Nos extraits de Tracks sur Arte

Revenir en haut
Tracks sur Arte
#tracks
Tous les samedi à partir de 23h
Tracks est une émission de télévision franco-allemande diffusée sur Arte et en reprise sur ARTV au Québec. C'est une émission consacrée aux contre-cultures et aux différentes formes d'art émergentes : musique (rock, hip-hop, électronique), art pictural, etc. Créée en janvier 1997, Tracks était à ses débuts une émission purement musicale.

LES PERSONNALITES DONT ON PARLE LE PLUS SOUVENT

LES EXTRAITS DES EMISSIONS

TRACKS DU 21 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Erich von Stroheim

Erich von Stroheim Tracks du 21 janvier Erich von Stroheim Tracks du 21 janvier Erich von Stroheim Tracks du 21 janvier
...-Stanislas Nordey met en scène "

Erich von Stroheim

". Qu'est-ce que l'amour, le couple, la sexualité ? Ce triangle amoureux,...

TRACKS DU 14 JANVIER

Ce qu'on a dit sur Charles Bronson

Charles Bronson Tracks du 14 janvier Charles Bronson Tracks du 14 janvier Charles Bronson Tracks du 14 janvier
...us dont la complexité intérieure reflète l'intrigue. Ils préfèrent se fier à leur propre morale plutôt qu'à celle de la société établie. Et ça, c'est propre au western. -En 40 ans, Walter dégaine 21 films qui flinguent à tout va. La spécialité du chef : des histoires qui cognent dopées à la testostérone. Au casting, on retrouve

Charles Bronson

, Bruce Willis, Sylvester Stallone ou Willem Dafoe dans l'un de ses premiers rôles. En 84, "Streets of Fire" reprend la recette de "Warriors" qui a fait rentrer Walter HiIl dans le cercle des réalisateurs culte. -6 ans plus tôt, HiIl travaille sur le scénario d"'Alien" lorsqu'il tombe sur le livre de Sol Yurick, "The Warrior...

Ce qu'on a dit sur Bruce Willis

Bruce Willis Tracks du 14 janvier Bruce Willis Tracks du 14 janvier Bruce Willis Tracks du 14 janvier
...omplexité intérieure reflète l'intrigue. Ils préfèrent se fier à leur propre morale plutôt qu'à celle de la société établie. Et ça, c'est propre au western. -En 40 ans, Walter dégaine 21 films qui flinguent à tout va. La spécialité du chef : des histoires qui cognent dopées à la testostérone. Au casting, on retrouve Charles Bronson,

Bruce Willis

, Sylvester Stallone ou Willem Dafoe dans l'un de ses premiers rôles. En 84, "Streets of Fire" reprend la recette de "Warriors" qui a fait rentrer Walter HiIl dans le cercle des réalisateurs culte. -6 ans plus tôt, HiIl travaille sur le scénario d"'Alien" lorsqu'il tombe sur le livre de Sol Yurick, "The Warriors". L'écriva...

Ce qu'on a dit sur Sylvester Stallone

Sylvester Stallone Tracks du 14 janvier Sylvester Stallone Tracks du 14 janvier Sylvester Stallone Tracks du 14 janvier
...e reflète l'intrigue. Ils préfèrent se fier à leur propre morale plutôt qu'à celle de la société établie. Et ça, c'est propre au western. -En 40 ans, Walter dégaine 21 films qui flinguent à tout va. La spécialité du chef : des histoires qui cognent dopées à la testostérone. Au casting, on retrouve Charles Bronson, Bruce Willis,

Sylvester Stallone

ou Willem Dafoe dans l'un de ses premiers rôles. En 84, "Streets of Fire" reprend la recette de "Warriors" qui a fait rentrer Walter HiIl dans le cercle des réalisateurs culte. -6 ans plus tôt, HiIl travaille sur le scénario d"'Alien" lorsqu'il tombe sur le livre de Sol Yurick, "The Warriors". L'écrivain new-yorkais,...

Ce qu'on a dit sur Willem Dafoe

Willem Dafoe Tracks du 14 janvier Willem Dafoe Tracks du 14 janvier Willem Dafoe Tracks du 14 janvier
...gue. Ils préfèrent se fier à leur propre morale plutôt qu'à celle de la société établie. Et ça, c'est propre au western. -En 40 ans, Walter dégaine 21 films qui flinguent à tout va. La spécialité du chef : des histoires qui cognent dopées à la testostérone. Au casting, on retrouve Charles Bronson, Bruce Willis, Sylvester Stallone ou

Willem Dafoe

dans l'un de ses premiers rôles. En 84, "Streets of Fire" reprend la recette de "Warriors" qui a fait rentrer Walter HiIl dans le cercle des réalisateurs culte. -6 ans plus tôt, HiIl travaille sur le scénario d"'Alien" lorsqu'il tombe sur le livre de Sol Yurick, "The Warriors". L'écrivain new-yorkais, fils de communistes,...

