Mounir Mahjoubi. -A.Baddou: Il est secrétaire d'Etat au Numérique. -J-M Aphatie: Lequel est à droite et lequel est à gauche? -S.Marceau: C'est incroyable. -J.Cohen: C'est la soirée GQ. On s'est rencontrés la 1re fois -A.Baddou: C'était la révélation politique de l'année après l'élection d'Emmanuel Macron.
On en a parlé 3 fois dans l'émission
Mercredi 18 avril à 13h00 sur TF1
J-P Pernaut : Ce matin, le gouvernement confirme la fin de l'embauche des cheminots à leur statut actuel à partir du 1er janvier 2020, dès l'ouverture à la concurrence. A Saint-Dié, dans les Vosges, Emmanuel Macron était venu pour évoquer le plan de relance des villes moyennes.
On en a parlé 3 fois dans l'émission
Mardi 17 avril à 13h00 sur TF1
Il y a une dynamique au centre-ville. Vous êtes en Lorraine. Je pense que les Lorrains ne baissent pas les bras. C'est à nous, dans nos commerces, de faire tout ce qui est de notre possible pour tenir. - De l'autre côté de la rue, Stéphanie, gérante de ce salon de coiffure depuis 4 ans, attend beaucoup d'Emmanuel Macron.
On en a parlé 3 fois dans l'émission
Mardi 17 avril à 12h25 sur France 3
Faire mentir cette statistique, voilà le défi que veut relever le collectif d'Oloron. - C'est une journée européenne pour Emmanuel Macron, le Président vient de s'adresser devant le Parlement européen à Strasbourg, un discours très politique pour tenter de relancer le chantier des réformes dan