Ce qu'on a dit sur Sol Yurick

Sol Yurick Tracks du 14 janvier Sol Yurick Tracks du 14 janvier Sol Yurick Tracks du 14 janvier
...Au casting, on retrouve Charles Bronson, Bruce Willis, Sylvester Stallone ou Willem Dafoe dans l'un de ses premiers rôles. En 84, "Streets of Fire" reprend la recette de "Warriors" qui a fait rentrer Walter HiIl dans le cercle des réalisateurs culte. -6 ans plus tôt, HiIl travaille sur le scénario d"'Alien" lorsqu'il tombe sur le livre de

Sol Yurick

, "The Warriors". L'écrivain new-yorkais, fils de communistes, essuie 27 refus d'éditeurs avant de pouvoir faire publier son roman. Alors travailleur social, Sol constate que le système fait tout pour que les pauvres restent à leur place. Selon Yurick, les gangs de New York ne sont pas une plaie, mais le seul recours de...

Ce qu'on a dit sur Californie

Californie Tracks du 14 janvier Californie Tracks du 14 janvier Californie Tracks du 14 janvier
...d'échapper à la ségrégation. Une philosophie cosmique qui lui valut de devenir l'icône de l'afro-futurisme, un mouvement incarné au milieu des 60's par George Clinton avec ses groupes Parliament et Funkadelic. En 76, une autre figure afro-américaine entre en scène avec son 1er roman "Pattern Master". Octavia Butler, née en

Californie

en 47, est la 1re femme noire à se faire un nom dans le genre très fermé de la science-fiction. Auteur de dix romans, utilise l'anticipation pour traiter de la place des femmes, de la peur de l'autre, du racisme ou de la religion. -Je me souviens d'un moment apaisant quand j'ai lu un livre d'Octavia Butler...

Ce qu'on a dit sur Chicago

Chicago Tracks du 14 janvier Chicago Tracks du 14 janvier Chicago Tracks du 14 janvier
...rds, un bon clown est un clown révolutionnaire. Au milieu des années 60, il intègre le SDS, Students for a Democratic Society, un mouvement étudiant contestataire proche des Black Panthers. Jango est antiraciste, anti-impérialiste et anticapitaliste. -En 69, la branche dure du SDS, le Weather Underground, lance une guérilla à

Chicago

contre la guerre du Vietnam. Le groupe radical fait exploser des bombes dans des bâtiments administratifs vides, sans faire de blessés, jusqu'à sa dissolution en 76. -J'ai pas envie de me faire arrêter par la police en me dénonçant. Mais j'ai participé à tout ça, en leur donnant des choses auxquelles j'avais accès...

Ce qu'on a dit sur Détroit

Détroit  Tracks du 14 janvier Détroit  Tracks du 14 janvier Détroit  Tracks du 14 janvier
...pas envie de me faire arrêter par la police en me dénonçant. Mais j'ai participé à tout ça, en leur donnant des choses auxquelles j'avais accès grâce à ma société de paysagisme. Ils avaient besoin de trucs pour foutre le bordel. Et, oui, je leur ai parfois donné des trucs. -Stanley Ted Edwards, le futur Jango Edwards, naît à

Détroit

en avril 50, d'un paysagiste et d'une joueuse de bowling professionnelle. Encore mineur, il manifeste et se rapproche du groupe phare de sa ville, le MC5. Avec sa branche activiste, le quintet propose de s'attaquer à la culture par tous les moyens. Abolition de l'argent, suppression de l'armée et libération de tous...
Détroit  Tracks du 14 janvier Détroit  Tracks du 14 janvier Détroit  Tracks du 14 janvier
...-Il reste à Stanley à se trouver un nom de scène. Ce sera "Jango", comme le héros de son western-spaghetti préféré. Pourjango Edwards, être clown est un mode de vie, une religion qu'il appelle "l'Eglise du sourire". Il sillonne les routes avec sa troupe, The Friends Roadshow, une communauté théâtrale basée à Londres, Amsterdam et

Détroit

qui verra passer plus de 400 membres du monde entier. A partir de 75, le Roadshow organisera pendant dix ans le Festival international des fous, en Hollande. Salvador Dali et Federico Fellini raffolent de ce show provo qui mélange comique burlesque et mauvais goût assumé. Jango monte des ateliers du rire où il forme...